Archives de Tag: combat

Les Guerriers du silence #3 : La citadelle Hyponéros

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Bientôt finiii la rédactiooooon de mon mémoooooiiiire et pour une raison que j’ignOOOOre ça me met sur les neeeeerfs >< Au secours, je veux rentrer maison et ne plus avoir de deadline, je veux juste me mettre au lit avec un bouquin et ma couverture cocon T.T Je me sens tellement triste pour Notre-Dame, c’était l’une des rares choses qui ont fait que je n’ai pas complètement détesté Paris pendant mes 3 ans de prépa… Un grand merci aux pompiers qui ont fait un travail formidable, et une petite pensée à Victor Hugo et son adaptation Disney. La vie continue, on n’a plus Notre-Dame mais on a tout le reste et c’est ce qui compte.

Nouvelle chronique littéraire messieurs-dames et gens binaires, je propose de vous présenter ici le dernier tome d’une trilogie de Pierre Bordage, Les Guerriers du silence ; pour retrouver les chroniques des tomes précédents, je vous laisse cliquer sur les liens suivants pour le tome 1, Les Guerriers du silence, et le tome 2, Terra Mater. Alors, ce que je n’avais pas précisé dans les chroniques précédentes (décidément le travail est mal fait c’est honteux), outre le fait que Pierre Bordage est décidément un grand monsieur de la SF française, c’est qu’il a reçu le prix Julia-Verlanger et le Grand Prix de l’Imaginaire pour cette trilogie ; ou du moins pour les deux premiers tomes, puisque le dernier, La citadelle Hyponéros, est sorti un an après l’obtention des prix, soit en 1995. Ce dernier tome fut quant à lui récompensé par le prix Cosmos 2000 (décerné par les lecteurs d’une librairie parisienne, laquelle a fermé en 1996). La trilogie peut faire peur à regarder en librairie, les trois tomes font quand même près de 600 pages chacun, mais ça se lit très vite mine de rien 🙂 Lire la suite

Publicités

Tara Duncan #9 : Contre la Reine Noire

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Moi eh bien… j’essaie d’assumer le fait que je vais de nouveau avoir potentiellement besoin des rails de chemin de fer en appareil dentaire… Re-bonjour les bagues qui provoquent des aphtes à répétition, re-bonjour le fil de fer qui perce la joue, vous ne m’aviez pas manqué…

Et une nouvelle chronique littéraire ! J’espère que vous n’en avez pas encore marre de Tara Duncan, parce que je continue mes chroniques de cette série ! Tara Duncan, une série fantastique commencée par Sophie Audouin-Mamikonian en 2003, elle est terminée et compte 13 tomes, plus une nouvelle série qui est une suite à celle-ci. Le tome 9, que je viens de finir, est intitulé Tara Duncan contre la Reine Noire, et est sorti en 2011. Il a donc 8 ans, et je me sens vieille en disant ça, allez savoir pourquoi ^^’ Je vous propose sa chronique, et juste en-dessous, si vous avez du retard à rattraper, les chroniques des tomes précédents 😛

Résumé : « Certainement pas ! »

À la stupéfaction générale, Tara, le jour de ses seize ans, refuse catégoriquement de devenir impératrice d’Omois, alors que sa tante, Lisbeth, annonce qu’elle abdique en sa faveur. Et la stupeur devient terreur quand Tara s’incarne en… Reine Noire ! Lire la suite

Les crimes de Grindelwald

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien et que la reprise après les fêtes n’est pas trop dure ! Petit blues de mon côté, mon grand frère s’en est allé dans le lointain et dans le froid du Québec pour une durée indéterminée. Autant je suis très contente pour lui, et je lui souhaite beaucoup de fun à faire du snowboard et manger de la poutine (si tant est qu’il en réchappe de ce plat infernal), autant avec mon autre frangin ça nous a fait couler la p’tite larme 😥

Nouveau samedi, et cette fois un film, parce que ben c’était dur de louper l’occasion d’en parler de celui-là 😀 Je l’ai vu deux fois, la première la semaine de la sortie avec mes frères, qui ont décidé de sauter sur l’occasion pour me faire découvrir la 3D en Imax et… ben j’ai adoré le film mais j’aime définitivement pas la 3D, parce qu’elle m’a niqué les yeux ^^’ Du coup, je suis allé le revoir en 2D avec des potes pour que mes yeux saignent moins 😛 Il s’agit bien évidemment des Crimes de Grindelwald, la suite des Animaux Fantastiques, qui se passe dans l’univers d’Harry Potter, un siècle auparavant. C’est le 2ème film d’une série qui en a prévu 5, au départ je disais « Pognon ! », mais maintenant je ne peux plus rien dire parce que je fais partie du public qui a kiffé ^^ La chronique est rédigée à chaud, mais par respect pour la grande majorité des gens qui ne l’ont probablement pas encore vu, et parce que je vais spoiler comme une peste pour essayer de faire une critique objective (essayer), cet article sort début janvier. Enjoie. Lire la suite

