Archives de Tag: magie

Waldo

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Suis actuellement en train d’attendre mon train, qui a 5mn de retard : lancez les paris, serai-je à temps pour ma correspondance, ou bien vais-je me mordre les doigts pour n’avoir pas pris la voiture pendant qu’il en était encore temps ?

Nouvelle chronique littéraire ! Je suis très heureuse de pouvoir vous présenter à nouveau une novella de la collection Une Heure Lumière des éditions Le Bélial ^^ Après Les Meurtres de Molly Southbourne, La survie de Molly Southbourne et L’homme qui mit fin à l’histoire, je suis fan de leurs publications ! On se retrouve cette fois pour une réédition de Waldo de Robert A. Heinlein, publié pour la première fois en 1942. Et on peut s’attendre à du très très lourd. Robert A. Heinlein est un des pionniers de la hard science fiction, c’est-à-dire l’un des premiers auteurs de SF à donner une importance primordiale à la cohérence scientifique du récit. Avec Isaac Asimov (auteur notamment de Fondation ou I, Robot) et Arthur C. Clarke, il fait partie du « Big Three » de la SF anglophone. Est-ce que vous visualisez le titan maintenant ? XD

Lire la suite
Publicité

La colère de Banshee – La malédiction de l’anneau d’or – Le rêve du poisson

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Depuis quelques semaines, je vous présente des illustrateurs d’albums jeunesse que j’ai découverts en bibliothèque et que j’adore ^^ Le moment est venu de vous présenter tous les titres isolés, trouvés au hasard des emprunts et des lectures, qui m’ont fait chavirer 😀 J’espère que vous aimerez, sachez que j’en ai plein en stock et que j’ai hâte de tous vous les montrer !

La Colère de Banshee, écrit par Jean-François Chabas et illustré par David Sala, publié en 2010

Résumé : Sortie de son palais de cristal, la blonde Banshee est en colère. Et quand Banshee déploie ainsi sa fureur, des éclairs de soleil et d’étoiles dans ses grands yeux d’ambre, alors c’est tout l’univers, ou presque, qui tremble sur ses fondements ! L’herbe sèche s’enflamme à son passage, le sol mouillé grésille sous ses petits pieds. Sous son ire, les rochers des géants s’envolent, les flots et les cieux se teintent d’ouragan. Il se dit même qu’un bébé baleine, là-bas très loin dans une crique de l’autre bord du monde, s’est effrayé de son hurlement cosmique. Ce n’est que plus tard qu’on apprendra, dans un demi-sourire, quelle était la véritable raison de cette colère mémorable…
« En Irlande, pays des enchantements, écrit Jean-François Chabas en conclusion de ce beau livre, la banshee est la plus puissante des fées. La reine des magies, des malédictions, de toutes les merveilles. Aucun homme, pas même un druide, ne peut lutter contre ses pouvoirs. » Dans un grand format qui rend bien justice à la démesure de cette histoire inspirée, les luxuriantes images de David Sala lui donnent la réplique avec un talent consommé.

Alors là, c’est mon chouchou du moment et probablement pour très longtemps ❤ L’histoire est assez simple, mais le texte est très beau, avec une description magnifique de la colère de la jeune Banshee. Et surtout, ce qui m’a conquise dès le début, c’était les illustrations, clairement inspirées de l’oeuvre du peintre Klimt. Belles, poétiques, avec des dorures parce qu’on aime aussi quand ça brille, je n’ai pas assez de mots pour vous dire à quel point je pourrais me perdre dans cet album !

La Malédiction de l’anneau d’or, écrit par Fred Bernard et illustré par François Roca, publié en 2017

Résumé : Cornélia, une jeune fille aveugle, grandit dans un orphelinat aux côtés de Jack, son corbeau, et de son amie Virginia. Un jour, dans une sombre forêt où se dressent des ruines mystérieuses, Cornélia parvient à retirer de son socle de pierre un anneau d’or pourtant inamovible. Elle développe alors d’inquiétants pouvoirs… Sous prétexte de la désensorceler, le mystérieux Génius l’emmène avec lui au loin, l’arrachant à ses amis chers.
Quand Virginia peut quitter l’orphelinat, elle chevauche à travers le monde avec Jack pour retrouver Cornélia… et découvrir son terrible destin.

