Archives de Catégorie: Coup de cœur <3

Mes articles préférés, les bouquins que je vous conseille absolument de lire ou les films que je considère comme géniaux !

D’or et d’oreillers

Par défaut

Bien le bonjour, bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Et sans intro ni transition, on attaque tout de suite parce que… flemme 😛

Nouvelle chronique littéraire ! On peut dire que celui-ci m’aura tellement fait de l’oeil que c’est limite s’il ne m’a pas fait du pied. La couverture puis le résumé m’ont conquise en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Voici donc D’Or et d’Oreillers de Flore Vesco, une auteure plusieurs fois récompensée ; d’ailleurs, ce roman a reçu le Prix Sorcières de 2022.
Une petite mise en bouche ? Attention les yeux, vous aimez les fins jeux de mots, la belle littérature et les contes ? Say no more, ce roman est fait pour vous !

Résumé : C’est un lit vertigineux, sur lequel on a empilé une dizaine de matelas. Il trône au centre de la chambre qui accueille les prétendantes de Lord Handerson. Le riche héritier a conçu un test pour choisir au mieux sa future épouse : chaque candidate est invitée à passer une nuit chez lui, à Blenkinsop Castle, dans ce lit d’une hauteur invraisemblable. Dormir chez un inconnu, sans parent ni chaperon ! Quoi de plus scandaleux pour une jeune fille de bonne famille ?
Malgré tout, Mrs Warkins y envoie ses trois filles, accompagnées d’une femme de chambre. Elles se rendent en tremblant au château. Seule l’une d’entre elles retiendra l’attention du lord… Cette dernière, pourtant, n’a rien d’une princesse au petit pois ! Et c’est tant mieux, car nous ne sommes pas dans un conte de fées mais dans une histoire d’amour et de sorcellerie où l’on apprend ce que les jeunes filles font en secret, la nuit, dans leur lit…

Mon avis : Coup de ❤

Tout d’abord, saluons la couverture réalisée par Mayalen Goust ; et je ne pense pas me tromper en y voyant une inspiration des peintures de Klimt ^^ La sensualité des oeuvres du peintre se marie à merveille avec celle que l’on retrouvera dans le roman, et ce beau choix me laisse rêveuse… L’illustratrice travaille d’ailleurs à l’adaptation en BD de la série Les Colombes du Roi Soleil, si cela vous intéresse !

Flore Vesco a fasciné par sa plume, et force est de constater que c’est entièrement mérité : juste wouaw ❤ Le récit est ciselé, taillé comme une véritable pierre précieuse. L’auteure adore les jeux de mots, les palindromes, les petits poèmes et autres clins d’oeil, c’est un vrai bonheur à lire pour un amoureux des lettres ! Ajoutons à ça le fait que le roman est une adaptation de conte, celui de la Princesse au Petit Pois de Andersen ; cependant, on y retrouvera aussi une foule de références à d’autres contes, voire même quelques récits mythologiques si je ne me suis pas trompée dans mes références. Autant vous dire que c’était comme Noël pour moi, un festival de bons souvenirs accompagné d’une douce nostalgie.

Et pour ne rien gâcher, l’histoire est excellente, à la fois surprenante et sensuelle. La romance entre notre « princesse » et Lord Handerson s’installe doucement mais sûrement, et on savoure chaque moment qu’ils passeront ensemble comme de douces friandises. Mais là où on se régale encore plus, c’est que le jeune Lord n’est pas le seul à avoir quelques secrets dans son sac : notre héroïne aussi réserve quelques surprises de taille. L’émancipation féminine va être un thème très important.
Tous deux vont devoir apprendre à se connaître, avec leurs complexes et leurs histoires. Moi qui ne suis pas très fan des romances d’ordinaire, j’ai trouvé dans ce roman un récit et des personnages qui m’ont fascinée, intriguée… et même émoustillée, parce que là, je salue aussi un texte qui non seulement est excitant, mais qui se paye en plus le luxe de l’être sans la moindre vulgarité, avec une sensibilité, un respect de soi et de l’autre, qui font du bien.

