Archives de Catégorie: Classiques

Un nom qui ne veut plus rien dire selon qui l’utilise, un prof de français, un puriste ou un passionné de n’importe quelle discipline ! Pour moi, je vais me contenter d’y mettre ce que je considère comme de grands noms ou de grands titres de la littérature tous genres confondus :)

Les Rougon-Macquart #7 : Une page d’amour

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Le blog reprend après la petite pause des fêtes, et je peux vous dire que ça a fait un bien fou 😀 On repart sur un rythme à trois articles par semaine au lieu de quatre, je vais voir si ça fonctionne mieux pour moi de cette façon. J’espère que le blog vous plaira toujours, n’hésitez pas à me donner votre avis ou un conseil en commentaire ^^ Sur ce, bonne année 2022 à tous et surtout courage tout le monde : c’est reparti pour un tour XD

Nouvelle chronique littéraire ! Je reprends la série des Rougon-Macquart, avec toujours plus de temps entre chaque roman XD Ce sont des livres qui demandent un peu d’attention, alors à chaque lecture je veux être sûre de les lire comme ils le méritent. Nous en sommes au septième volume, mais il faut rappeler, comme toujours, que ces romans peuvent tout à fait se lire indépendamment les uns des autres, à part peut-être le premier qui permet de placer les aïeuls de la famille Rougon-Macquart. Voici donc Une Page d’amour, écrit vers 1878-1879, après la claque qu’a été l’Assommoir et juste avant le prochain chef d’oeuvre, Nana. Pour Zola, ce roman était une sorte de pause entre deux histoires plus violentes ; plus marquantes aussi, d’où le fait qu’il soit moins connu. J’espère que la chronique vous intéressera 😉 N’hésitez pas à lire aussi les chroniques des tomes précédents, les liens sont juste ici :

Lire la suite

Roman gothique #10 : Frankenstein ou le Prométhée moderne

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Depuis quelques jours, on regarde avec mon copain les films animés d’un studio chinois, Light Chaser. Et certains sont trop bien ❤ Parfois délicats à trouver sans passer par la case téléchargement et il faut souvent les regarder en version originale sous-titrée, mais la qualité des animations est tout simplement magique ^^ Et du coup, on a découvert, après le Marvel Cinematic Universe et le Mondo Cinematic Universe (pour ceux qui connaissent), le Fengshen Cinematic Universe, basé sur les légendes et l’histoire de la Chine ❤

frankenstein01

Nouvelle chronique littéraire ! Un dernier roman gothique et après, promis, j’arrête de vous embêter avec mes délires… pour l’instant 😛 Mais ici, on s’attaque au boss ultime du gothique, celui que tout le monde connaît même en n’ayant jamais lu ou vu l’histoire dans un film. Alors non, pas Dracula XD Certes c’est un monument, mais sur cette série de chroniques, je me suis surtout concentrée sur la première vague de romans gothiques, fin XVIIIe – début XIXe siècle (Dracula a été publié par Bram Stoker en 1897). Et non, il ne s’agit pas de L’Etrange Cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde (1886 par R.L. Stevenson) ! Allez, un petit effort 😀 
Bon d’accord, attachez vos ceintures les enfants, on embarque pour Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley née Wollstonecraft Godwin, publié pour la première fois en 1818. Je précise le nom car sa mère, Mary Wollstonecraft, était une intellectuelle elle aussi et une féministe avant l’heure. La naissance de ce roman est une célèbre anecdote historique : plusieurs écrivains réunis dans un voyage décident de se raconter des histoires effrayantes, et se lancent finalement un défi, celui d’écrire la meilleure histoire d’épouvante. Les participants étaient lord Byron (si vous ne le connaissez pas, sachez que c’est une immense référence de la littérature anglaise, aussi connu pour eux que Victor Hugo pour nous), Mary Shelley et son mari Percy (poète de grand talent) et John Polidori (qui écrira suite à ce défi The Vampyre, donc en soi on n’était pas très loin avec Dracula). Ce défi donnera l’idée à Mary Shelley de son célèbre roman Frankenstein ou le Prométhée moderne. Et rappelons deux choses : Prométhée est dans la mythologie grecque le titan qui a façonné la race humaine ; il est associé à Frankenstein car Frankenstein est le nom du savant qui a créé le Monstre, et non le nom du Monstre comme beaucoup de monde le croit ! Le Monstre n’a jamais eu de nom dans l’histoire. 

Lire la suite

Roman gothique #9 : L’Italien, ou le confessionnal des pénitents noirs

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je crains d’avoir craqué pour ma part sur la collection naissante des Maîtres du Fantastique. Je suis faible devant les belles couvertures et les grands auteurs, je l’admets ! Je ne sais pas encore si je vais tenter l’abonnement, la question est toujours en débat, mais la tentation est dure à surmonter. Et vous, est-ce que vous avez déjà tenté ce genre de collections qui se constituent via un abonnement ?

