Archives de Catégorie: Jeux vidéos

Si ma frangine et ma Mamounette m’ont inspiré l’amour des livres, mes frangins se sont dit qu’il fallait rectifier le tir et m’ont convertie aux jeux vidéos. Bon en fait ils y sont pour rien, c’est moi qui les harcelait pour les faire jouer et savoir la fin de l’histoire des jeux qu’ils faisaient XD De fil en aiguille, voilà où nous en sommes !
Et depuis peu, la catégorie est aussi alimentée par Punky, bienvenue à lui :3

Punky et Juju présentent : La trilogie Dishonored

Par défaut

Bien le bonjour les rats de bibliothèque. Comment allez-vous en cette période de Confinement, le Retour de la Vengeance ? Perso j’ai démissionné (encore) de là où j’étais pour trouver mieux ailleurs. Et je suis en plein projet de construction et déménagement (ce qui explique mon absence ^^’). Adieu les terres viticoles de la Gironde pour les vallées et forêts de la Dordogne :3 Je vous cache pas que j’ai hâte ^^

dishonored-complete-collection-cover

Aujourd’hui on va parler de la série de jeux Dishonored. Mais petit changement on sera deux pour vous en parler aujourd’hui, Juliette sera présente pour ce test :).

Salut tout le monde ! ^^ On va utiliser un code couleur pour éviter que vous soyez perdus entre qui dit quoi : Punky en noir et Juju aka Roussette en rouge 😉 On espère que l’article vous plaira.

Lire la suite

Punky présente…. Remember Me !

Par défaut

Salut les rats de bibliothèque ^^ Bananée et pomme sautée à tous (lol :D) Comment allez-vous en cette belle journée d’hiver ? Perso je rentre de 2 semaines de vacances et c’est limite si pour me souhaiter la bonne année on ne m’a pas renvoyé chier au boulot… Enfin ce serait dommage que je mette un coup de marche arrière en plus du coup de frein :3 Après on s’occupe en regardant tous les épisodes de C’est Pas Sorcier au boulot (on a que ça à foutre de toute manière xD).

Bref x)… Aujourd’hui on parle de Remember Me !

Un jeu sorti le 07 juin 2013, développé par Dontnod Entertainment (Life Is Strange) et édité par Capcom (Resident Evil), disponible sur PC, PS3 et XBOX 360.

Vous êtes en 2084 à Néo-Paris, où le monde peut partager, voir, oublier ses souvenirs. Vous incarnez Nilin, une « erroriste » chasseuse de souvenir, capable de les voler et les remixer, qui lutte contre cette société. L’ironie pour vous, c’est que vous avez perdu vos souvenirs.

Vous allez alterner entre phases de plateformes et phases de combats. Les phases de combats sont plaisantes à jouer. On essaye de faire nos combos tout en esquivant nos ennemis, c’est assez cool, surtout contre les boss.

Graphiquement pour du 2013, ça passe c’est sympa ^^

La musique est correcte, je n’ai rien à dire dessus x)

En conclusion :

Le jeu est cool dans son gameplay ^^ Même si on alterne souvent entre plateforme/combat, combat/plateforme c’est sympa ^^ Par contre le gameplay est raide si vous jouez au clavier-souris… Je n’ai pas essayé à la manette mais je pense que cela se joue mieux ^^

Par contre l’histoire est un peu banale, on incarne un personnage qui ne se souvient de rien et recherche ce qu’il s’est passé…. Bref c’est vu et revu :/

On notera que la version française de Nilin est doublée par la voix française de Ellen (Elliot maintenant ^^) Page.

C’est un petit jeu sympa à prendre pendant les soldes par contre, 30€ c’est un peu cher en 2020  Mais ça peut faire passer un bon moment :3

Allez à la prochaine les p’tits rats.

Tchuss !

Virus L.I.V.3 ou la mort des livres

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Noël approche et je regarde tous les autres gens paniquer pour trouver et empaqueter, alors que pour moi tout est prêt depuis au moins un mois XD Le grand final, ce sera de voir mon frère galérer en sirotant mon chocolat chaud : il s’y prend systématiquement au dernier moment pour faire ses paquets, soit le 24 au soir ! Oui, c’est pas bien de se moquer des gens, mais à quoi bon être prévoyant si on ne peut pas en profiter jusqu’au bout 😀 Et vous, vous êtes du genre ultra-prévoyant ou ultra en retard pour les cadeaux ? 🙂

Nouvelle chronique littéraire ! Encore un livre que m’a offert ma p’tite Maman, qui a vu que j’avais envie de science-fiction et de dystopie :3 Il s’agit d’un petit livre très court, presque une nouvelle en fait. Voici Virus L.I.V. 3 ou la Mort des livres, écrit par Christian Grenier en 1998. L’objectif de l’auteur, à une époque où l’on s’inquiète de plus en plus de la concurrence des jeux vidéos et des écrans face au livre, était de réconcilier justement ces deux médias très différents et pourtant complémentaires. Lire la suite

