Tarot divinatoire made by Juliet #19 : Le Soleil

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! C’est le moment de nous retrouver pour un nouveau dessin de tarot ^^ Ca va bientôt faire un an et demi que je vous présente ces dessins, mais j’avais commencé depuis bien plus longtemps que ça. Je dois dire que je m’éclate toujours autant, mais ça fera du bien aussi de passer à autre chose une fois que ce sera terminé. Qu’est-ce que vous en pensez, est-ce que je devrais tenter de publier mon jeu un jour ? 😀

L’arcane qui va nous intéresser ce mois-ci est le numéro 19 : l’arcane du Soleil. C’est une arcane qui est assez positive dans un tirage, mais pourquoi et dans quelle mesure, c’est ce qu’on va décrypter aujourd’hui 🙂 Comme d’habitude, je vais vous présenter la version du tarot de Marseille, qui est l’un des jeux les plus connus, pour ensuite vous montrer ma propre version de la carte. Vous trouverez ci-dessous la liste des arcanes que nous avons déjà vus : n’hésitez pas à vous en servir, il est possible que j’y fasse référence. Les arcanes de tarot sont liés les uns aux autres de plusieurs façons, comme une mécanique bien huilée, et ça me fascine toujours à chaque fois ^^

Nous voici donc face à l’arcane du Soleil. On peut y voir le Soleil (quelle surprise) qui occupe une bonne moitié de la carte. On imagine une lumière qui éclaire et envahit l’espace. De tout temps, il a fasciné les peuples qui n’ont jamais hésité à lui attribuer les divinités les plus importantes. Tout comme la Lune est associée à une figure maternelle, le Soleil est une sorte de père nourricier : les deux cartes forment une sorte de duo, voire un trio céleste avec celle de l’Etoile.  Avec la chaleur qu’il dispense, c’est un astre qui évoque la vie (à juste titre : sans lui, la vie n’aurait pas été possible sur Terre), la joie, la nature. On le voit bien sur la carte avec les gouttes qui émanent du Soleil : elles dispensent la vie et l’énergie partout sur la carte. De manière plus symbolique, sa lueur puissante est souvent utilisée comme métaphore de la vérité ou de la raison, après les égarements ou les illusions de la nuit. Attention en revanche, car toute vérité n’est pas agréable à entendre : le Soleil révèle, mais c’est à vous d’appréhender les conséquences de cette révélation. Mais de manière général, cet arcane illustre un esprit épanoui et puissant par sa capacité à raisonner et à s’ouvrir à ce qui l’entoure.

Les deux personnages sont presque nus, pour évoquer l’innocence et la pureté : puisqu’ils n’ont rien à cacher grâce au Soleil, il n’y a rien dont ils aient à rougir. On peut penser à des jumeaux, deux êtres différents qui se complètent et sont issus du même « oeuf ». Sur certaines cartes, on verra en revanche qu’il s’agit d’un couple homme-femme, pour faire référence au premier couple d’Adam et Eve (même si techniquement c’est Lilith et non Eve la première femme, mais bon admettons). Les deux personnages sont dans une position ambigüe : à la fois l’amitié et l’affection, mais aussi l’opposition car tous les deux sont en tenue de lutteurs. On retrouve, comme avec le duo Soleil – Lune, cette espèce d’opposition façon ying et yang : opposés mais complémentaires. La position de leurs mains évoque elle aussi cette idée : une main vers la tête (la raison), une autre vers le coeur ou plexus solaire (l’émotion). Ce duo indique aussi plus simplement l’amour, la présence d’une relation privilégiée et dans laquelle on se sent pleinement épanoui.

La présence du mur enfin n’est pas à négliger. Comme on l’avait vu dans d’autres cartes comme la Tour ou l’Etoile, un mur peut servir autant à protéger qu’à enfermer. Le mur n’est pas très haut ici, c’est un symbole d’humilité et de compréhension : dans l’arcane de la Tour, les hommes avaient construit trop haut et sans prendre la mesure de leurs capacités, ce qui les avaient amenés à la destruction. On voit avec le Soleil que les hommes ont appris de leurs erreurs et ne sont plus dans l’excès. Ce muret peut aussi faire office de séparation avec le reste du monde : le couple se replie par rapport aux autres relations extérieures pour privilégier leur entente si parfaite. Mais ce huis-clos ne durera pas éternellement, en ce sens le mur deviendra aussi un obstacle à franchir pour avancer. La construction est une forme de progression vers un but. Or, comme le muret n’est pas très haut, on peut l’interpréter de manière favorable : l’obstacle qui vous sépare de votre but sera facilement franchi !

