Archives de Tag: psychopathes

Les Chiens de l’hiver

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Hier au boulot j’ai appris ce qu’était un cartonnage romantique : ça date du XIXème siècle, ce sont des reliures de livres qui coûtent peu à produire, très clinquantes avec énormément de décor dorés, des couleurs vives, et même parfois des images attachées sur la couverture. On les faisait surtout pour les livres de poche et les prix scolaires, bref des livres pour les enfants (bibliothèque morale, chrétienne, ce genre de collections). A la fin du siècle, ces livres donnent l’impulsion pour le développement de la lecture, avant que le livre de poche vers les années 1950 ne la démocratise un peu plus. C’était la minute historique XD Vous vous en fichez ptet mais c’est le genre de petite chose que j’aime apprendre :3 En gros ce sont des reliures à trois francs six sous, mais elles sont quand même jolies quand elles sont bien conservées, de quoi mettre des étoiles dans les yeux du gamin qui reçoit le livre ! 

Nouvelle chronique littéraire ! Vous savez, j’adore les histoires de maison hantée. Mais vraiment, je les aime d’amour, regardez à quel point je suis dingue de la série The Haunting sur Netflix. Par contre, autant j’en connais pas mal en film, autant j’en connais peu en terme de romans (si vous avez des conseils je prends !). Du coup, je cherchais un roman de maison hantée et je suis tombée sur Les Chiens de l’hiver avec Dan Simmons. Bon, le dernier livre que j’ai lu de cet auteur m’avait légèrement traumatisée, et j’ai hésité avant de le prendre ^^’ Et je me suis rendu compte en ouvrant celui-ci qu’il s’agit en fait d’une suite à un autre roman intitulé Nuit d’été, qui se passe plusieurs années auparavant. J’étais donc un peu mitigée en commençant ma lecture, mais heureusement, le fait que ce soit une suite ne m’a pas gênée !

Lire la suite

Umbrella Academy

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Eh ben hier soir, j’ai fait une conférence ! C’était sur les femmes et le steampunk ^^ C’est assez énorme pour moi, et bizarre aussi, mais ça s’est très bien passé et tout le monde a apprécié, pourtant j’avais très peur que ce soit confus 😀 Et j’ai appris plein de trucs avec les discussions après ❤

Nouveau post, et pour une fois je vous cause d’une série ^^ Je l’avais repérée depuis un moment sur Netflix, mon frère m’a fait regarder les premiers épisodes, et j’ai dévoré tout le reste des deux saisons avec mon copain 😀 Umbrella Academy est une série de Steve Blackman, réalisée pour Netflix en 2019. Il s’agit d’une adaptation de la série de BD du même nom écrite par Gerard Way et dessinée par Gabriel Bá en 2007. La série compte à ce jour trois volumes, et un quatrième a été annoncé ; chaque volume correspond à une saison de l’adaptation Netflix.

Lire la suite

Le Cabinet du Docteur Black

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Le nouvel an approche, comment allez-vous le fêter ? Pour mon copain et moi, tout est en préparation, soirée jeux de société avec des potes… qui ont aussi prévu de se murger donc les parties risquent d’être surprenantes ^^’ Ca va bientôt être la fin de mon CDD aussi, et la période de transition m’inquiète un peu même si j’ai quelques pistes. Croisons les doigts !

Nouvelle chronique littéraire ! Et cette fois, je vous propose un album très particulier, que m’a offert Anne-Cécile que vous connaissez déjà pour sa prestation d’héroïne de comédie romantique 😉 Je lui fais un gros bisou et je la remercie, ça a été une lecture qui tranche complètement de l’ordinaire ! Voici Le Cabinet du Docteur Black de Eric B. Hudspeth, publié en 2014. L’album est à mi-chemin entre le récit d’horreur, la biographie et un précis de cryptozoologie, c’est-à-dire l’étude des animaux imaginaires. Lire la suite

Fétiches

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Gros craquage à la librairie hier, et je ne regrette rien ❤ En sortant les livres du sac une fois rentrée, il y a toujours ce moment d’euphorie, la petite décharge des hormones du plaisir avant de tout ranger bien soigneusement dans les étagères en imaginant le moment où on va les ressortir pour les lire ^^ Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette pub de voiture où une nana gueulait « C’est mon CADEEEEEAAAAUUU » au volant, mais c’est un peu le même délire XD 

Nouvelle chronique littéraire bande de gens ! Aujourd’hui je vous propose un roman policier que j’ai trouvé d’occasion parmi d’autres. Je ne connaissais absolument pas l’auteure, Mo Hayder, mais j’avoue que maintenant j’ai bien envie de découvrir d’autres de ses livres 😀 Fétiches a été écrit en 2013, c’est la sixième enquête de la série de l’inspecteur Jack Caffery et Flea Marley ; ceci dit, pas besoin de lire les précédentes enquêtes pour apprécier celle-ci ^^ Le récit est assez violent et morbide, un penchant assumé par l’auteure qui a vécu de nombreuses expériences difficiles (pour elle-même ou par le biais de ses proches). Elle a reçu plusieurs prix, et a été surnommée la « Thomas Harris » du Royaume-Uni.  Lire la suite

