Archives de Catégorie: Inclassables et intrigants

Pour tous ces livres qui te font réfléchir.
Ceux qui te font apprendre.
Ceux que tu as envie de classer à la fois partout et nulle part.
Ceux que tu n’aurais jamais lu sans une intervention divine, et quelque part tu ne le regrettes pas.

La fabrique des coïncidences

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Grosse journée hier au boulot, chargement et déchargement de cartons de livres ! Heureusement, avec mon copain on a récupéré un super canapé : confortable et blindé de coussins ❤ Bon, il est immense et maintenant on n’a plus beaucoup de place à l’appart, mais ça nous manquait tellement qu’on s’en fiche, on va enfin pouvoir croûter sur un meuble digne de ce nom et pas une pauvre banquette bricolée avec une couverture et quatre coussins XD

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre qui était sur ma wish-list, mais ladite liste est tellement grande que je ne pensais pas me le procurer avant un moment ^^’ Et puis totalement par hasard, je suis tombée sur sa version originale, en anglais donc, abandonnée sur une cheminée et non réclamée depuis plusieurs semaines. Selon le rituel consacré : une fois, deux fois, trois fois ? C’est pour moi XD Oui, non seulement je suis un ventre sur pattes, mais en plus je suis une dalleuse littéraire. Voici La fabrique des coïncidences de Yoav Blum (en anglais, The Coincidence Makers), un livre dont je ne savais absolument rien, mais dont le titre m’attirait tout particulièrement ^^ Sorti en 2019 en France, et publié en 2018 pour sa version originale ! Je vous avais déjà montré les premières lignes sur le blog, cliquez ici pour les lire 🙂 Lire la suite

L’homme qui mit fin à l’Histoire

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je suis en train de découvrir une nouvelle série avec une histoire de maison hantée, vous savez comme je les adore 😀 Elle s’appelle Typewriter, c’est une série indienne diffusée sur Netflix, vous connaissez ? J’en ferai une chronique bien sûr, mais si vous connaissez d’autres séries sur des histoires de fantômes ou de maisons hantées, je suis preneuse ❤ Et d’ailleurs, j’ai un petit projet pour une nouvelle catégorie sur le blog, vous me direz d’ici quelques mois ce que vous en pensez 😉

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous retrouve pour une nouvelle novella de la collection Une Heure Lumière des éditions le Bélial’ ^^ Si vous ne l’avez pas encore découverte, je vous la conseille absolument : le principe est de regrouper des textes courts de science-fiction, souvent primés par des récompenses littéraire comme le prix Hugo ou le prix Nebula par exemple. La novella que je vais vous présenter ici s’intitule L’Homme qui mit fin à l’histoire, elle a été écrite par Ken Liu en 2011 et traduite en français en 2016. D’ailleurs, l’auteur a publié l’année suivante dans la même collection une autre novella intitulée Le Regard, et en 2015 il a sorti un recueil de nouvelles qui a fait pas mal de bruit, La Ménagerie de papier. Si j’ai choisi de vous parler de cette novella en particulier, c’est parce que le thème abordé est très particulier, et met en valeur un évènement méconnu de l’Histoire, en particulier par les Occidentaux. Lire la suite

L’Etrange Bibliothèque

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Il y a tellement de petites nouveautés dans ma vie en ce moment, tout arrive pêle-mêle et j’ai encore du mal à faire le tri pour retrouver un nouveau rythme. Le bon côté des choses, c’est du travail pour mon chéri et moi, et un canapé récupéré à moindres frais d’ici quelques mois pour orner le coin bibliothèque 😀 Le revers, c’est moins de temps pour les projets et continuer le fragile programme de muscu ^^’ Bah, après tout, qui a besoin de dormir ? 😛

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui on cause d’un auteur archi-connu, Haruki Murakami. Il est l’un des écrivains japonais les plus lus au monde, son succès démarrant réellement avec le roman Kafka sur le rivage en 2002, puis avec la trilogie 1Q84. Je n’en avais lu que le premier tome, d’autres lectures m’avaient accaparé en suite, mais j’en garde un souvenir très onirique, une sorte de sentiment d’irréel difficile à qualifier. Cette fois-ci, je l’ai abordé avec une nouvelle intitulée L’Etrange Bibliothèque, illustrée par l’illustratrice allemande Kat Menschik et publiée en 2016.

Résumé : Japon, de nos jours. Un jeune garçon se rend à la bibliothèque municipale. Jusqu’ici, rien que de très banal, le garçon est scrupuleux, il rend toujours ses livres à l’heure.
Cette fois, pourtant, c’est d’abord l’employée qui l’envoie dans une salle qu’il ne connaissait pas. C’est un vieil homme, ensuite, qui le mène par les méandres d’un labyrinthe dans ce qui semble bien être une prison. C’est un homme-mouton qui l’y attend, qui aimerait bien l’aider mais qui redoute le pouvoir du gardien des livres.
Enfin, c’est une frêle jeune fille muette qui va l’aider à se libérer de cette bien étrange bibliothèque.

