Archives d’Auteur: juliet595

Onirism

Par défaut

Salutations bande de centrales à vapeur, j’espère que vous allez bien ! Je vois arriver le weekend avec un bonheur toujours plus renouvelé, jeudi et vendredi sont les pires journées de mon emploi du temps, celles pendant lesquelles je rêve que mes profs aient un accident de type hospitalisation longue pour pouvoir rentrer chez moi et ne plus jamais en sortir… sauf pour réapprovisionner en chocolat chaud. Important le chocolat chaud.

Et c’est reparti, mais pas de poésie ! Pour une fois, ce n’est pas Punky qui vous parle de jeu vidéo mais bien ma petite personne. Avec mon copain, on a récemment découvert un jeu PC en accès anticipé qui nous a vraiment beaucoup plu, et je tenais à vous en parler :3 Pour ceux et celles qui ne savent pas, quand un jeu est en accès anticipé, c’est qu’il n’est pas encore fini, mais que les premiers niveaux sont disponibles pour ceux qui veulent quand même le tester. Si vous l’achetez, vous l’aurez à un prix moins cher que lorsque le jeu sera fini, et en prime vous aidez les développeurs à financer leur projet ; le jeu se mettra à jour au fur et à mesure, jusqu’à ce que vous ayez la version complète. Bien sûr, sur le papier ça sonne bien, mais les inconvénients c’est que si le jeu est abandonné ou que la suite est moins bien que prévu, ben tant pis pour vous, c’est un pari à long terme. Ceci dit, mon copain et moi on a choisi de prendre le risque, on a eu le coup de coeur ❤ Il s’agit du jeu Onirism, actuellement en cours de développement, et premier bébé de la société Crimson Tales, dont le logo me plaît énormément 😛 Lire la suite

Publicités

Le Cycle de Gormenghast

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien et que vous préparez Halloween comme il se doit 😛 D’ailleurs, si vous êtes en manque d’histoires effrayantes, je ne saurais que trop vous conseiller le site de la fondation SCP (une vraie mine d’or), et la chaîne Youtube de Madame Macabre (pour les anglophones), qui raconte les histoires d’épouvante comme personne ❤ N’oubliez pas les creepypastas bien sûr ! Des bises sur vos citrouilles, prenez soin de vos linceuls !

Nouvelle chronique littéraire messieurs dames ! Je vous propose cette fois-ci un livre que m’a offert ma p’tite Maman, à croire qu’elle a un budget rien que pour moi… et je suis tellement pourrie gâtée que c’en est honteux. Merci à toi Mamounette, pour tous ces livres et tout ton amour, t’es la meilleure et je te fais de big bisous ❤ Il s’agit en plus d’un livre un peu spécial, un classique oublié de la littérature anglaise, rien que ça ! Mervyn Peake était un auteur, illustrateur et poète anglais du XXème siècle ; malheureusement atteint à la fin de sa vie d’une grave maladie, il a peu à peu dû arrêter son oeuvre sans pouvoir l’achever. Aujourd’hui, il nous reste de lui une trilogie et une nouvelle qui constituent Le Cycle de Gormenghast, une oeuvre que les intellectuels n’arrivent pas à classer car elle tient à la fois du gothique et de la fantasy, avec des personnages complètement rocambolesques, qui n’auraient pas déparé dans un film de Tim Burton ! Cette édition rassemble le cycle tout entier :

  • Titus d’Enfer
  • Titus dans les Ténèbres (c’est la nouvelle)
  • Gormenghast
  • Titus Errant