Castelvania (Netflix)

Par défaut

Salutations nobles voyageurs de l’Internet fabuleux et délicieux, j’espère que vous allez bien ? Pas de poésie cette fois, je suis très fatiguée et je n’ai pas eu le temps de chercher. Mais ce n’est pas grave, parce qu’il y a un anime dont j’ai vraiment envie de vous parler :3 Connaissez-vous la série de jeux vidéo Castelvania ? ^^

Elle a commencé en 1986, rendez-vous compte ! Je ne suis pas une experte, étant donné que je ne connais que les 3 jeux qui ont été faits pour la Nintendo DS ; mais ces jeux m’ont fait passer d’excellents moments, je les ai tous poncés à 100% et à l’occasion j’y rejoue et je ne m’en lasse pas : l’histoire, l’univers, la musique, les graphismes, le gameplay, tout est excellent ❤ Pour vous expliquer très rapidement le concept, il s’agit à chaque fois de lutter contre le vampire Dracula de sinistre mémoire, qui parvient toujours à ressurgir d’une façon ou d’une autre ; son gigantesque château se rematérialise régulièrement sur Terre, et déborde de monstres et de magie. Votre héros doit l’explorer, généralement avec l’aide de représentants des Belmont et des Belnades, respectivement familles de guerriers et d’érudits ; peut aussi intervenir à votre secours Alucard, le fils de Dracula. Ca a l’air répétitif comme ça, mais les jeux arrivent toujours à introduire dans le gameplay et l’histoire de nouvelles choses pour votre plus grand bonheur. Bref, je suis une grande fan ❤ Et imaginez donc mon bonheur quand Netflix a créé un anime en 2017 ! Il s’inspire du troisième volet de la série Castelvania, Dracula’s Curse. La première saison était frustrante car avec seulement 4 épisodes, mais récemment la deuxième et dernière saison est sortie avec plus d’épisodes, joie :3 Lire la suite

Tara Duncan #3 : Le sceptre maudit

Par défaut

Bien le bonjour bande de sortceliers ! Comment allez-vous ? Le soleil revient et frappe à la fenêtre, j’ai tellement hâte de pouvoir quitter Paris et me faire de longues balades à la campagne chez mes parents ^^ Un peu de vert que diable !

Nouvelle chronique littéraire ! On enchaîne sur la suite de la lecture de la série culte de Sophie Audouin-Mamikonian, Tara Duncan ! Il s’agit ici du tome 3, Le sceptre maudit, sorti en 2005. Après deux premiers tomes qui ont été de vrais coups de coeur pour moi, autant petite que « grande », j’attends beaucoup de la suite !

Résumé : Tara Duncan, la jeune princesse sortcelière, doit précipitamment quitter la Terre pour AutreMonde : sa mère, Selena, a été blessée lors d’un attentat. Et le cruel Magister, maître des Sangraves, que tous croyaient disparu, est de retour. Avec l’aide d’une immense et redoutable armée de démons, il prétend s’emparer de l’Empire d’Omois. Et peut-être éradiquer ensuite la race des dragons… D’ailleurs qui pourrait résister au pouvoir du Sceptre Maudit dont il est désormais le détenteur et qui prive de leur magie les sortceliers d’AutreMonde ? L’Impératrice et l’lmperator capturés, Tara se retrouve seule, à quatorze ans, à la tête de l’Empire pour mener une guerre perdue d’avance. Aidée de ses amis, l’elfe Robin, Fabrice, Moineau la  » Bête « , Cal l’astucieux Voleur, la naine Fafnir et de son arrière-grand-père le chien Manitou, la jeune Impératrice doit prendre tous les risques. Une fois encore, il lui faut affronter Magister, ses hordes et ses espions ainsi que son terrifiant tueur : le Chasseur. Les pouvoirs de Tara Duncan ne cessent de grandir mais sa magie pourra-t-elle empêcher l’armée des démons de déferler sur l’Univers ? 

Mon avis : 

Encore une fois une couverture qui nous vend du rêve ! De l’action, de la magie, de la fureur, et un sceptre en gros plan dans l’ombre qui déchire tout. Le récit est toujours aussi énergique, avec plein d’humour et de rebondissements comme on les aime. Ici cependant, j’ai l’impression que le rythme ralentit, une impression seulement ? La multiplication des ennemis, des intrigues et des rebondissements conserve un rythme rapide et entraînant certes, mais il me semble qu’on s’y emmêle un peu plus facilement les pinceaux que dans les deux premiers tomes, où on s’y retrouvait encore sans problème. Ceci dit, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, le livre est très bien, et j’ai vraiment adoré le début de ce troisième tome ^^