Et n’oublions pas que c’est aussi un roman de fantasy, car la magie, les merveilles et les sombres arcanes occuperont une place de choix dans l’intrigue. Cette irruption du surnaturel se fait toute en douceur, elle arrive sans se presser, et pourtant on la soupçonne dès le départ, comme une silhouette en ombre chinoise.

Bref ! Un roman que j’ai envie de relire à peine après l’avoir posé, un vrai et profond coup de coeur que je vous recommande absolument ❤

Publicité

Le Paris des Merveilles (trilogie)

Par défaut

Bien le bonjour, bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Réunions, réunions et encore réunions, je ne saurais vous dire à quel point je hais désormais les réunions au boulot… et en particulier quand c’est bibi qui doit les animer. Animation de réunion, c’est tout un art, et force est de constater que je suis totalement à la ramasse dans ce domaine. Question présence et affirmation de soi, j’essuie les plâtres, mais mon N+2 me certifie que c’est comme ça qu’on progresse. Bon, ben, on serre les dents et on y retourne (à l’help)…

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, on va faire la part belle au steampunk, à la fantasy et aux belles couvertures ^^ Je vous présente une trilogie qu’il me tardait de découvrir (et de m’offrir), en particulier dans cette sublime édition aux couvertures illustrées par Xavier Collette ! Il s’agit du Paris des Merveilles de Pierre Pevel, parue de 2003 à 2015 ; récemment, la série a été enrichie de trois recueils de nouvelles qui se passent dans même univers et sont l’oeuvre de plusieurs auteurs.

Lire la suite

L’épouvantable peur d’Epiphanie Frayeur

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Dites, ça vous arrive à vous aussi d’avoir tout le temps d’oublier un truc en partant de chez vous ? De faire 3 fois demi-tour parce que vous n’êtes plus sûr d’avoir fermé à clé ? Parce que moi… tout le temps >< Quand on me dit qu’il faut partir à telle heure, je ne me prépare qu’à la dernière minute, et je pars systématiquement en retard. Je dois avoir un problème psychologique avec le fait de sortir de chez moi. 

Nouvelle chronique littéraire ! Cette fois-ci, je vous propose de découvrir une BD, qui pour l’instant compte deux tomes ! Il s’agit de L’Epouvantable peur d’Epiphanie Frayeur, publiée à partir de 2016. Le scénario est de Séverine Gauthier, et les illustrations de Clément Lefèvre, que je vous avais déjà présenté pour le très beau Susine et le Dorméveil !
Et pour rajouter une cerise à un gâteau déjà très alléchant, la BD fait partie de la collection Métamorphose des éditions Soleil que j’aime particulièrement : c’est une valeur sûre pour moi, on y retrouve les albums de Benjamin Lacombe, le superbe album Journaux Troublés, les BD Dreams Factory, L’Esprit de Lewis, Billy Brouillard, Nils, la collection des Carnets de Cerise, etc… la liste est longue ^^

Lire la suite

Susine et le Dorméveil

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Et cette année encore, le succès est au rendez-vous et la liste des cadeaux de Noël à faire est bou-clée 😀 Famille, belle-famille, enfants et potes, c’est tout bon ! Ca valait le coup de commencer en juillet, et si vous me trouvez tarée, sachez que c’est de famille et qu’il y a bien plus flippant que moi niveau planification de Noël XD

Nouvelle chronique littéraire ! Et encore une petite pépite de la collection « Métamorphose » des éditions Soleil : il a suffi que je voie le logo dans ma bibliothèque pour instantanément me jeter dessus ! Susine et le Dorméveil est un roman graphique en deux tomes, écrit par Brunno Enna et illustré par Clément Lefèvre. Et croyez-moi, dire que ce fut une très belle découverte est encore bien en-dessous de la réalité :3 Si vous voulez en savoir un peu plus sur les auteurs, n’hésitez pas à jeter un oeil sur cette interview. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que je vous parle de Bruno Enna, puisqu’il a également écrit la BD Coeur de Papier !

Lire la suite

Une histoire sombre, très sombre // Le Loup dans la Lune // Zhinü

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Halloween approche, c’est une de mes périodes préférées de toute l’année 😀 Pour fêter ça, et préparer dignement vos enfants à inspirer la peur plutôt qu’à la ressentir (quoique, une classe d’enfants qui débarque me fait déjà peur dans n’importe quel contexte 😛 ), voici trois albums que j’ai découverts et adorés !

