Archives de Tag: fantômes

Miséricorde

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Hâte que le temps se rafraichisse, dès que je rentre du boulot je comate en culotte sur mon canapé… et je m’endors très souvent en loupant de manger, tellement la chaleur est épuisante ><

Nouvelle chronique littéraire ! Et cette fois, j’innove un peu en vous présentant un roman que j’ai lu sur Wattpad ^^ Yep, c’est paradoxal, surtout que j’hésite encore à sauter le pas pour une liseuse. Mais sur cette appli, c’est le jeu : pour faire lire ton histoire, il faut aussi aller lire celles des autres. J’aime chercher les histoires qui sortent du lot (en gros : ni bit-lit, ni romance, ni fanfic, ni fautes aberrantes d’orthographe, autant vous dire que ça revient parfois à chercher une aiguille dans une botte de foin…), et avec celle-ci je n’ai clairement pas été déçue ! Voici Miséricorde de Jean Victor Manessier, disponible gratuitement et en intégralité sur Wattpad 😀

Lire la suite
Publicité

L’esprit de Lewis

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Aujourd’hui on rappelle les basiques : si on bosse le samedi, on évite de se laisser embarquer dans un apéro qui dure jusqu’à 2h du mat ! Sinon on mal à la tête et on a deux de tension au boulot ^^’

Nouvelle chronique littéraire ! Encore une fois, c’est une BD que j’ai découverte au festival de la BD d’Angoulême (ouais, on en a pour encore un moment avec les trouvailles du festival) ^^ Complètement par hasard et en même temps pas totalement, car c’est une BD de la collection « Métamorphose » des éditions Soleil : j’aime beaucoup les ouvrages qui en sortent, car ils ont souvent cette petite touche gothique qui me plaît tant 🙂 Voici L’Esprit de Lewis, de Bertrand Santini et Lionel Richerand, une BD finie en deux tomes (respectivement 2017 et 2019).

Lire la suite

Découvrez mon roman sur Wattpad : In Memoriam

Par défaut

Je vous en avais un peu parlé mercredi, voilà désormais la nouvelle en grand, en beau, en beaucoup d’émotions même si quelques jours ont passé pour moi : je commence à publier mon roman sur Wattpad, sous le pseudo de Manducatrix !
Il s’intitule In Memoriam, c’est un roman gothique sur ambiance de XIXe siècle, avec pour thèmes la folie, les fantômes et les lieux hantés. L’écriture est presque terminée dans les faits, mais je commence tout juste à publier, un chapitre par semaine !

Commencez à lire en cliquant ici

Résumé : Alice et Calie Collins sont jumelles, soeurs jusque dans leurs âmes et inséparables. Mais deux filles, quelle calamité : la dot (d’ailleurs il faudra bientôt songer à les marier, presque 17 ans tout de même), les bonnes manières, alors qu’on a besoin d’un héritier ! Heureusement, leur mère attend enfin un autre enfant. Pour qu’elle se repose jusqu’à l’accouchement, toute la famille prend calèche et bagages pour se rendre dans un vieux manoir, un héritage étrangement découvert au moment propice. L’endroit est isolé, mais on s’en contentera…
Le séjour vire au cauchemar dès la première nuit. Des voix, des tableaux glaçants, des visions et des rêves sanglants laissent les jumelles terrifiées et au bord de la folie. Si elles en parlent, on les enfermera à l’asile et on jettera la clé. A elles de découvrir quel secret cache le manoir… et qui s’en prend à leur famille.

Vos avis 😉

Car oui, c’est de vos avis dont je vais avoir besoin 🙂 Si j’ai commencé à publier sur Wattpad, c’est que je veux essayer d’avoir un maximum de retours tant que je suis encore dans le processus d’écriture et de peaufinage, avant de passer aux illustrations. J’ai déjà eu un retour plus que favorable de Pepparshoes du compte Bookstagram Sorbet-Kiwi, et j’espère que ça vous plaira à vous aussi !

N’hésitez donc pas à mettre votre grain de sel et à commenter tout ce qui vous chiffonne ! Que ce soit des questions, des remarques pointues ou plus générales, un personnage qui fait n’importe quoi, une situation complètement incohérente ou un truc qui casse l’ambiance, je prends tout ce qui vous vient à l’esprit.
Et surtout, il arrive, comme n’importe qui, que je parle de choses que je n’ai pas expérimenté personnellement, par exemple le fait d’avoir une soeur jumelle ou la gemellité de manière générale : donc si quelque chose vous semble mal à propos voire blessant, surtout faites-le moi savoir et croyez bien que c’était tout sauf volontaire.