Mon avis : 

Ca a vraiment été une lecture particulière. J’écris cette chronique à froid, presque deux semaines après avoir terminé le livre, et pourtant je ne sais toujours pas quoi en penser. Par contamination ou parce que le style de dessin me déroute autant que l’écriture, les illustrations m’ont fait le même effet. En soi, j’ai beaucoup aimé les visages et la précision du trait, en particulier pour la couverture que je trouve magnifique. Mais les regards et la dimension angoissante sur fond noir redoublent encore cette impression que je viens de me réveiller d’un genre de rêve malaisant ou d’un cauchemar bizarroïde.

L’histoire commence avec un jeune garçon qui se rend à la bibliothèque. De nature curieuse, c’est là qu’il va dès lors qu’une question le taraude, afin de trouver la réponse dans un livre. Seulement, sa visite à la bibliothèque ne ressemblera à aucune autre. Les bibliothécaires cachent tous des secrets terrifiants, lui assure le vieil homme qui l’enferme et le force à apprendre ses lectures, jusqu’à ce que son cerveau soit bien juteux de connaissances. Le sous-sol de la bibliothèque semble être un lieu hors du temps et de l’espace, où plusieurs mondes ou dimensions parallèles se croisent : le garçon va ainsi faire la rencontre d’un homme-mouton craintif et soumis au bibliothécaire, et d’une jeune fille à la beauté irréelle qui va lui permettre de s’enfuir.

C’est assez délicat de s’attacher aux personnages dans le sens où ils ont l’air assez plats, pas forcément fades mais blasés de presque tout, détachés. Le garçon est obéissant à l’extrême, le bibliothécaire n’a aucun mal à le garder sous sa coupe jusqu’à l’enfermer. Bon, il n’est pas complètement passif parce qu’il cherche à s’enfuir, mais parfois je me disais qu’il était finalement aussi étrange par certains côtés que tous les autres personnages de cette étrange bibliothèque. L’homme-mouton est celui qui a fait bugger mon cerveau, je l’avoue : ça sortait vraiment de nulle part XD Et surtout, je trouve que ses illustrations sont franchement terrifiantes, mais après tout pourquoi pas. Le bibliothécaire est un personnage que j’ai adoré par contre ! Oui, là on peut dire que c’est moi qui ait un grain. Depuis son aspect jusqu’à son caractère, sa nature même, c’est un antagoniste de compétition, il est littéralement Dieu le Père dans cet espace et sa soif de connaissances aspirées à même le cerveau de ses victimes n’est jamais étanchée. Je m’interroge encore sur la jeune fille en revanche, on dirait un personnage qu’on ne peut appréhender que du coin de l’oeil, elle reste toujours hors de portée.

Bref, une nouvelle très particulière, très onirique encore une fois. Angoissante, mais avec une sorte de beauté froide, je pense que c’est le genre de livre qu’on va finir par relire au bout d’un moment tellement on a l’impression qu’on pourrait le redécouvrir indéfiniment.

L’Alchimiste

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Grosse journée aujourd’hui, on a monté une nouvelle étagère de livres dans notre petit appart ! Et ramené aussi plein de livres de chez mes parents. Je pense que maintenant, je dois bien avoir la moitié de ma collection totale dans mon appart. Il est trop petit pour que j’amène le tout, mais c’est déjà pas mal, je suis trop contente de mon coin lecture avec ses étagères de traviole et de récup, pas du tout assorties les unes aux autres XD Première étape vers la pièce bibliothèque de mon manoir victorien ❤

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous propose un livre assez connu, L’Alchimiste de Paulo Coelho. Sorti en 1988, la traduction française date quant à elle de 1994. Le livre a eu un retentissement mondial, et pas moins de 115 récompenses et prix internationaux. On pose un certain niveau XD Rien d’étonnant du coup à ce que le titre me dise quelque chose quand j’ai croisé le livre en brocante, et après ma lecture, je peux dire que je suis contente d’avoir eu l’occasion de le lire ^^ Il s’agit d’un conte philosophique, un genre littéraire né au XVIIIème siècle (si certains d’entre vous ont étudié Zadig ou Candide de Voltaire, vous en connaissez au moins un exemple) : le but est de faire passer des idées et des concepts-clés, souvent critiques de la société ou du pouvoir en place, via une histoire fictive. Lire la suite

Premier contact

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! ^^ Demain commence mon p’tit stage pour bosser en rayon en librairie et plus seulement en caisse : je vais farm l’XP pour level up ! Plus sérieusement, au moins maintenant j’aurais deux cordes à mon arc, la librairie et la bibliothèque. J’ai surtout hâte d’en finir avec les révisions pour le concours, mais bon, y en a encore pour cinq mois avant de passer les épreuves donc ça va pas être pour tout de suite >< 

Nouvelle chronique bande de gens, et cette fois-ci c’est une chronique de film ^^ Quand mon frère arrive à la maison, il amène tout un tas de films récents ou intéressants, du coup on se fait une orgie cinématographique 😀 Entre autres, on a regardé Premier Contact, un film de science-fiction réalisé en 2016 par Denis Villeneuve. Lire la suite