Lire la suite

Premières lignes… #88

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

Dans une petite ville d’Ecosse, dans la petite rue des Combats, vivait une veuve d’une cinquantaine d’années, Mme Mac’Miche. Elle avait l’air dur et repoussant. Elle ne voyait personne, de peur de se trouver entraînée dans quelque dépense, car elle était d’une avarice extrême. Sa maison était vieille, sale et triste ; elle tricotait un jour dans une chambre du premier étage, simplement, presque misérablement meublée. Elle jetait de temps en temps un coup d’oeil à la fenêtre et paraissait attendre quelqu’un ; après avoir donné divers signes d’impatience, elle s’écria :
« Ce misérable enfant ! Toujours en retard ! Détestable sujet ! Il finira par la prison et la corde, si je ne parviens à le corriger ! »
A peine avait-elle achevé ces mots que la porte vitrée qui faisait face à la croisée s’ouvrit ; un jeune garçon de douze ans entra et s’arrêta devant le regard courroucé de la femme. Il y avait, dans la physionomie et dans toute l’attitude de l’enfant, un mélange prononcé de crainte et de décision.
MADAME MAC’MICHE : D’où viens-tu ? Pourquoi rentres-tu si tard, paresseux ?
CHARLES : Ma cousine, j’ai été retenu un quart d’heure par Juliette, qui m’a demandé de la ramener chez elle, parce qu’elle s’ennuyait chez M. le juge de paix.
MADAME MAC’MICHE : Quel besoin avais-tu de la ramener ? Quelqu’un de chez le juge de paix ne pouvait-il s’en charger ? Tu fais toujours l’aimable, l’officieux ; tu sais pourtant que j’ai besoin de toi. Mais tu t’en repentiras, mauvais garnement !… Suis-moi. »
Charles, combattu entre le désir de résister à sa cousine et la crainte qu’elle lui inspirait, hésita un instant ; la cousine se retourna, et, le voyant encore immobile, elle le saisit par l’oreille et l’entraîna vers un cabinet noir dans lequel elle le poussa violemment.

Quelque part à minuit dans un cimetière pas si loin…

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Normalement à cette date, je devait vous présenter un nouveau dessin de tarot. Seulement, je mets longtemps à les faire : ça me demande du temps pour les dessiner, mais aussi pour imaginer ce que je veux faire et pour trouver la bonne méthode de le faire : n’ayant pas eu la chance de prendre des cours de dessin, je galère un peu, je confesse ^^’ Heureusement que mon appareil photo n’est pas assez performant pour vous montrer les traces de gommages XD

Bref, pour cette fois, pour gagner du temps et aussi parce que c’est bientôt Halloween, je voudrais vous montrer un autre dessin, qui à la base venait d’un délire idiot : je voulais faire un nain zombie ! Oui oui, cherchez pas, je sais que je suis bizarre ^^’ Surtout qu’au final, j’ai dû un peu changer de projet, c’est plus devenu une sorte de revenant celtique à la sauce nanique de Tolkien, mais j’aime bien aussi comme ça, et je suis contente de ce que j’ai réussi à faire 🙂 Âmes sensibles s’abstenir !

Alors, qu’en pensez-vous ? :3 J’ai commencé par la forme du casque et de la tête ; elle a un peu changé en cours de route pour des soucis de perspective, et aussi à cause de la boursouflure sur le côté gauche du visage. Normalement, ou à moins d’avoir un casque ultra malléable, le métal ne devrait pas se déformer, et du coup l’espèce de bosse reste comprimée jusqu’à ce que la peau fusionne et pourrisse à l’intérieur du casque (bon appétit), mais j’ai bombé le casque sur les conseils de mon copain qui pensait que ça mettrait mieux cet aspect du visage en valeur. Vraisemblance contre esthétique ! Vous êtes d’accord avec lui ? Après c’est sur que si on veut parler de vraisemblance, la taille de la langue pose problème, et d’un point de vue plus général, je ne peux pas vraiment dire que le sujet du dessin soit très réaliste ^^’

Je lui ai fait des tresses dans sa barbe (j’ai mis du temps à la fignoler celle-là…), et j’ai repris des modèles de casques nains qu’on peut voir dans les adaptations de Tolkien à l’écran (merci Peter Jackson ^^). Pour tous les motifs celtiques, Google Image a été mon meilleur ami, et depuis ce dessin je suis profondément admiratrice des gens qui arrivent à faire ces entrelacs sans modèles, c’est déjà si dur de les recopier ! J’ai aussi pris des images de tombes celtes que j’ai combiné avec des noeuds celtiques, et finalement j’ai parsemé le tout de feux follets 🙂 Je suis vraiment contente de l’aspect que j’ai pu leur donner, surtout avec le fond sombre : les estompeurs m’ont bien aidée sur ce coup-là.