Une histoire sombre, très sombre, de Ruth Brown

Résumé : Dans ce pays, il y a un bois sombre, très sombre. Dans cette histoire, il y a un chat noir, très noir. Et à ce conte pour ceux qui aiment se faire peur, très peur… il y a une fin drôle, très drôle ! Découvrez ou redécouvrez ce célèbre album de Ruth Brown, qui a également créé Crapaud, Boule de Noël, Dix petites graines et Le voyage de l’escargot.

Mon avis :

Il s’agit d’une histoire randonnée, c’est-à-dire une histoire qui fonctionne comme une ritournelle (type « Gentille Alouette » ou « Mon âne »), avec des actions qui se suivent sur le même schéma narratif. Moi qui aime les histoires sombres, le titre a suffi pour m’intriguer, malgré une couverture pas hyper attirante, disons-le. Mais à l’intérieur, c’est un régal ! Des illustrations comme j’aime, qui nous font avancer peu à peu, toujours plus profond dans un décor sombre, très sombre… Un vrai décor de maison hantée ^^ Comme une poupée russe, chaque page dévoile un autre mystère, jusqu’à la chute de l’histoire, à la fois drôle et très mignonne. A découvrir 🙂

Le Loup dans la Lune de Hernan Smicht et Pamela Wehrhahne

Résumé : Il est une histoire très ancienne qui raconte qu’un loup féroce et implacable veille depuis la nuit des temps sur la lune, qui renferme en son sein toutes les terreurs du monde… Mais qu’arriverait-il si leur gardien manquait à sa mission ? Une fable moderne qui évoque, à travers un mythe animal, les principaux thèmes de l’histoire de l’humanité : la peur, l’espoir, l’imagination…

Mon avis :

Ohlala. Ohlalalalalala ❤ Coup de coeur. Amour. Bouya. Rien que pour les illustrations, je suis amoureuse. Noir, blanc et rouge, un jeu de contrastes magnifique, des images certes angoissantes mais surtout sublimes. L’histoire est un peu plus complexe que l’album précédent, plus abordable à mon avis à partir de 6 ou 7 ans, mais je l’ai adorée du début à la fin. Je ne vous dis rien pour ne pas vous gâcher la surprise, mais c’est un album que j’adorerais avoir pour moi. C’est une légende de monstres et de cauchemars, une légende sur la lune et la nuit, une belle histoire sur le fait de combattre ses peurs. Et comment ne pas s’attacher au loup, héros de l’histoire ? Dangereux, mais aussi protecteur, dévoué à sa cause. Bref, ne passez surtout pas à côté de cette petite merveille 🙂

Zhinü, de Pog et Stéphanie Léon

Résumé : Le coucher est le pire moment de la journée ? Heureusement, Zhinü veille. Zhinü, c’est une lumière qui brille au milieu de la nuit. Il y a également Puck, une peluche cousue de fil d’or et d’argent. Comme chaque nuit, Zhinü et Puck combattent les créatures tapies sous le lit. Mais ce soir, la bataille sera plus grande. Adieu monstres et croquemitaines !

Mon avis :

L’album précédent vous a donné des frissons ? Très bien, alors passons à un joli moment de noirceur et de douceur ^^ Ici, les couleurs dominantes sont le noir, le bleu sombre et le rose lumineux. Une petite fille terrorisée dans son lit tente de combattre les monstres de la nuit, bien protégée par sa veilleuse et sa peluche qui ont pris vie. Petit à petit, elle se sent chez elle dans la nuit. Et quand revient la lumière… c’est presque trop triste ! Alors vivement la prochaine nuit, pour jouer à nouveau parmi les lueurs et les ombres. Les illustrations sont aussi jolies que trognonnes, et j’ai adoré la chute de l’histoire ❤ Si vous connaissez un enfant qui a peur du noir, c’est l’album idéal !

J’espère que vous avez aimé cette nouvelle présentation, personnellement j’adore vous présenter ces pépites et ces heureux hasards ^^ Connaissiez-vous ces livres ? Avez-vous envie de les lire ? Dites-moi tout en commentaire !