Archives de Tag: amour

Le Roi et l’Oiseau

Par défaut

Bien le bonjour, bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ C’est avec une grande émotion que je vous annonce aujourd’hui la fin de ma collection de livres « Les Maîtres du Fantastique ». Commencée il y a plus d’un an, avec presque un bouquin paru par semaine, elle compte 70 volumes, ni plus ni moins (ne me demandez pas le prix total, je n’ose pas le calculer 😭). Elle aura carrément la classe sur l’étagère… une fois que j’aurai la place de monter ladite étagère, et que je pourrai la ranger autrement qu’en bien trop haute pile contre le mur 😅

Nouvelle chronique de film ! Celui-ci, il fait partie de mes petites madeleines de Proust, sans même que je sache pourquoi. Impossible de me rappeler l’intrigue à la base, je suis presque sûre que je ne l’avais pas vu en entier la première fois, et pourtant certaines scènes m’avaient marquée. Mesdames et messieurs, ici nous parlons d’un monument du cinéma français, un dessin animé qui a prouvé que les adultes aussi pouvaient s’adonner au genre, qui a marqué le monde entier et inspiré les fondateurs du studio Ghibli (Miyasaki et Takahata), rien que ça !
Voici donc Le Roi et l’Oiseau de Paul Grimault et Jacques Prévert, oui, nous parlons bien du célèbre poète français 😉 Sorti une première fois en 1953 mais désavoué par ses créateurs, le film avait pourtant eu un succès international ; en 1980, Grimault parvient à enfin sortir le film tel qu’il l’avait imaginé avec Prévert, décédé 3 ans plus tôt.

Lire la suite
Publicité

L’épouse fantôme

Par défaut

Bien le bonjour, bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ J’ai percé l’un des arcanes les plus secrets de notre âge, le mystère ultime du chromosome Y : comment nouer une cravate ! Et depuis, j’y prends goût 😀 Les chemises blanches qui dormaient au fond de mon étagère sont de nouveau de sortie, avec des cravates colorées et atypiques. J’ai hâte de pouvoir me trouver d’occasion quelques chemises noires pour varier les plaisirs 😛

Nouvelle chronique de série ! Je vous avais parlé il y a quelques jours du roman The Night Tiger de l’auteure sino-malaisienne Yangzse Choo, que j’avais beaucoup apprécié ^^ Son premier roman s’intitule L’Epouse fantôme, et à défaut de le lire (ses livres ne sont malheureusement pas encore traduits en France), je me suis fait un plaisir de regarder l’adaptation en série par Netflix, réalisée en 2020 ! Une série d’ailleurs assez courte, en 6 épisodes. Je précise que je l’ai regardée en version originale sous-titrée, les personnages s’expriment donc en chinois.

Lire la suite

Le poison d’amour

Par défaut

Bien le bonjour, bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Je suis au désespoir : je savais que je n’avais pas la main verte, mais là… à peine acheté, à peine achevé, mon cyclamen fait triste mine et jaunit à vue d’oeil. Pourtant j’ai mis du terreau, changé le pot, fait de mon mieux pour arroser juste le nécessaire, essayé d’ajuster la température de l’appart,… Je n’y comprends plus rien, la petite plante me détesterait-elle ?

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, un petit roman très court d’Eric-Emmanuel Schmitt, un auteur que je connaissais déjà pour avoir lu et adoré La Part de l’autre et Oscar et la dame rose. Bon, par contre, ce que je ne savais pas en lisant le livre, c’est qu’il s’agit en fait du deuxième tome d’un dyptique ; heureusement, il se lit très bien tout seul 😀 Voici donc Le poison d’amour, paru en 2014.

Lire la suite

Gillespie et moi

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Reprise du blog ! Reprise du boulot aussi, après deux semaines de délicieux congés… Je vous dis pas comme ça fait bizarre de revenir au charbon après ça ! J’ai pu bien avancer sur le roman et surtout sur son tome 2, j’ai hâte de pouvoir vous faire lire tout ça ❤ 

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un livre pas encore traduit en français, parce que j’aime embêter mon monde et frimer avec mon anglais 😛 Non, plus sérieusement, je l’ai récupéré par hasard et comme je me débrouille en anglais, j’allais pas me priver 😀 Jane Harris est une auteure anglaise née en 1961, on la connaît en France grâce au roman La Servante Insoumise. Mais Gillespie and I (en bon français, Gillespie et moi) est son deuxième roman le plus connu et le plus apprécié. Pas au point de passer nos frontières, mais espérons que ça puisse se faire bientôt ^^

Lire la suite

Les Rougon Macquart #9 : Nana

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Les illustrations pour le roman avancent bien, j’espère pouvoir les terminer avant la fin de l’année mais ça va être serré ! Et après… tome 2 ! Mais ptet aussi une ptite pause, parce que ca fait un moment que mes weekend ne m’ont plus servi à me reposer 😅

Nouvelle chronique littéraire ! Ca faisait longtemps les enfants que je n’avais pas repris la saga des Rougon-Macquart de Zola. Pour mémoire, chaque tome peut se lire indépendamment ; mais le but avec cette série de romans était pour Emile Zola de montrer, comme un scientifique le ferait avec des cobayes, à quel point l’hérédité des défauts peut jouer sur les différentes génération d’une même famille. Aujourd’hui, je vous présente le neuvième volume de la série, Nana : publié en 1880, le roman se veut à la fois une description fidèle du milieu de la prostitution, ainsi qu’une critique féroce de la bourgeoise et de la noblesse du Second Empire, vautrées dans le luxe et le vice. N’hésitez pas à jeter un oeil aux précédents romans de la série : comme je l’ai dit, ils ne sont pas indispensables, mais ça permet de comprendre la famille dans sa totalité.

Lire la suite