L’Alchimiste

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Grosse journée aujourd’hui, on a monté une nouvelle étagère de livres dans notre petit appart ! Et ramené aussi plein de livres de chez mes parents. Je pense que maintenant, je dois bien avoir la moitié de ma collection totale dans mon appart. Il est trop petit pour que j’amène le tout, mais c’est déjà pas mal, je suis trop contente de mon coin lecture avec ses étagères de traviole et de récup, pas du tout assorties les unes aux autres XD Première étape vers la pièce bibliothèque de mon manoir victorien ❤

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous propose un livre assez connu, L’Alchimiste de Paulo Coelho. Sorti en 1988, la traduction française date quant à elle de 1994. Le livre a eu un retentissement mondial, et pas moins de 115 récompenses et prix internationaux. On pose un certain niveau XD Rien d’étonnant du coup à ce que le titre me dise quelque chose quand j’ai croisé le livre en brocante, et après ma lecture, je peux dire que je suis contente d’avoir eu l’occasion de le lire ^^ Il s’agit d’un conte philosophique, un genre littéraire né au XVIIIème siècle (si certains d’entre vous ont étudié Zadig ou Candide de Voltaire, vous en connaissez au moins un exemple) : le but est de faire passer des idées et des concepts-clés, souvent critiques de la société ou du pouvoir en place, via une histoire fictive. Lire la suite

Ombrane

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Vous l’avez peut-être remarqué, mais le menu en-dessous du titre du blog a un peu changé. Trois fois rien, ça fait juste huit ans (oui oui, le blog a commencé en 2013) que j’essayais de mettre les catégories des différents articles ici pour qu’elles soient plus visibles, et j’ai enfin trouvé la commande pour le faire ! Je suis à la fois très contente et soulagée du résultat, et aussi très honteuse d’avoir mis huit ans à piger comment faire ^^’

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose pour une fois une bande-dessinée. Je suis tombée dessus tout à fait par hasard en flânant dans une librairie, et je suis aussitôt tombée sous le charme de la couverture ! J’étais tellement à fond dessus que je me suis fait gronder par la libraire qui me voyait lire la BD d’une traite en plein rayon ^^’ Voici Ombrane, un one-shot de Bastien Lextrait et Julien Hanoteaux qui date de juillet 2020. Vous allez m’en dire des nouvelles 😛 Lire la suite

Premières lignes… #156

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

« Alors, il te plaît, ton nouveau boulot ? »
Dixie Mae leva les yeux de son clavier et découvrit une portion de visage boutonneux qui la fixait au-dessus de la cloison de son box.
« C’est mieux que de faire griller des hamburgers », répondit-elle.
Victor fit un petit bond, se rendant visible jusqu’au menton. « Tu crois ? Ca ne durera pas éternellement. »
En fait, Dixie Mae était du même avis. Mais un poste au service client de LotsaTech, c’était un vrai boulot, un premier pas dans l’organigramme de la plus grande entreprise high-tech du monde.
« Lâche-moi un peu, Victor ! C’est notre premier jour. » Sans compter les six jours de formation aux produits de l’entreprise, bien sûr. « Si tu n’arrives pas à supporter ça, c’est que tu as la force de concentration d’un criquet.
– C’est un signe d’intelligence Dixie Mae. Je suis assez futé pour écarter ce qui ne mérite pas l’attention d’un esprit créatif de premier ordre. »
Grr. « Alors ton esprit créatif de premier ordre aura pété les plombs avant la fin de l’été. »
Rictus de Victor. « Bien vu. » Il réfléchit une seconde, puis reprit sur un ton plus posé : « Mais tu comprends… euh… j’ai pris ce job afin d’avoir de la foc pour ma chronique dans Bruin. Je voix ça d’ici : des manchettes genre « Les nouveaux esclaves » ou « Mourir d’ennui au boulot ». J’hésite encore entre la veine purement comique et le commentaire social. Quoi qu’il en soit… » Il baissa la voix d’une octave. « J’ai l’intention de me casser… heu… au plus tard à la fin de la semaine prochaine, de façon à minimiser les dommages cérébraux que me vaudra cette expérience sordide.
– Et tu ne chercheras pas vraiment à aider les client, hein, Victor ? Uniquement à leur raconter des bobards hilarants ? »
Les sourcils de Victor se soulevèrent. « Je compte me montrer sérieux et pédagogue dans l’assistanat… pendant un ou deux jours tout au moins. » Un sourire sournois déforma ses lèvres. « C’est juste avant de partir que je me transformerai en Salaud d’Assistant venu de l’Enfer. »
Normal… Dixie Mae se retourna vers son clavier. « Okay, Victor. En attendant, laisse-moi faire le boulot pour lequel on me paie, d’accord ? »
Silence. Un silence furieux et vexé ? Non, plutôt le silence salace du mec qui vous déshabille du regard. Mais Dixie Mae garda les yeux rivés à son clavier. Elle pouvait tolérer ce genre de silence tant que l’obsédé restait hors de portée.
Au bout d’un temps, on entendit Victor s’affaler sur son siège dans le box voisin.
Ce cher Victor lui cassait les pieds depuis le début. C’était un beau parleur qui, s’il était d’humeur à cela, pouvait expliquer les choses mieux que personne. Mais en même temps, il ne cessait de la ramener sur ses études et de dénigrer ce qu’il appelait leur boulot pourri. Mr. Johnson – le prof formateur chargé de les familiariser avec les produits maison – était un bon prof, mais ce petit malin de Victor n’avait cessé de le provoquer durant toute la semaine. Sûr qu’il n’avait rien à faire ici, mais pas pour les raisons qu’il évoquait en se rengorgeant.