Bien entendu, si vous aimez, je vous serai plus que reconnaissante si vous me le disiez aussi, si vous mettiez des étoiles sur Wattpad et si vous parliez du roman autour de vous 🙂 Je suis bien consciente que même si mon roman est bon, ça ne le rendra pas automatiquement visible, or j’aimerais beaucoup pouvoir passer par une maison d’édition un jour. J’ai donc doublement besoin de vous !

Sur ce, je vous fait plein de bises et j’espère que le roman vous fait envie et que vous l’aimerez si vous le lisez ❤

Premières lignes… #201

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.
Cette fois, je vous ai choisi un livre qui m’a énormément marquée, je vous invite à découvrir ma chronique sur ce lien, et surtout à le découvrir !

Avant ce soir, Pue-la-Viande mangerait la terre. Il le savait d’avance, le sentait.
Il en avait une si grande envie qu’elle en était douloureuse. Comme une fièvre dans ce qui lui servait de nerfs ; dans ses tendons d’acier vrillé, ses tresses de câbles fins comme des cheveux, impossibles à casser. Ils en tremblaient presque.
Manger la terre.
Pas exactement. Pue-la-Viande la fourrerait dans sa bouche, à grandes pelletées de ses mains cassées. Ses doigts tenaient encore ; l’ossature métallique, les rouages des articulations. Mais la céramique cuite, tout autour, était fendillée, craquelée comme la coquille d’un oeuf dur tombé par terre. Ca grinçait. Des os dans une fracture ouverte.
Parfois, il ne sentait rien avant de chasser. Aucun tremblement. Aucune envie. Parfois, il n’était pas sûr. De lui, de ses coups, du résultat à venir. Mais là, aujourd’hui, il n’hésitait même pas. Il en aurait eu des vertiges s’il avait été humain.
Le golem ne pouvait pas avaler, ingérer le sable et les blocs de terre, les caillots agglomérés par les fausses pluies de dix-sept heures neuf – toujours la même heure, toujours la même pluie.
Son gosier était là en trompe-l’oeil. Il parlait, criait, grondait, mais ne pouvait rien avaler. Sauf les perles, bien entendu, et les rares souvenirs glauques qu’elles libéraient une fois mangées. Souvenirs d’autres golems, d’autres époques, d’autres maîtres. Des souvenirs douloureux, acides comme des citrons verts.

La Malédiction des Dragensblöt #4

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je reprends le sport avec double peine : avant je devais en faire pour atténuer les effets de ma scoliose, maintenant je dois aussi en faire pour éviter que ma rotule ne se balade hors du logement prévu à son intention ! Faites du sport le

Nouvelle chronique littéraire ! Et un gros gros merci aux éditions Michel Lafon qui m’ont envoyé le tome 4 de la série La Malédiction des Dragensblöt, de Anne Robillard. Si vous saviez comme j’avais hâte de découvrir la suite !! Je me suis jetée dessus après avoir fini ma dernière lecture ^^ N’hésitez pas à lire les chroniques des tomes précédents si vous ne connaissez pas encore la série : tome 1 / tome 2 / tome 3. Et surtout, j’espère que vous aurez envie de la lire parce que c’est un régal ❤

Résumé : Terrible dilemme au château : alors que les fantômes veulent éviter qu’Amalrik, le fils d’Ulrik, ne rencontre Samuel et ne dévoile par mégarde sa présence à Sortiarie, la sorcière a juré de revenir tourmenter l’enfant jusqu’à ce que lui soit révélée la vérité. Qui doivent protéger les descendants : leur sauveur ou le petit innocent ?
Le pauvre musicien n’est pas au bout de ses peines ! Certain qu’exhumer le passé du vieux Viking brisera la malédiction, il ouvre la porte d’Esther, à l’époque où elle gagnait sa vie comme bonne, puis celle de Jonas, le tueur en série, au moment même où celui-ci hante les rues de Londres en quête d’une prochaine victime !