Voilà voilà, que pensez-vous de ce dessin d’Halloween ? (même si en vrai je l’ai fait en juin) J’espère qu’il vous plaît, j’ai surtout hâte de finir le projet des cartes de tarot et d’avoir plus de temps pour davantage de sujets libres, des idées qui me trottent dans la tête et des projets qui n’ont ni queue ni tête 😀 J’ai déjà toute une liste vous savez ^^

Le ver à soie

Par défaut

Salutations bande de trousses à couture déphasées, j’espère que vous allez bien ! Grosse journée aujourd’hui, le mémoire de cette année m’aura fait faire du sport à force de crapahuter dans tout Lyon ^^’ Mais je suis vraiment contente : qui cracherait sur une virée dans plusieurs librairies différentes ^^ Le seul point dommage c’est que je ne suis pas assez riche pour acheter tous les livres que je veux ! Mais je vous conseille absolument la librairie Trollune, je vous jure que si je peux j’emménage entre ses rayonnages ❤

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose cette fois-ci un polar, un bon petit polar des familles écrit par Robert Galbraith aka J.K. Rowling ^^ Il s’agit de la suite d’un livre dont je vous ai déjà parlé, L’Appel du Coucou. On retrouve une fois de plus l’inspecteur Cormoran Strike dans une nouvelle enquête. De ce que j’ai pu lire sur Babelio, les critiques sont parfois mitigées et reprochent des défauts d’écriture, notamment des longueurs, mais honnêtement je n’en ai pas vu une seule : ça a été une très bonne lecture tout du long :3 Lire la suite

Premières lignes… #87

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

Ballard et Jenkins montèrent à la maison d’El Centro Avenue peu avant minuit. C’était le premier appel du service. Il y avait déjà une voiture de patrouille garée devant, le long du trottoir, et Ballard reconnut les deux policiers en tenue. Debout dans la véranda du bungalow, ils parlaient avec une femme à cheveux gris vêtue d’un peignoir de bain. John Stanley était le chef de veille – le boss du terrain – et Jacob Ross, son coéquipier.
– Je crois que celui-là est pour toi, dit Jenkins.
Ils travaillaient ensemble depuis deux ans et s’étaient aperçus que Ballard était la meilleure de l’équipe quand la victime était une femme. Non que Jenkins aurait été un ogre, mais Ballard comprenait mieux les émotions des femmes. La réciproque était vraie lorsqu’ils se trouvaient en présence d’un homme.
– Reçu cinq sur cinq, répondit-elle.
Ils descendirent de voiture, se dirigèrent vers la véranda éclairée. Ballard avait sa radio à la main. Ils montèrent les trois marches et Stanley les présenta à la victime. Elle s’appelait Leslie Anne Lantana et avait soixante-dix-sept ans. Ballard se dit qu’ils n’auraient pas grand-chose à faire. L’essentiel des cambriolages ne donnait lieu qu’à un rapport et, de temps en temps, à une demande de passage de l’équipe des empreintes si, coup de chance, on découvrait que le voleur avait touché des surfaces potentiellement exploitables.
– Mme Lantana a reçu un mail d’alerte à la fraude où on lui signalait que quelqu’un avait tenté de faire un achat sur Amazon avec son numéro de carte de crédit, reprit Shirley.
– Et ce n’était pas vous, dit Ballard à Mme Lantana.
L’évidence même.

Festival Yggdrasil 2019

Par défaut

Salutations bande de petits être fantasques, j’espère que vous allez bien ! Je vous en avais parlé la semaine dernière très brièvement, et comme promis voilà mon compte-rendu du festival Yggdrasil de Lyon ! Je ne sais pas exactement depuis quand cette convention a lieu, et c’est la première fois que j’y vais, mais je peux vous dire une chose, c’est que c’est super sympa :3 Le principe du festival est de mélanger un peu tous les genres de l’imaginaire : vous aurez donc du médiéval fantastique, mais aussi l’univers viking, ou encore l’univers steampunk ! Il y a assez peu de science-fiction en revanche, même si j’ai croisé un ou deux cosplays de Jedi 🙂 L’entrée est vraiment pas chère (voire gratuite), et il y a plusieurs animations en fonction des univers : spectacles, duels, initiations, danse, expositions d’objets et de décors… Et bien entendu plein plein PLEIN de boutiques ! Des vêtements, énormément de bijoux et de maroquinerie, deux stands de maisons d’édition perdus au milieu de tout ça comme des enfants dans une grande surface, et quelques échoppes qui sortent du lot par leur qualité ou leur originalité, par exemple celle de Expédition Mystère que je vous conseille vivement 🙂