Bref, tirée dans le bon sens, la carte vous indique que tout est au beau fixe pour vous, et que vous pouvez sereinement profiter de la situation et de votre petit havre de paix. En revanche, tirée à l’envers, la carte vous invite à vous poser les bonnes questions. Il est possible que vous passiez à côté de l’essentiel en voulant faire trop compliqué, ou que vous vous enfermiez, au sein propre comme au sens littéral. Emploi du temps trop chargé, opportunités qui vous passent sous le nez, mélancolie qui vous amène à feindre le bonheur,… Mais surtout, que cela ne vous fasse pas paniquer : un tirage de tarot ne fixe pas l’avenir, il ne fait que vous prévenir et vous conseiller 🙂

Voici ma carte ! C’est la première fois que je fais des personnages noirs, j’espère que je les ai bien faits ! Si j’ai choisi de les faire, c’est aussi à cause d’une association d’idée (qui je l’espère ne fâchera personne !). Quand je pense au Soleil, je pense aux pays les plus chauds, aux déserts (et de fait vous remarquerez que sur la carte du tarot de Marseille, il n’y a pas de végétation), à l’Afrique et donc des endroits où la population noire est majoritaire. Ca m’a toujours fascinée de me dire que là-bas, les gens vivent à des endroits où la chaleur atteint les 50, voire les 60°C, quand nous on hurle à la mort dès que le thermostat dépasse 40°C ^^’ Quand j’étais petite, j’avais même lu un conte qui disait que si les Africains avaient la peau noire, c’était parce qu’ils avaient découpé la nuit pour s’en faire une seconde peau qui les protégerait de la chaleur du soleil. C’était une jolie histoire, et si on l’applique à la carte, ça illustre à merveille le duo entre la Lune et le Soleil :3

J’ai choisi de les représenter avec des tenues pseudo-tribales (mais sans trop copier de véritables tenues pour éviter de faire référence à une tribu en particulier) pour reprendre cette idée de premier couple du jardin d’Eden. Après tout, Jésus était censé être Noir, alors pourquoi pas Adam et Eve 😉 Plutôt que des tenues de lutteur, j’ai préféré une position plus « classique », une union entre deux personnes différentes mais complémentaires. Ils se regardent les yeux dans les yeux, pour souligner le fait qu’ils sont égaux et se comprennent mutuellement ; mais cela peut aussi montrer qu’ils excluent tous les autres pour se concentrer sur leur échange.

Le muret a été trèèèès long à faire, une pierre après l’autre ^^’ Et comme je trouvais ça un peu vide, j’ai voulu rajouter de la végétation pour rendre le tout plus vivant. J’ai choisi de représenter un baobab derrière l’homme, et un acacia faux-gommier derrière la femme. Le premier est souvent considéré comme sacré, par plusieurs cultures ; c’est aussi un « arbre à palabre », c’est-à-dire un arbre sous lequel on se rassemble pour débattre et résoudre les litiges. Le couper est l’équivalent d’un sacrilège. Il a de nombreuses applications médicinales et une symbolique extrêmement riche. Il est protégé en Afrique du Sud, mais hélas avec le réchauffement climatique, de plus en plus de baobabs meurent sans que l’on puisse les sauver… Quant à l’acacia, il est très répandu en Afrique : ses usages sont multiples, aussi bien traditionnels qu’alimentaires, en passant par la médecine une fois encore. Enfin, on l’utilise actuellement pour lutter contre la désertification, notamment avec le projet de la Grande Muraille Verte en Afrique. Avec un peu de chance, les acacias parviendront à sauver les baobabs ^^

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bref, que pensez-vous de ma carte ? Est-ce qu’elle vous plaît ? N’hésitez pas à me donner vos avis et conseils 🙂 

 

"

  1. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #20 : Le Jugement | Coeur d'encre 595

  2. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #21 : Le Monde | Coeur d'encre 595

  3. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet : Le Mat | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s