Un conte magnifique, porté par des illustrations que j’ai adoré du début à la fin ! C’est exactement le genre d’histoire que j’aime, avec des personnages intrigants et attachants, de la magie, du mystère, une touche de sombre, bref que du bon ^^ Les images dégagent beaucoup de douceur, mais elles fascinent aussi :3

Le Rêve du Poisson, de Anne Brouillard, publié en 2009

Résumé : Colin et sa soeur Orphie ont une passion : vernir les cailloux qu’ils ramassent derrière la maison. Un jour, Colin en brise un, libérant ainsi le rêve d’un poisson conservé là depuis des millénaires. La maison se transforme alors en sous-marin et Colin y croise d’étranges visiteurs…

Un album un peu inquiétant, j’avoue que les dessins étaient aussi intrigants que parfois malaisants ; mais le jeu des silhouettes de poissons cachées un peu partout m’a beaucoup plu, ça m’a un peu rappelé les dessins d’Escher ^^ L’histoire est très originale et j’ai beaucoup aimé le principe : le rêve d’un animal depuis longtemps disparu, qui se propage petit à petit et « contamine » la réalité. C’est un peu effrayant, mais d’un autre côté on aimerait que le rêve se prolonge un peu, juste pour voir ^^

J’espère que ces trois présentations vous ont plu, et qu’elles vous ont donné envie de lire les albums ! Est-ce que vous les connaissiez déjà ?

Les Voies d’Anubis

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien 🙂 Le travail sur le roman avance petit à petit : les illustrations sont en cours, le scénario du tome 2 est presque prêt, et j’ai désormais une super relectrice pour la cohérence historique en la personne de ma frangine ^^ Il y aura pas mal de modifications à faire, des décisions importantes que je rechignais à prendre, mais le résultat sera d’autant plus qualitatif !

Nouvelle chronique littéraire ! Vous me connaissez, j’adore le steampunk. Eh bien aujourd’hui, on s’attaque à l’un des monuments du genre, l’un des romans qui lui a donné naissance, ni plus ni moins ! Si le steampunk vous est étranger, je vous explique tout sur la page du blog intitulée : « Steampunk, qu’est-ce donc ?« . Ecrit en 1983, Les Voies d’Anubis est un roman de Tim Powers, l’un des trois à avoir donné naissance au steampunk avec Homonculus de James P. Blaylock et Morlock Night de K.W. Jeter. Pour ne rien gâcher, la maison d’édition Bragelonne l’avait réédité il y a quelques années dans une édition ma foi pas dégueu du tout 😀

Lire la suite

Comment Mélissandre la petite sorcière découvrit le secret du bonheur

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Est-ce que vous aussi vous avez une pile de trucs à recoudre ou à rajuster à votre taille ? Parce que moi oui et en plus elle est super grande vu que je tarde à m’y mettre XD Je pense que ce va me servir de prétexte pour un marathon Tolkien 😇 Version longue bien sûr 😁

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui un livre que j’ai découvert à la bibliothèque où je travaille, et qui m’a beaucoup marquée. J’hésite encore sur comment le qualifier : c’est un livre jeunesse, assez épais soit dit en passant, mais le propos parfois dur (mais nécessaire) et le côté philosophique de l’histoire en font un ouvrage très particulier. Voici Comment Mélissandre la petite sorcière découvrit le secret du bonheur de Guillaume Bianco, écrit en 2021. Pour ceux et celles d’entre vous à qui le nom de l’auteur dirait quelque chose, il a également écrit les BD Ernest & Rebecca (que je vous conseille vivement si vous ne les connaissez pas encore) et Billy Brouillard.

Lire la suite

L’invention d’Hugo Cabret

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Est-ce que vous arrivez à vous préserver de la canicule ? Un oiseau s’est même réfugié dans mon appart ce matin pour essayer de rester au frais, ce qui m’inquiète c’est que je ne sais toujours pas s’il est parti… ><

Nouvelle chronique littéraire ! Et pas des moindres, car aujourd’hui je vous propose de découvrir un superbe livre, illustré (et quelles illustrations !) et écrit par Brian Selznick en 2008. Il a eu droit à une très bonne adaptation en film par Martin Scorsese en 2011.

Lire la suite