Tarot divinatoire made by Juliet #18 : La Lune

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ On se retrouve pour un nouveau dessin de tarot ! Je suis un peu débordée en ce moment, c’est fou, pourtant je suis au chômage pour l’instant, je devrais avoir plein de temps libre… et je trouve le moyen d’avoir quand même pas assez de temps pour faire tout ce que je veux ^^’ Trop ambitieuse ou angoissée face à l’inaction, faites votre choix. Parfois, j’ai l’impression que les cartes que je dessine coïncident étrangement bien avec mon état d’esprit général, donc j’espère que la prochaine carte sera celle du farniente et des pluies de billets de banque !

Ce dix-huitième arcane, celui de la Lune, n’a vraiment pas été simple. Sa symbolique est très nébuleuse et j’en suis un peu restée comme deux ronds de flan ! La solution m’est apparue assez rapidement pour faire mon propre dessin, mais la signification et le symbolisme ont mis plus de temps à faire leur chemin dans mes synapses. Même maintenant, je n’en suis pas très sûre ^^’ Mais j’espère que je serai claire malgré tout pour vous 🙂 Comme d’habitude, on se base sur le tarot de Marseille, puis on voit comment j’ai bidouillé mon adaptation de la carte ! Je vous laisse les liens vers les cartes précédentes, j’y fais souvent référence et les arcanes sont souvent liés aux autres de différentes manières.

Voici l’arcane de la Lune. On peut y voir l’astre lunaire, qui semble attirer à lui plusieurs gouttes multicolores. Au loin, deux tours encadrent la carte, l’une fermée et sans entrée, l’autre ouverte avec des portes. Deux chiens (ou un chien et un loup selon les versions) hurlent à la lune. Enfin, au premier plan, on peut voir une sorte de plan d’eau avec une écrevisse qui en sort. Niveau image cohérente, on est à peu près aussi perplexes qu’à la découverte de l’arcane de la Roue de la Fortune ! Et je me demande si ce flou symbolique n’est pas fait exprès, parce que l’arcane de la Lune joue justement sur nos doutes, nos angoisses et nos incertitudes.

Essayons de prendre ça dans l’ordre. Tout d’abord, les deux tours au fond peuvent symboliser des remparts, destinés à protéger, mais aussi à enfermer. Ici, on peut émettre l’hypothèse qu’ils représentent les frontières de notre esprit, rappelez-vous l’arcane de la Tour qui reprend justement cette idée de représentation mentale. On a donc un arcane qui va une fois de plus remettre en question notre construction spirituelle et plus particulièrement ici notre inconscient. Le paysage angoissant nous met mal à l’aise, ce qui fait d’autant mieux ressortir nos peurs enfouies.

La Lune est un symbole très changeant, et associé d’abord à l’idée de cycle, croissance et décroissance, jour et nuit, vie et mort, flux et reflux des marées. Les gouttes sur la carte qui vont vers la lune sont un rappel de ses effets sur l’environnement. Ces allées et venues jouent aussi sur notre comportement : même si ça peut doucement faire rigoler, il y a un fond de vérité. Les femmes y seraient les plus sensibles, or la Lune est souvent associée à des entités féminines, par exemple dans la mythologie grecque : Séléné est la personnification de la Lune (et son frère Hélios incarne le Soleil) et en particulier la pleine lune ; la chasseuse Artémis (dont le frère jumeau Apollon est lui aussi associé au soleil) est rattachée au croissant ; enfin la déesse de la mort et magicienne Hécate est associée à la nouvelle lune. Et d’ailleurs ces deux dernières divinités sont souvent accompagnées de chiens, l’une pour la chasse, l’autre pour garder les portes de l’Enfer. Ils sont à la fois des gardiens et des psychopompes, c’est-à-dire des entités chargées de guider les âmes vers l’au-delà. Sans oublier les loups-garous qui changent de forme à la pleine lune !

Une des interprétations de la carte indique que les chiens sont la partie connue, apprivoisée en quelque sorte, de votre inconscient. En revanche, l’écrevisse sortant du lac est la part inconnue : jaillie des profondeurs, elle se nourrit des choses corrompues, métaphore de vos peurs et de vos doutes (pour la minute zoologique, elles se nourrissent en effet des restes de matière organique trouvée dans la terre ou la vase). Elle redouble la symbolique de la Lune, d’une part par sa manière de se déplacer dans une sorte de mouvement avant-arrière ; et d’autre part car elle mue régulièrement pour changer de carapace. Cette carapace est aussi très fine, ce qui rend l’écrevisse extrêmement sensible, tout comme un être humain a des émotions changeantes et capricieuses. Enfin, l’écrevisse de la carte sort d’une eau sombre et stagnante, qui symbolise tout ce que vous avez de sombre et déplaisant au fond de vous, ce que vous ignorez car vous ne l’avez pas exploré ou parce que vous préférez (feindre de) ne pas savoir. L’étang peut aussi être une métaphore du sommeil, et l’écrevisse représente les rêves envoyés par votre inconscient.

