Archives de Catégorie: Policier

Le Subtil Changement

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! J’ai mis une semaine post-publication à rédiger cette intro, mais chuuuut XD En vrai, j’essaye de garder ces lignes à chaque fois pour les écrire au dernier moment et faire un peu d’actu sur ma vie (elle vous passionne, ne mentez pas, je le sais, je le sens) et sur le blog, mais vu que j’oublie… « Au JT de ce soir : La rédactrice est toujours aussi à côté de ses pompes » XD

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous avais déjà parlé de l’auteure britannique Jo Walton pour son roman Les Griffes et les Crocs (que je vous conseille absolument, c’est une pépite) ; je vous propose aujourd’hui de découvrir d’autres de ses écrits avec la trilogie du Subtil Changement, parue à partir de 2015 en France. Il s’agit d’un mix entre uchronie et enquête policière, et vous savez comme j’adore l’uchronie 😀 (pour mémoire, l’uchronie consiste à réécrire l’Histoire à partir de la modification d’un évènement, c’est littéralement faire « et si en fait ? »). Imaginez que pendant la Seconde Guerre Mondiale, au lieu de lutter, l’Angleterre ait préféré signer un traité avec Hitler…

Lire la suite
Publicité

Premières lignes… #221

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

J’étais une si belle mariée.
Avant que je ne me consume.
Dans ma magnifique robe Christian Dior, j’étais radieuse, telle qu’on m’avait toujours appris à l’être. Au sein de ma famille, le beau est un art de vivre. On ne s’entoure que de beauté : belles femmes, belles voitures, belles pierres précieuses, belles maisons au bord de la mer. C’est un fait si banal que nous avons oublié qu’il existait aussi de la laideur en ce monde.
La nature elle-même avait parfaitement intégré la politique familiale, car mes frères et moi sommes nés parfaits et ce fut, j’en suis convaincue, un très grand soulagement pour nos parents. Ils n’auraient pas su quoi faire d’enfants au physique médiocre, si ce n’est accuser la maternité d’incompétence. Car la médiocrité aurait forcément eu pour origine leur incompétence, non celle de mes parents. Mon père avait choisi d’épouser une jeune première du cinéma muet italien, c’était bien pour obtenir quelques résultats génétiques.
J’ai été une bonne fille. Je crois. J’ai fait en sorte que tous mes défauts soient camouflés par le génie de la haute couture, que mes ombres soient éclipsés par l’éclat de mes bijoux, j’ai rendu silencieux mes désirs inavoués, et j’ai conservé dans le noir tout ce qui ne pouvait supporter la lumière. Lisse et semblable à la surface du marbre italien que mon père affectionnait tant dans ses demeures. Et sous le soleil de Monaco, la ville qui toute ma vie m’a servi d’écrin, j’ai brillé de mille feux.
Lorsque j’ai rencontré Adam, j’étais certaine qu’il était parfait pour moi. Nous ne nous aimions pas. Cependant, il était tout ce que je désirais : beau, riche, et hautement conscient de l’être. Il avait été élevé dans la même culture que la mienne et fréquentait le même univers cloisonné. A la fin de la journée, je me souviens, après que nous avons eu partagé un brunch et une balade sur le rocher, nous avons convenu que nous formerions un couple magnifique. L’annonce de nos fiançailles, trois mois plus tard, a été accueillie avec une immense joie par nos deux familles. Les gens beaux et riches se marient entre eux. Toujours.

La Scribe

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Actuellement en pleine session ruminage, une cÂlice de porte chez moi qui refuse de se fermer et se rouvre toute seule. Je la brûlerai bien mais c’est la seule séparation entre la porte et le salon… 🤬🤬

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir le roman La Scribe de Antonio Garrido, qui m’a été offert non pas par ma Maman mais par ma frangine 😀 L’auteur est un professeur d’université et un passionné d’histoire : La Scribe est son premier roman, publié en 2009 et devenu un best-seller dans son pays d’origine, l’Espagne. Il s’agit d’un roman historique avec une touche de policier, qui se déroule à l’époque de Charlemagne, soit à la toute fin du VIIIe siècle.

Lire la suite

Les Rivières Pourpres

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Nouveau boulot pour bibi, enfin dans ce que j’aime 😁 Beaucoup de responsabilités aussi, j’avoue que j’angoisse pas mal pour ça parce que j’ai peur de pas savoir assumer et manager, mais je suis encore en apprentissage pour l’instant. L’équipe est super sympa et je ne vois pas les heures défiler 😍

Nouvelle chronique littéraire ! Jean-Christophe Grangé est un auteur français que l’on connaît au moins de nom : il a de nombreux romans policiers et thrillers à son actif, et surtout il est un des rares auteurs français du genre à être apprécié aux USA. L’un de ses titres les plus connus est Les Rivières Pourpres, sorti en 1998 et adapté au cinéma en 2000. Bien que n’ayant jamais vu le film, je savais qu’il était très apprécié, donc quand je suis tombée sur le roman, j’ai eu envie de me lancer 🙂

Lire la suite

Délius : Une chanson d’été

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Soirée anniversaire qui s’est transformée en marathon Just Dance hier soir avec les copains, on a carburé jusqu’aux petites heures ! Je vous dis pas les courbatures ce matin, mais nous ne regrettons rrrrien 🤣 On a bien dormi par contre u.u

c1-decc81lius

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui un roman qui me faisait de l’oeil depuis très longtemps et qui m’est comme tombé dans les bras quand je l’ai vu à la bibliothèque…. bon d’accord, mes bras l’ont un peu aidé, mais ça compte quand même. Délius : Une chanson d’été de Sabrina Calvo a été réédité récemment, en 2019, mais en réalité sa première parution date de 1997. Ce premier roman l’a placée avec les premiers grands noms de la fantasy française, et même les premiers auteurs de steampunk puisque, sans forcément donner la part belle aux machines et autres automates, le livre saute à pieds joints dans l’univers merveilleux d’un XIXe siècle revisité. Pré-steampunk ou proto-steampunk donc ? Et en novembre 2020 pour notre plus grand bonheur, une suite est parue, intitulée La Nuit des Labyrinthes. J’ai hâte de pouvoir la lire :3 

Lire la suite