La nuit est mon royaume

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Emménagement réussi, je répète, emménagement réussi ! On est dans notre nouveau nid douillet avec mon copain 😀 C’est un nouveau rythme de vie pour nous, j’ai tendance à laisser un peu le blog de côté et à me reposer sur la planification des articles écrits en avance… Je suis pas sûre de pouvoir tenir les délais du prochain dessin de tarot, mais je vais faire de mon mieux pour tenir les posts a jour 🙂

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, je vous propose de revenir à des lectures classiques, bateau, mais qui ont fait leurs preuves quand il s’agit de s’occuper 🙂 Voici donc un polar de Mary Higgins Clark, publié en 2003 et intitulé La Nuit est mon royaume ! J’ai toute une petite collection de cette auteure, mais je suis encore loin de les avoir tous lus, alors de temps à autre j’en attrape un pour le découvrir, voire le relire quand ça fait très longtemps 😛

Résumé : Soirée de gala et de retrouvailles à Cornwall, dans le comté de New York : les anciens élèves de la Stonecroft Academy fêtent le vingtième anniversaire de la création de leur club. Parmi les invités d’honneur, l’éminente historienne Jean Sheridan, qui retrouve sa ville natale.
Mais le sourire de Jean ne parvient pas à cacher sa tension : elle vient de recevoir des menaces à l’encontre de sa fille. Et lorsqu’elle apprend qu’une des anciennes étudiantes de Stonecroft vient d’être retrouvée noyée dans sa piscine c’est la cinquième élève à succomber à un décès brutal et mystérieux , sa peur redouble. D’autant que, autour du buffet, les langues se délient et le passé refait surface. Le spectre d’une jeune femme assassinée des années auparavant dans d’étranges circonstances rôde. Et si l’assassin était parmi les invités ?
Mary Higgins Clark défie la logique d’un tueur en série. Et nous fait frémir, plus que jamais.

Mon avis :

Le couverture me laisse un peu indifférente, à part que cette nuit qui a l’air très lumineuse et très bleue me fait beaucoup penser à un procédé de cinéma qu’on appelle « nuit américaine », qui permet de tourner en plein jour des scènes censées se dérouler en pleine nuit : cela se marque principalement par un ciel noir et un éclairage contrasté où ressortent les sources de lumière. La plus grande partie de l’image est sous-exposée, obscure. Quand les prises de vues sont en couleurs, il y a une forte dominante bleue. Bon, ici le ciel n’est pas noir mais on a bien la dominante bleue XD Une silhouette obscure marche sur le côté gauche, comme prête à se dissimuler dans les ombres ou dans le cadre de la couverture.

L’écriture de Mary Higgins Clark est efficace et assez agréable, c’est une bonne lecture de détente ^^ Par contre, je retrouve le petit défaut que je pourrais reprocher à son oeuvre en général : ses héroïnes sont interchangeables. Sans rire, prenez 5 ou 10 de ses romans, lisez-les et comparez les héroïnes : à chaque fois vous trouverez une femme d’âge mûr, séduisante et cultivée, avec une situation financière ou sociale assez confortable, aisée sans être non plus riche à outrance. Mais ce que j’aime bien dans ses romans, c’est qu’on a très souvent dès le début le point de vue du meurtrier. Souvent un point de vue qui déforme la réalité au travers du prisme de sa folie ou de sa rancœur. A partir de là, on soupçonne tout le monde et on essaie de deviner qui parmi les différents personnages est le meurtrier.

Les personnages sont assez variés, tous ont été façonnés par leur expérience à l’école de Stonecroft. J’ai beaucoup aimé le personnage de Jane : moins égocentrique et agressive que les autres dans sa façon d’être, elle a des traits de caractère attachants. Par contre, j’avoue que si Jane avait une histoire bien à elle, tout comme Laura qui correspondait parfaitement au stéréotype de la blonde potiche un peu creuse, les personnages masculins étaient presque interchangeables. C’était compliqué de les différencier dans le récit, et tout aussi compliqué d’essayer de distinguer lequel allait être le coupable. J’ai l’impression que Mary Higgins Clark aurait pu balancer n’importe quel nom, impression bien renforcée par le fait que la révélation du coupable n’a tenu qu’en une phrase : « Qui aurait cru que c’était lui ? » et hop, rideau, scène suivante. Allez, au pire on pouvait évacuer de la liste celui qui tombait amoureux de l’héroïne parce que ça correspond au schéma classique des Higgins Clark : un prince charmant pour sauver la dulcinée… même si ici le prince charmant n’a pas fait grand chose honnêtement.

Bref, ce roman de Mary Higgins Clark était sympa mais sans plus, il n’avait rien d’exceptionnel à mon sens. Peut mieux faire 😛