ligue-integrale-1

Nouvelle chronique littéraire ! On continue sur les romans gothiques, j’espère que vous n’en avez pas marre mais au final j’en parlerai quand même 😛 On a déjà abordé pas mal de titres obscurs et d’incontournables, et avant de continuer je tiens à vous recommander une petite série de la maison d’édition Les Moutons Electriques, La Ligue des Ecrivaines Extraordinaires : c’est un concentré de références littéraires où Jane Austen, Ann Radcliffe, Mary Shelley et les soeurs Brontë combattent les méchants iconiques de la fiction gothique comme Dracula, le monstre de Frankenstein,… La série elle-même fait référence à La Ligue des Gentlemen Extraordinaires d’Allan Moore, une super histoire et un film tantôt aimé (mon cas) tantôt détesté mais cultissime dans tous les cas ! L’intégrale est sortie et j’annonce : c’est mon prochain craquage XD 
Mais revenons à nos moutons. Aujourd’hui on découvre Ann Radcliffe (1764-1823), une auteure qui a profondément marqué le roman gothique pendant la fin du XVIIIe siècle. Horace Walpole avait lancé le genre, Matthew Gregory Lewis avait créé une bête de référence mais c’est Ann Radcliffe qui a popularisé le genre avec toute une flopée de romans dévorés par des milliers de lecteurs des deux côtés de la Manche. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une de ses références, à savoir L’Italien ou le Confessionnal des Pénitents Noirs, publié pour la première fois en 1797. Ca me fait tout bizarre quand j’écris cette date, on s’en rend pas forcément compte, mais on lit des mots écrits plus de 200 ans avant notre époque. Ca me rend toute chose ❤ 

Lire la suite

Roman gothique #8 : Le Moine

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Pour ne rien changer, j’ai acheté de nouveaux livres ! Une Chambre à soi de Virginia Woolf, Histoire de la folie de Michel Foucault, et un livre sur l’histoire des Noirs en France, depuis le temps que je voulais en apprendre plus. C’est ça de bosser dans une librairie d’occasion, votre salaire disparaît dès que vous le recevez. Il y a des livres pour moi, mais j’ai aussi pris des cadeaux, je suis raisonnable : je commence à anticiper pour Noël 😀 Et encore, vous n’avez pas vu le reste de la pile de livres que je me suis mis de côté en attendant de pouvoir les acheter. Oui, je sais mon cas est désespéré. Mon compte en banque surtout.

84841617cd7af9d297c0805fbdacec1e

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose un nouveau roman gothique aujourd’hui. Eh oui, ça commence à faire beaucoup, mais j’ai eu envie de me replonger dans mes classiques et celui dont je vais vous parler aujourd’hui est un des Boss du roman gothique, un incontournable et un des plus grands classiques du genre. Matthew Gregory Lewis l’a publié en 1796 et il a influencé de nombreux auteurs, Mary Shelley la future auteure de Frankenstein pour ne citer qu’elle 😉 Mais il y a aussi Charlotte Dacre, dont je vous ai déjà parlé pour un autre super roman gothique, Zofloya ❤ Et enfin pour achever de vous titiller, on dit même que Le Moine aurait été l’un des romans préférés du marquis de Sade. C’est bon je vous ai assez vendu le truc ? XD Et je tiens aussi à vous retranscrire le poème qui sert d’avis au lecteur du roman, curieusement il me rend tout de suite l’auteur très sympathique :3 

Lire la suite

Roman gothique #7 : Vathek

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! J’avais prévu de consacrer cette après-midi à l’écriture, mais mon copain a libéré des étagères pour mes livres et… j’adore ranger mes livres ❤ Oui, je sais, c’est digne d’un trouble obsessionnel compulsif. Le pire, c’est que j’ai pu désengorger mes étagères, mais mon copain certifie qu’il a juste l’impression que j’ai multiplié les bouquins et il est désormais persuadé que je suis une sorcière. Ou que j’ai une cache secrète de livres dans l’appart. Ou les deux. J’ai prudemment gardé le silence 😀

51b5nsc9gl

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose de revenir un peu aux romans gothiques 😉 Il y a deux ans, c’était le sujet de mon premier mémoire de master (les romans gothiques féminins, pour être précise) et j’avais plutôt bien géré ^^ J’en avais profité pour vous présenter quelques titres méconnus ou incontournables du genre gothique, tel qu’il est né à la fin du XVIIIe siècle, avec les châteaux effrayants, les vertueuses demoiselles en détresse, les nobles héros et les méchants torturés et cruels, sans oublier les fantômes ! Le Château d’OtranteLa Femme Errante, Les Prisonnières de la Montagne, Le Papier Peint JauneLe Monstre, Zofloya, Les Capucins ou le secret du cabinet noir, ce sont tous de supers romans et je vous les conseille à nouveau. C’est un sujet passionnant et j’espère que ce nouveau roman vous plaira : si jamais vous avez envie de vous documenter un peu, mon mémoire est dispo en ligne en cliquant sur ce lien (n’hésitez pas à critiquer, ça me servira toujours pour la suite !). Aujourd’hui, on va se concentrer sur un des plus beaux romans gothiques : Vathek de William Beckford, écrit en 1782. L’auteur était un sacré phénomène : riche et esthète à l’image de son personnage, il a cependant connu des revers qui l’ont empêché d’atteindre la même démesure ! Mais surtout, il avait un don prodigieux pour les langues : Vathek a été écrit en français avec une virtuosité saluée par tous les critiques de l’époque, et aujourd’hui encore les experts littéraires français et anglais se disputent l’auteur 😀 Son roman et son oeuvre littéraire entière ont inspiré les plus grands noms : Lovecraft, Edgar Allan Poe, Byron, Huysmans,…

Lire la suite