Premières lignes… #146

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

Lorsque Sullivan, le chef de la sécurité, entra dans le bureau du Grand Homme au siège social de son empire, ce fut pour le trouver debout devant son immense baie vitrée, la silhouette auréolée par les lumières de la ville au-dehors. L’endroit n’était éclairé qu’à l’autre bout de la pièce par une lampe aux reflets verts posée sur la vaste table de travail en verre, si bien que le Grand Homme disparaissait presque entièrement dans la pénombre : les mais dans les poches d’un veston de costume sur mesure impeccable, il scrutait d’un regard maussade la ligne des toits new-yorkais.
Il était 20 heures et le chef Sullivan – un homme d’âge moyen au costume détrempé par la pluie – n’aspirait plus qu’à rentrer chez lui, envoyer valser ses chaussures et écouter le match de boxe diffusé à la radio. Pour son malheur, le Grand Homme travaillait souvent tard, et il attendant avec impatience ses deux comptes-rendus. Pour autant, Sullivan avait tout de même hâte de tirer un trait sur l’un d’entre eux : celui sur le Japon. Rien que d’y penser, il lui prenait une envie irrépressible de s’envoyer dans la seconde un petit remontant. Malheureusement, le Grand Homme ne lui en offrirait pas, c’était certain.
« Le Grand Homme », c’était le surnom que Sullivan avait donné à son patron, l’un des entrepreneurs les plus riches et les plus puissants de la planète. Ce sobriquet, aussi sarcastique que réaliste, Sullivan prenait garde à ne pas l’utiliser en présence de l’intéressé, tant il savait ce dernier vaniteux et prompt à s’offusquer à la moindre marque d’irrespect. Nonobstant, le magnat semblait parfois en quête d’un bon ami qui pourrait un jour devenir cher à son coeur… Cela étant, ce ne serait probablement pas Sullivan : d’ordinaire, on l’appréciait peu. La faute à son passé de policier, sûrement.
– Alors, Sullivan ? lui demanda la Grand Homme sans prendre la peine de se détourner de la fenêtre. Les avez-vous ?
– Tous les deux, monsieur.
– Voyons d’abord le premier, celui sur les grêves. J’aimerais m’en débarrasser au plus vite. Le second, voyez-vous… (Il secoua la tête.) Vouloir s’y soustraire serait pire, si j’ose la comparaison, qu’espérer s’abriter d’un typhon en se terrant dans une cave que l’on n’a pas encore creusée.
Si Sullivan tenta quelques secondes d’interpréter la parabole, il abandonna bien vite.
– Les grèves… persistent dans les mines du Kentucky et la raffinerie du Mississippi.
Le Grand Homme grimaça, et ses épaules – rembourrées à la mode de l’époque – s’affaissèrent discrètement.
– Nous allons devoir faire montre de fermeté, Sullivan. Pour le bien du pays autant que pour le nôtre.
– Monsieur, j’ai justement ordonné l’intervention de briseurs de grêve. J’ai envoyé des agents de Pinkerton dénicher les noms des meneurs, histoire… d’en apprendre un peu plus sur eux. Le fait est, monsieur, que nous avons affaire à des obstinés… De foutus cabochards même.
– Vous êtes-vous rendu en personne sur les lieux ? Etes-vous allé, Sullivan, dans le Kentucky ou le Mississippi ? Hmm ? N’attendez pas ma permission pour entreprendre Sullivan. Pour agir. Pas dans un cas comme celui-ci ? Les syndicats… En Russie, ils disposaient de leur propre petite armée : les Bataillons ouvriers, c’est ainsi qu’ils s’étaient baptisés. Savez-vous seulement qui sont ces grévistes ? Les agents des rouges, Sullivan ! Les affidés des Soviétiques ! Et que réclament-ils ? De meilleures paies et des conditions de travail plus justes, bien sûr ! N’est-ce pas là la marque du socialisme, Sullivan ? Sangsues… Je n’ai nul besoin des syndicats ! Je me suis construit sans eux… sans personne.

Aujourd’hui… BPM !

Par défaut

Bonjour tout le monde ici Juliet595 🙂 Avant de laisser la parole à Punky pour un nouveau jeu vidéo, je vous laisse deux-trois lignes pour vous présenter encore mes excuses : normalement j’aurais dû poster un dessin de tarot à cette date comme je le fais depuis maintenant un peu plus d’un an. J’ai manqué de temps pour cette fois, mais ne vous inquiétez pas, on se donne rendez-vous en janvier sans faute pour le prochain dessin ! Sur ce, je vous laisse avec Punky 😀

Salut à vous les petits rats de bibliothèque ^^ Comment allez-vous par cette magnifique saison ?

Aujourd’hui on va parler d’un petit jeu qui détend… Ou du moins qui dissipe vos envies de meurtre x)

Il s’agit de BPM : Bullets Per Minute ! Un jeu développé et édité par  AWE Interactive, sorti le 15 septembre 2020 sur PC et XBOX ONE (un merci à la Roussette pour ce cadeau :3).

Ce jeu est un mélange entre Doom et Enter the Gungeon pour celles et ceux qui connaissent. Le but est simple vous parcourez sept niveaux générés aléatoirement où vous tuez tout ce qui bouge 😀 MAIS !… On s’est dit que c’était trop facile… Du coup on a mis une bande son rock/métal épique et faut tuer, sauter, esquiver, recharger, tout en étant en rythme avec la musique ^^

Vous avez le choix entre différents personnages qui ont chacun leurs particularités et leurs défauts.

Vous pouvez trouver des bonus pour améliorer vos dégâts, vitesse, etc., mais aussi acheter/trouver des armes différentes passant du pistolet au minigun ^^

Bref c’est un petit jeu qui parait simple mais qui est excellent.

Les graphismes pourront en déranger plus d’un mais on s’y fait ^^

L’un des marchands du jeu ^^

Les graphismes ne sont pas les plus beaux mais cela reste très acceptable ^^

La bande-son est juste épique ^^ Un régal pour les oreilles :3

Le gameplay est fluide et nerveux ^^

Et les animations sont excellentes ^^

Le tout avec des donjons générés aléatoirement ce qui rend vos parties uniques ^^

Je vous laisse le lien de la bande-annonce du jeu qui vous montrera ce que je veux vous expliquer ^^

 

Ce jeu est disponible pour 16.79€ sur Steam et 15.11€ sur Instant Game. Si vous ne savez pas quoi faire et que vous passez une mauvaise journée ce jeu peut vous détendre ^^

A la prochaine pour une nouvelle découverte ^^