Archives de Tag: assassinat

Chroniques du Bout du Monde #8 : Les chevaliers de l’hiver

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Dernière ligne droite avant l’oral du concours, je suis tellement le nez dans le guidon que j’oublie tout : les anniversaires de ma mère et de mon chéri, les repas du midi pour le boulot, la fenêtre ouverte alors qu’il pleut à verses, la publication urgente à faire au boulot…Nan vraiment, il est temps que que ça cesse 😅

Nouvelle chronique littéraire ! On continue sur la série des Chroniques du Bout du Monde de Paul Stewart et Chris Riddell (sans oublier la traductrice Jacqueline Odin). Que voulez-vous, je suis fan, c’est vraiment une super série de fantasy 😀 Nous en sommes maintenant au huitième tome, Les Chevaliers de l’Hiver, sorti en France en 2010 ! Pour rappel, c’est aussi le deuxième tome du troisième cycle, car la série est découpée en trilogie, chacune se concentrant sur les aventures d’un personnage. Ici, nous suivons Quintinius Verginix, le père du héros de la première trilogie : c’est donc une sorte de préquelle. N’hésitez pas à consulter mes précédentes chroniques si vous ne les avez pas lues : 

Lire la suite

Délius : Une chanson d’été

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Soirée anniversaire qui s’est transformée en marathon Just Dance hier soir avec les copains, on a carburé jusqu’aux petites heures ! Je vous dis pas les courbatures ce matin, mais nous ne regrettons rrrrien 🤣 On a bien dormi par contre u.u

c1-decc81lius

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui un roman qui me faisait de l’oeil depuis très longtemps et qui m’est comme tombé dans les bras quand je l’ai vu à la bibliothèque…. bon d’accord, mes bras l’ont un peu aidé, mais ça compte quand même. Délius : Une chanson d’été de Sabrina Calvo a été réédité récemment, en 2019, mais en réalité sa première parution date de 1997. Ce premier roman l’a placée avec les premiers grands noms de la fantasy française, et même les premiers auteurs de steampunk puisque, sans forcément donner la part belle aux machines et autres automates, le livre saute à pieds joints dans l’univers merveilleux d’un XIXe siècle revisité. Pré-steampunk ou proto-steampunk donc ? Et en novembre 2020 pour notre plus grand bonheur, une suite est parue, intitulée La Nuit des Labyrinthes. J’ai hâte de pouvoir la lire :3 

Lire la suite

Roman gothique #9 : L’Italien, ou le confessionnal des pénitents noirs

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je crains d’avoir craqué pour ma part sur la collection naissante des Maîtres du Fantastique. Je suis faible devant les belles couvertures et les grands auteurs, je l’admets ! Je ne sais pas encore si je vais tenter l’abonnement, la question est toujours en débat, mais la tentation est dure à surmonter. Et vous, est-ce que vous avez déjà tenté ce genre de collections qui se constituent via un abonnement ?

ligue-integrale-1

Nouvelle chronique littéraire ! On continue sur les romans gothiques, j’espère que vous n’en avez pas marre mais au final j’en parlerai quand même 😛 On a déjà abordé pas mal de titres obscurs et d’incontournables, et avant de continuer je tiens à vous recommander une petite série de la maison d’édition Les Moutons Electriques, La Ligue des Ecrivaines Extraordinaires : c’est un concentré de références littéraires où Jane Austen, Ann Radcliffe, Mary Shelley et les soeurs Brontë combattent les méchants iconiques de la fiction gothique comme Dracula, le monstre de Frankenstein,… La série elle-même fait référence à La Ligue des Gentlemen Extraordinaires d’Allan Moore, une super histoire et un film tantôt aimé (mon cas) tantôt détesté mais cultissime dans tous les cas ! L’intégrale est sortie et j’annonce : c’est mon prochain craquage XD 
Mais revenons à nos moutons. Aujourd’hui on découvre Ann Radcliffe (1764-1823), une auteure qui a profondément marqué le roman gothique pendant la fin du XVIIIe siècle. Horace Walpole avait lancé le genre, Matthew Gregory Lewis avait créé une bête de référence mais c’est Ann Radcliffe qui a popularisé le genre avec toute une flopée de romans dévorés par des milliers de lecteurs des deux côtés de la Manche. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une de ses références, à savoir L’Italien ou le Confessionnal des Pénitents Noirs, publié pour la première fois en 1797. Ca me fait tout bizarre quand j’écris cette date, on s’en rend pas forcément compte, mais on lit des mots écrits plus de 200 ans avant notre époque. Ca me rend toute chose ❤ 

