Tarot divinatoire made by Juliet #17 : L’Etoile

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Après un mois de retard, pour lequel je vous présente encore une fois toutes mes excuses, la nouvelle carte de mon jeu de tarot divinatoire est enfin prête ! Ca n’a pas été de tout repos, mais je suis contente d’avoir enfin pu la terminer ^^ Il me reste encore 5 cartes à dessiner, du moins pour les arcanes majeurs. On verra comment je m’en sors, peut-être que je ferai une pause à ce moment-là : ça fera bien deux ans que je suis sur ces dessins !

Aujourd’hui, je vais vous présenter l’arcane de l’Etoile, qui porte le numéro 17. J’ai mis un temps fou à savoir comment j’allais la dessiner ! Mais je suis contente, le résultat valait le coup 🙂 Vous connaissez la chanson : on verra d’abord la symbolique de l’arcane en nous basant sur le tarot de Marseille qui est le plus connu, puis on verra ensuite comment j’ai choisi d’adapter la carte et ses symboles à ma sauce. N’hésitez pas à consulter les cartes précédentes, en effet j’y ferai probablement référence et tous les arcanes sont liés entre eux.

Voici la carte de l’Etoile. C’est une très belle carte et je tenais à la faire bien comme je voulais, vous allez comprendre pourquoi. L’image du tarot de Marseille nous présente une jeune femme nue sous un ciel étoilé : plus précisément, il y a huit étoiles, dont une au centre qui brille plus fort que les autres. Il y a un peu de végétation, et un oiseau sur l’arbuste à gauche. La jeune femme est en train de verser l’eau de deux jarres : l’une se vide dans un étang, l’autre sur la terre. C’est une vision très paisible, qui invite au repos. De fait, si on suit les cartes dans l’ordre, en suivant ainsi un parcours initiatique, les deux cartes précédentes étaient plutôt perturbantes et avec d’importantes conséquences : le Diable qui vous met à l’épreuve des passions, puis la Tour où tout ce que vous avez pris pour acquis est brutalement détruit. L’arcane de l’Etoile est donc d’abord celle du repos : c’est l’oasis dans le désert.

La jeune femme est nue car elle n’a plus rien à cacher : elle est en harmonie avec ce qui l’entoure, un peu comme dans un jardin d’Eden, et pour cela, on peut l’identifier dans un premier temps à Eve. En vidant les deux jarres, elle semble accomplir un acte de dévotion, avec beaucoup de soin. Ces deux jarres ne vous rappellent rien ? Si vous vous souvenez bien, on retrouve aussi deux jarres dans la carte de la Tempérance. Dans cet arcane, les deux jarres étaient deux vases communiquant où l’eau s’écoulait de l’un à l’autre. Ici, les deux jarres sont versées, leur contenu, purifié, est rendu à la nature. Une jarre pour l’eau et une jarre pour la terre, ce qui permet de réunir deux principes complémentaires et opposés, à savoir le spirituel et le matériel. Il y a donc une idée de communication avec ce qui vous entoure, l’idée de recevoir et de rendre : la carte de l’Etoile est celle de l’altruisme et du don désintéressé. En bref, c’est l’arcane de la spontanéité.

De fait, l’étoile qui brille dans le ciel peut faire référence à votre intuition comme une sorte de guide : un peu comme l’étoile polaire qui indique le Nord, ou celle que les Rois Mages ont suivi pour arriver jusqu’à l’enfant Jésus. Il y a huit étoiles, pour faire référence à l’arcane de la Justice, où l’on retrouve une idée d’équilibre. Mais si la Justice maintient l’équilibre par la raison, l’Etoile permet d’atteindre l’harmonie grâce à votre intuition, votre compréhension instinctive de ce qui vous entoure. C’est aussi un symbole d’espoir : même au milieu des ténèbres, la lumière de l’étoile est là pour vous guider. Puisque cette étoile est votre intuition, on peut clarifier le message en disant que l’arcane vous invite à avoir confiance en vous. On peut rappeler ici des expressions clés comme « croire à son étoile » ou « avoir une bonne étoile ». Partant de là, l’étoile peut aussi être un symbole d’inspiration, de création, un peu comme une Muse.

L’oiseau quant à lui est un symbole assez riche : messager céleste, il est aussi un symbole d’imagination et d’illusion. En effet, la carte de l’Etoile étant très liée à l’inconscient, c’est aussi la carte des rêves. Mais le plus souvent, l’oiseau est une allégorie de l’âme et de son élévation spirituelle. Tout concorde dans cette carte pour en faire quelque chose de positif. Tirée à l’endroit, c’est une carte qui vous annonce de la chance, du bonheur, du succès, du réconfort ; elle vous invite autant à avoir confiance en vous qu’à chercher des appuis dans ceux qui vous entourent. En revanche, tirée à l’envers, la carte annonce malchance et désillusions : vous êtes trop renfermé, la situation n’est pas en votre faveur et des obstacles se dressent entre vous et vos projets. Mais encore une fois, il y a toujours une lueur d’espoir, donc la situation n’est pas complètement désespérée.

Et voici ma carte ! La qualité de la photo n’est pas terrible, c’est le mieux que je puisse faire pour l’instant. Comme vous pouvez le constater, j’ai pris quelques libertés avec le sujet de base XD Plus sérieusement : j’essaie d’adapter chaque carte à ma sauce, avec un univers particulier. Ici, je n’avais absolument aucune idée de ce que j’allais pouvoir faire. Il m’a fallu un long moment, jusqu’à finalement me rendre compte que pour moi, l’harmonie, c’est de pouvoir être au milieu des livres. De pouvoir lire, dessiner ou écrire en paix. J’ai donc imaginé une nature revisitée façon « livres » pour cette carte, avec des arbres-bibliothèques dont les feuilles sont des pages blanches, et des lampes-tournesols qui emmagasinent la lumière du soleil.

J’ai conservé autant d’éléments que possible de la carte originelle : les huit étoiles avec la plus grande qui illumine le coin gauche, et l’arrosoir pour remplacer les deux jarres XD Pour reprendre cette idée de générosité, fondamentale dans l’arcane de l’Etoile, j’ai également dessiné un petit renard blessé à la patte : il a été soigné, et dort maintenant dans le creux de l’arbre-bibliothèque pour reprendre des forces. Il y a même un oiseau, mon petit hibou à lunettes, qui lit par-dessus la tête de la jeune fille.

Cette dernière a un carnet ouvert devant elle, composé avec les feuilles des arbres autour d’elle. Elle est en train d’écrire, en train de créer donc, mais le geste est suspendu et elle semble écouter attentivement, les yeux clos, comme si sa Muse l’Etoile était en train de lui chuchoter une idée. Elle est parfaitement calme et à l’aise dans cet univers, où elle accomplit avec soin et dévouement sa tâche créatrice. Un pied dans l’eau et un autre sur la terre ferme, elle est en lien et en harmonie avec les deux principes complémentaires que l’on a évoqué plus haut : l’esprit et la matière.

Pas de photos de la progression cette fois, j’ai complètement oublié d’en faire ^^’ J’espère que la carte vous plaît, n’hésitez pas à commenter pour me donner vos avis et vos conseils 🙂

"

  1. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #18 : La Lune | Coeur d'encre 595

  2. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #19 : Le Soleil | Coeur d'encre 595

  3. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #20 : Le Jugement | Coeur d'encre 595

  4. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #21 : Le Monde | Coeur d'encre 595

  5. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet : Le Mat | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s