Mon avis :

Encore une fois, c’est une couverture de toute beauté que nous découvrons. Après le dragon, le loup et le phénix, nous découvrons cette fois-ci une chauve-souris nimbée de flammes. Ma main à couper que c’est en référence au vampire Anthony, mais je ne peux pas vous en dire plus 😉

Samuel continue à ouvrir les portes donnant accès aux vies de ses ancêtres pour essayer de trouver celle d’Ulrik et ainsi libérer sa famille de la malédiction de Sortiarie. Hélas, la porte d’Ulrik reste introuvable et à la place, il découvre le passé d’Esther, bonne chez un aristocrate assassin à ses heures perdues, et de Jonas, devenu tueur en série par la faute de la sorcière. Le temps commence à manquer car Sortiarie est maintenant à ses trousses et fait pression sur ses prisonniers pour leur faire cracher le morceau, notamment en torturant Amalrik, le fils d’Ulrik qu’elle a ramené parmi les fantômes. Les descendants Dragensblöt sont tiraillés, mais certains moins que d’autres : pour Anthony, pas question que la malédiction soit levée… mais pas question non plus de se salir les mains en déballant lui-même l’histoire à Sortiarie. En parallèle, dans le monde des vivants, le détective Bennett continue de chercher Samuel : il se rapproche du château, mais il est loin de passer inaperçu… Quant à Emily, la fille de Samuel, son beau-père risque de l’emmener à l’autre bout du globe, loin de son vrai père ; entre détermination et discrétion, le bras de fer est engagé.

Y a pas à dire, je suis toujours aussi addict à l’histoire de Anne Robillard ❤ Côté écriture, c’est très prenant et on avance très vite au risque de sauter des lignes ^^ Seul petit bémol, le personnage d’Emily (la fille de Samuel) dont les dialogues manquent parfois de naturel pour moi, mais c’est le seul point que j’aurais à reprocher. Les péripéties et les rebondissements s’enchaînent, entre les aventures de Samuel au château et dans les vies de ses ascendants, sa vie antérieure en Atlantide, la sorcière à ses trousses, le détective qui tente de le retrouver et enfin Emily qui est prête à tout pour que son beau-père ne cherche pas à l’éloigner encore de son père biologique. Ca fait pas mal de choses à suivre, mais c’est aussi terriblement addictif ! Mais surtout, le tome nous laisse sur plusieurs cliffhangers, c’est-à-dire qu’il nous laisse en plein milieu d’une scène capitale et qu’on hurle « LA SUIIIIIITE » ^^

J’ai adoré découvrir le passé d’Esther, qui est clairement un des personnages les plus attachants de la série ❤ Entre son histoire et celle de Jonas, façon Jack l’Eventreur, c’est un tome qui fleure bon le XIXe siècle et comme c’est ma période préférée, j’adore et j’adhère 😀 Jonas aussi est très touchant car, dans son cas, c’était la sorcière qui le poussait à commettre ses crimes et il en garde de profonds remords. D’ailleurs, le tome approfondit aussi beaucoup les relations entre les différents fantômes : sous l’impulsion des aventures de Samuel, beaucoup de descendants font le point et s’efforcent de bien s’entendre, ce qu’ils n’avaient jamais tenté auparavant. J’espère que Samuel passera la porte d’Anthony dans le prochain tome, j’ai vraiment hâte de savoir comment va se dérouler la confrontation avec le vampire et comment elle affectera le présent ; et surtout, on a peut-être enfin un moyen de savoir à qui appartiennent les portes, au lieu de les choisir au hasard !
De même, dans la vie antérieure de Samuel, au temps de l’Atlantide, un nouveau rebondissement se prépare, et j’avoue que je ne m’y attendais pas du tout ! Je suis très curieuse de savoir comment ça va se dérouler. Idem, j’ai hâte que Emily puisse enfin la faire à l’envers à son beau-père : j’aime beaucoup l’idée qu’elle fasse tout son possible pour faire entendre sa voix même si elle est à peine ado. Enfin, on découvre les premiers pas d’Amalrik, à la fois bébé (il est mort très jeune) et ado (la sorcière a fait vieillir son fantôme) : il n’est pas méchant, mais tout est une découverte pour lui, il tient à la fois du personnage ultra adorable et de la bombe à retardement XD

Bref, un nouveau tome qui remplit mes attentes et en fait naître beaucoup de nouvelles XD Comme toujours, je vous recommande la série, et j’espère qu’elle vous plaira autant qu’à moi ^^