La Petite Lectrice

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je viens de découvrir un super site que j’aurais aimé découvrir plus tôt : la Rainbowthèque ! Il s’agit d’un répertoire de livres français/francophones avec des thématiques ou des héros LGBT+ : il y a plusieurs catégories, en fonction de l’identité ou orientation sexuelle sur laquelle vous souhaitez lire, des thèmes liés (comme le coming out) ou du genre de littérature (fantasy, historique,…), ou encore selon le public, par exemple jeunesse ou ados. En plus, n’importe qui peut proposer un livre s’il n’est pas encore sur le site :3 Avis aux amateurs !

Nouvelle chronique littéraire ! Et pour cette fois, on va se pencher sur un album jeunesse. Je n’en fais pas souvent, donc quand c’est le cas vous pouvez considérer que c’est un très gros coup de coeur ! Et dans le cas présent, c’est un même un énorme cri d’amour : à la base je cherchais un cadeau pour ma petite nièce, mais finalement je vais garder celui-là pour moi XD Voici La Petite Lectrice, sorti en 2020 aux éditions Gautier-Languereau, écrit par Elodie Chambaud et illustré par Tristan Gion.

Résumé : Pas besoin de preux chevalier dans la vie d’une princesse si celle-ci a toute une bibliothèque à dévorer  ! Et quoi de mieux que les livres pour apprendre à vaincre un dragon ou préparer un antipoison. Alors, quand un monstre à six yeux envahit le royaume qui a le courage de l’affronter  ? La petite lectrice bien sûr ! 

Mon avis :

A toustes mes lecteurices et autres rats de bibliothèque qui sont fiers de l’être : osez me dire que vous n’auriez pas sauté sur cet album, rien qu’avec le titre 😀 Et pour ne rien gâcher, la couverture est franchement classe : j’aime beaucoup le style de Tristan Gion, coloré et dynamique en même temps, un vrai régal ^^ Les paysages nous absorbent et épousent à merveille le texte. La petite princesse lectrice a une vraie dégaine avec couettes et basket, et bien sûr ses livres !

Mais ce qui fait la génialitude de cet album, c’est bel et bien l’histoire. Notre Petite Lectrice n’a pas de prénom, mais elle a un sacré caractère ! Rien ne lui plaît tant que de lire dans sa tour au milieu de ses bouquins. Ses parents ne savent plus comment assurer leur retraite et craignent de ne jamais la voir accomplir son rôle de princesse, aussi passent-ils leur temps à lui envoyer des princes charmants aux méthodes plus éculées les unes que les autres. La petite princesse les renvoie tous gentiment mais fermement (sauf le dernier qui a essayé de l’embrasser, elle l’a assommé avec un livre) : et qu’on la laisse lire en paix ! Mais un jour, ce n’est pas un prince qui la dérange, mais un monstre qui menace de détruire le royaume. Heureusement, la Petite Lectrice a plus d’un livre dans son sac pour calmer le malotru… et le mettre à la lecture par la même occasion !

Je vous jure que je dois me forcer à ne pas vous raconter la suite de l’histoire (parce que non ce n’est pas la fin et j’en ai déjà bien trop dit), tellement j’ai adoré la conclusion :3 Non seulement on a une princesse qui ne se laisse pas faire et qui affirme clairement qu’elle peut se débrouiller toute seule, mais en plus elle arrive à se sortir de toutes les situations délicates grâce à ses lectures et à sa créativité. Tout est fait pour souligner le côté agréable et addictif de la lecture, mais aussi tout ce qu’elle apporte : détente, connaissances parfois bizarres mais toujours utiles, et ouverture d’esprit.

Bref, un très bel album, pour les grands et petits lecteurs ❤ Je le prêterai ptet à ma nièce, si elle est sage 😛

Le Chant des Cavalières

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Petit aller-retour d’une nécessité absolue chez mes parents hier pour récupérer mes dicos de latin : mes petits restes de prépa n’étaient manifestement pas suffisants pour m’aider à composer une devise familiale digne de ce nom (et donc en latin) ! Vous savez, quand vous travaillez sur un truc très important pour vous (mais insignifiant pour les autres), que cet outil dont vous avez terriblement besoin n’est pas immédiatement accessible et que ça vous donne envie d’arracher le mur avec les dents ? Non, c’est que moi ? Diantre, j’ai oublié mes cachets. 

Nouvelle chronique littéraire ! Un de mes derniers emprunts à la librairie avant le tragique et terrible deuxième confinement, et ça faisait longtemps que je voulais découvrir ce roman :3 Voici donc Le Chant des Cavalières, premier roman de Jeanne Mariem Corrèze publié aux éditions des Moutons Electriques en 2020. Je suis toujours à l’affût de romans de fantasy en one-shot, et aussi de plumes féminines ^^ Lire la suite