Bref, ce festival avait tout pour me plaire, et comme j’ai aimé, j’y suis allée les deux jours, farpaitement madame ! Le premier jour, pour le travail. Vous allez y avoir droit toute l’année, hein, je suis tellement contente d’avoir réussi à choper le steampunk comme sujet de mémoire qu’à mon avis, ces trois mots constitueront mon épitaphe. Donc, la première journée, ou plutôt après-midi (parce que le matin je dors), je l’ai passée uniquement dans la zone steampunk du festival. J’ai retrouvé les membres de l’association CLIVRA notamment, une des deux communautés steampunk lyonnaises ; j’avais déjà fait leur connaissance lors d’une soirée steampunk (ou « apéristeam »), ils ont vraiment été adorable et m’ont donné plein d’infos, du coup j’étais trop contente de les retrouver ^^ Ils animaient plusieurs trucs : des duels de thé (il y a une fédération de duels de thé, il y a une fédération de duels de thé en France, j’en reviens toujours pas), des stands de costumes où les gens pouvaient essayer le style et se prendre en photos, mais aussi une mini pièce de théâtre très rigolote ! Outre CLIVRA, j’en ai profité pour découvrir la deuxième communauté steampunk de Lyon, The Darkest Steam ; et l’un de ses représentants avec qui j’ai parlé est un véritable Gandalf du steampunk. Il n’a pas la longue barbe ni le grand manteau ou le bâton, mais c’est un vieux de la vieille du steampunk et une véritable mine d’infos, j’ai jamais autant regretté de ne pas avoir de carnet avec moi pour prendre des notes ^^’ Dans la zone steampunk, il y a avait aussi des petites expositions, des bijoutiers, des duels à la rapière par un association qui avait adopté le style pour la circonstance, et je crois que je n’oublie rien ! Ah si !!! Le principal !!! Je peux mourir en paix, il y avait une f*cking batucada steampunk. C’est la compagnie Takabatuké, et j’en ai oublié ma mâchoire inférieure sur le sol quand je les ai vus défiler. D’après le chef d’orchestre (je lui ai sauté dessus dès qu’il a posé ses baguettes de tambour), ils étaient plusieurs dans l’orchestre à aimer le style steampunk, et du coup ils l’ont adopté 😀 Comme quoi, ce style va avec tout ! Je les ai filmés mais impossible de faire passer la vidéo sur mon ordi, donc foncez voir leur site 😉

La deuxième journée, je suis venue avec mon frangin et mon copain, et ils ont beaucoup apprécié eux aussi ^^ J’ai un peu plus soigné mon costume que le premier jour, qu’en dites-vous ? :3 On a un peu plus profité des autres zones du festival, notamment les duels à la rapière de l’association l’Armageddon : les membres ont adopté le style steampunk pour l’occasion, et l’une d’entre eux s’était même mis un masque pour incarner un automate duelliste, et elle le jouait super bien ❤ Mais il y avait surtout de la pléthore de stands ! Mon copain a craqué sur un stand du magasin Mandragore pour un petit vin blanc à la pêche façon médiévale ^^ D’ailleurs, si vous allez à Lyon, je vous conseille vraiment trois étapes shopping fantastique : Mandragore, Helias Frogg et Epsilon Vega. Personnellement, j’ai un peu plus craqué… Voir les photos ci-dessous 😀 Il y a un super beau carnet du stand de Chlo et cuir, deux camées en pendentif et broche du stand Atelier l’Octopode, deux chouchous grelots (pas trouvé le nom du stand, mais il y avait tous les instruments de la Création, à peu près), et deux marques-pages que j’utilise en pic à chignon, du stand de la maison d’édition Elixyria : je n’avais plus de sous pour des livres et c’est bien dommage, leur catalogue a l’air très prometteur 😛 Le top du top, si j’avais pu, ça aurait été ma propre baguette Harry Potter, unique et exclusive, je vous conseille vraiment de faire un tour sur le site de l’artisan Aucoin Laurent

 

Et surtout, si vous me connaissez, vous savez que je viens en convention pour deux choses principales : les boutiques où je dépense et bavarde à bâtons rompus et porte-monnaie percé, et les cosplays. Et quand je dis les cosplays, comprenez ceci : je saute littéralement sur les gens dont le costume me plaît pour leur demander une photo 😀 Voici donc un petit diaporama de tout ce que j’ai pu mitrailler, et encore, j’ai pas pu tout photographier (n’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les voir en plus grand) ^^ Un grand merci à tous ces gens, et encore une fois toute mon admiration pour leur costumes et leur passion ❤

Ce diaporama nécessite JavaScript.