Lire la suite

Roman gothique #8 : Le Moine

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Pour ne rien changer, j’ai acheté de nouveaux livres ! Une Chambre à soi de Virginia Woolf, Histoire de la folie de Michel Foucault, et un livre sur l’histoire des Noirs en France, depuis le temps que je voulais en apprendre plus. C’est ça de bosser dans une librairie d’occasion, votre salaire disparaît dès que vous le recevez. Il y a des livres pour moi, mais j’ai aussi pris des cadeaux, je suis raisonnable : je commence à anticiper pour Noël 😀 Et encore, vous n’avez pas vu le reste de la pile de livres que je me suis mis de côté en attendant de pouvoir les acheter. Oui, je sais mon cas est désespéré. Mon compte en banque surtout.

84841617cd7af9d297c0805fbdacec1e

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose un nouveau roman gothique aujourd’hui. Eh oui, ça commence à faire beaucoup, mais j’ai eu envie de me replonger dans mes classiques et celui dont je vais vous parler aujourd’hui est un des Boss du roman gothique, un incontournable et un des plus grands classiques du genre. Matthew Gregory Lewis l’a publié en 1796 et il a influencé de nombreux auteurs, Mary Shelley la future auteure de Frankenstein pour ne citer qu’elle 😉 Mais il y a aussi Charlotte Dacre, dont je vous ai déjà parlé pour un autre super roman gothique, Zofloya ❤ Et enfin pour achever de vous titiller, on dit même que Le Moine aurait été l’un des romans préférés du marquis de Sade. C’est bon je vous ai assez vendu le truc ? XD Et je tiens aussi à vous retranscrire le poème qui sert d’avis au lecteur du roman, curieusement il me rend tout de suite l’auteur très sympathique :3 

Lire la suite

Roman gothique #7 : Vathek

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! J’avais prévu de consacrer cette après-midi à l’écriture, mais mon copain a libéré des étagères pour mes livres et… j’adore ranger mes livres ❤ Oui, je sais, c’est digne d’un trouble obsessionnel compulsif. Le pire, c’est que j’ai pu désengorger mes étagères, mais mon copain certifie qu’il a juste l’impression que j’ai multiplié les bouquins et il est désormais persuadé que je suis une sorcière. Ou que j’ai une cache secrète de livres dans l’appart. Ou les deux. J’ai prudemment gardé le silence 😀

51b5nsc9gl

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose de revenir un peu aux romans gothiques 😉 Il y a deux ans, c’était le sujet de mon premier mémoire de master (les romans gothiques féminins, pour être précise) et j’avais plutôt bien géré ^^ J’en avais profité pour vous présenter quelques titres méconnus ou incontournables du genre gothique, tel qu’il est né à la fin du XVIIIe siècle, avec les châteaux effrayants, les vertueuses demoiselles en détresse, les nobles héros et les méchants torturés et cruels, sans oublier les fantômes ! Le Château d’OtranteLa Femme Errante, Les Prisonnières de la Montagne, Le Papier Peint JauneLe Monstre, Zofloya, Les Capucins ou le secret du cabinet noir, ce sont tous de supers romans et je vous les conseille à nouveau. C’est un sujet passionnant et j’espère que ce nouveau roman vous plaira : si jamais vous avez envie de vous documenter un peu, mon mémoire est dispo en ligne en cliquant sur ce lien (n’hésitez pas à critiquer, ça me servira toujours pour la suite !). Aujourd’hui, on va se concentrer sur un des plus beaux romans gothiques : Vathek de William Beckford, écrit en 1782. L’auteur était un sacré phénomène : riche et esthète à l’image de son personnage, il a cependant connu des revers qui l’ont empêché d’atteindre la même démesure ! Mais surtout, il avait un don prodigieux pour les langues : Vathek a été écrit en français avec une virtuosité saluée par tous les critiques de l’époque, et aujourd’hui encore les experts littéraires français et anglais se disputent l’auteur 😀 Son roman et son oeuvre littéraire entière ont inspiré les plus grands noms : Lovecraft, Edgar Allan Poe, Byron, Huysmans,…

Lire la suite