En clair, la carte est une sorte de représentation de notre jardin secret. La Lune est souvent associée à la magie, aux sorcières, à la nuit et aux choses effrayantes. C’est un astre lumineux, qui apporte la connaissance, et au même titre que l’Etoile elle vous guide dans votre inconscient et vous invite à suivre vos intuitions, votre imagination. En revanche, au lieu de vous guider pour vous permettre d’avancer, la Lune vous invite à vous retourner sur vous-même, à explorer votre passé car c’est avec lui que vous vous êtes construit. Sans passé, pas de futur. Toutefois, il ne faut pas oublier que la Lune est changeante, trompeuse, voire menteuse. Sa magie effraie, ses illusions vous induisent en erreur et votre imagination finit par vous jouer des tours. Vous vous perdez dans des cycles sans fin, vous vous embourbez dans le lac, bref vous tournez en rond. C’est pourquoi la carte est souvent associée aux problèmes mentaux : névroses, dépression, obsession, manies incontrôlables. Arcane de la sensibilité et des émotions, vous êtes extrêmement réceptif mais d’autant plus susceptible de vous égarer : rappelons que la Lune peut avoir une influence sur vos émotions et vos réactions. Par conséquent, la plus grande prudence est nécessaire pour tirer vos conclusions car les apparences sont trompeuses.

L’idée générale dans un tirage est que vous n’avez probablement pas tous les faits, même si vous le pensez. La situation est donc complexe mais pas insurmontable, puisque le Soleil finit toujours par se lever : c’est d’ailleurs l’arcane suivant. Tirée à l’endroit, la carte vous avertit, des moments difficiles vous attendent et il sera nécessaire de ne pas vous fier à votre première impression. Prenez du recul, examinez le fond des choses, faites le point sur vous-même et sur votre entourage. Tirée à l’envers, la carte annonce des troubles et de la confusion. Votre intuition est mal placée, vous vous faites des illusions ; il est même possible que vous vous voiliez la face intentionnellement pour éviter de faire face à quelque chose de déplaisant.

Et voici ma carte ! Bizarrement, autant j’ai mis du temps à comprendre la carte, autant je n’ai pas longtemps hésité pour retourner vers mes premières amours en dessin : ambiances bizarres et peluches malaisantes 😀 Gros gros bisous à ma cousine qui m’a conseillé de diversifier un peu mes outils et d’utiliser des crayons plus gras pour les zones d’ombres : c’est beaucoup plus facile de colorier, et le rendu est beaucoup mieux… même si vu la qualité des photos ça n’apparaît pas vraiment sur l’image ^^’ Ca manque d’ombrages cependant, je vais peut-être le retravailler en ajoutant l’ombre des peluches de chien 🙂

J’avoue qu’un jardin secret façon forêt inquiétante aurait été super intéressant, mais l’idée d’un vieux grenier envahi de recoins sombres, de toiles d’araignées et de jouets cassés et oubliés, de peluches (vivantes ?) m’a tout de suite emballée. J’y vois une métaphore parfaite de la part sombre et secrète de l’inconscient, avec nos problèmes non résolus, nos peurs irrationnelles, nos coffres mystérieux et ces tâches de moisissure. Le reflet trompeur de la lune ajoute encore à l’ambiance. La lune a fait voler le mur en éclat pour éclairer ces zones d’ombre, mais elle ajoute aussi au côté angoissant de la scène.

Bref, j’espère que la carte vous plaît, n’hésitez pas à donner vos avis, vos conseils et remarques, c’est toujours intéressant de croiser les points de vue :3 Et cette fois j’ai pensé à vous mettre les photos de l’évolution ! 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

"

  1. C’est une interprétation super intéressante en tout cas, j’aime bien à chaque fois l’explication de la carte et ce que tout ca représente pour toi. Une belle idée encore et ton dessin est top et creepy ahah

  2. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #19 : Le Soleil | Coeur d'encre 595

  3. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #20 : Le Jugement | Coeur d'encre 595

  4. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #21 : Le Monde | Coeur d'encre 595

  5. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet : Le Mat | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s