Magister le grand méchant se montre cette fois-ci assez « distant ». Oh il est bel et bien présent ! Mais après une bonne révélation dans le deux, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus fouillé plutôt qu’un énième plan. Sans compter que tout le temps où il a été absent a été purement et simplement ellipsé ; c’est un choix, mais j’aurais justement aimé voir Tara évoluer, avoir des aventures sans rapport direct ou indirect avec son ennemi de toujours. En fait, pour Magister comme pour beaucoup d’autres choses dans ce troisième tome, la résolution des évènements me paraît un peu trop rapide : Magister qui revient comme une fleur, l’amnésie de Tara, le sort que lui jette le Chasseur qui est réglé en deux temps et trois mouvements, au point que je me demande encore son utilité dans le plan de Magister et/ou du Chasseur : à quoi bon s’il est si facile de l’annuler ? Certaines intrigues sont très intéressantes, mais un peu laissées de côté ; dans une série télévisée ça passerait crème, mais dans un livre, je m’attendais à un poil plus de détails, ou une meilleure intégration dans le scénario ? Ceci dit, ça ressemble par certains côtés à une enquête policière, donc pourquoi pas ? L’intrigue, même si elle semble disparate, est dense et reste cohérente.

Concernant les personnages, on retrouve l’équipe habituelle, mais je veux me concentrer ici sur les nouveaux. Jar et Mara surtout ! De vraies pestes, mais des caractères à approfondir, ces gosses sont très loin d’être des idiots. Et s’ils me sortent par les oreilles, leur histoire, elle, est vraiment géniale :3 L’impératrice est déjà connue, et je suis mitigée à son sujet : elle n’est pas idiote et sait reconnaître ses torts, mais elle est insupportable dans son impulsivité. On dirait qu’elle ne se soucie absolument pas des autres ! D’accord l’impératrice doit s’imposer, mais à ce point, je me demande comment Tara ou l’imperator parviennent à la supporter. D’ailleurs parlons-en de Tara ! Son caractère s’affirme, c’est l’adolescence et la prise de pouvoir etc… Mais ça va un peu trop loin je trouve, elle explose à tout bout de champ ! Sur ce point, elle commence à ressembler à sa tante l’impératrice : incroyablement impulsive, je ne peux que plaindre Robin qui en est toujours raide dingue. Et puisqu’on parle des intrigues amoureuses, j’ai une dernière question : c’est la saison des amours dans ce tome ? Le nombre de personnages qui tombent amoureux est assez ahurissant comparé aux premiers livres XD

Bilan, un troisième tome peut-être un peu moins bien, mais qui reste excellent, et j’attends avec impatience de pouvoir rentrer chez moi pour attraper le tome 4… Je veux la suiiiite :3

Elvira Time #1 : Dead Time

Par défaut

Bien le bonsoir bande de vampires, j’espère que vous allez bien ! Je vous écris ce post alors que je viens de revenir dans mon appart sur Paris, c’est fou à quel point je déteste de plus en plus mon appart, cette espèce de boîte de conserve de 11 mètres carrés dans laquelle je ne peux même plus m’entendre penser sans me mettre à hurler… Heureusement que j’ai le blog, je peux me défouler sur le clavier !

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, un livre qu’on m’a offert pour Noël (merci Enzo !), et pour lequel on m’a à moitié menacée de mort pour que je le lise, j’exagère à peine 😀 Il s’agit du premier tome de la série Elvira TimeDead Time, écrit par Mathieu Guibé en 2013, illustré pour la couverture par Elodie Marze, et publié chez les Editions du Chat Noir. Le pote qui me l’a offert l’a fait en connaissance de cause, puisqu’il l’avait déjà lu : je lui ai proposé d’écrire l’article avec moi, voire de le rédiger lui-même, mais il a refusé, donc sans la moindre pitié, huez-le mesdames et messieurs XD Bon son excuse en même temps, c’est que lui donner les codes d’accès au blog serait comme de donner un briquet à un pyromane… c’est pas faux, j’ai un peu peur de ce qu’il pourrait faire, et en même temps je me dis que ça pourrait être rigolo de tester 😀  Lire la suite

Le siècle mécanique #1 – Boneshaker

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! Je rédige ceci alors que je suis enfin posée pépouze chez moi, mon vrai chez moi de chez mes parents de chez mon petit village paumé, là où se trouve ma bibliothèque adorée ❤ Et c’est presque effrayant de voir à quel point le simple fait d’être à Paris peut augmenter mon niveau de stress en comparaison :S

Nouvelle chronique littéraire aujourd’hui ! Un livre qui a passé un temps prodigieux dans ma PAL, au point que ses franges sont devenues toutes jaunes… et en fait je trouve que ça va très bien avec sa couverture et son esprit, donc non en fait, tout était parfaitement calculé messieurs dames (ahem ahem) 😀 Bref ! Il s’agit du premier tome de la trilogie Le siècle mécanique de Cherie Priest, Boneshaker, publié en 2013 ! Toute la trilogie est sortie maintenant, il doit même y avoir moyen de se la procurer d’occasion. C’est une trilogie steampunk et uchronique, où la guerre de Sécession, censée finir en 1865 (et qui a abouti sur l’abolition de l’esclavage grâce à Abraham Lincoln pour l’anecdote historique), fait encore rage en 1880. Ah oui, et il y a des zombies.  Lire la suite