Archives de Catégorie: Coup de cœur <3

Mes articles préférés, les bouquins que je vous conseille absolument de lire ou les films que je considère comme géniaux !

Festival de la BD d’Angoulême, édition 2020 du Krakhâge Total

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Comme promis, un petit article pour vous parler du festival tant attendu de la BD d’Angoulême de 2020 ^^ On a failli ne pas y aller, ensuite on est partis sur un coup de tête, et au final tout s’est bien goupillé : on a pu faire sortie familiale avec mon copain, mon frère et mes parents ! Et vous allez vite voir que l’amour de la BD chez nous, c’est de famille. En ce qui me concerne, je suis juste venue la journée de vendredi, mais ma mère et mon frère y sont aussi retournés le lendemain 😀

En ce qui me concerne, comme je ne voulais rester qu’une journée, j’ai été sélective : tout d’abord, Para-BD ! C’est LE spot pour acheter des BD d’occasion, et autres posters classes (même si on peut en acheter ailleurs aussi) ; autrement dit, l’endroit le plus dangereux pour votre porte-monnaie… et ça s’est très vite confirmé dans mon cas ^^’ Comment vous dire que dès l’entrée, les premiers stands sont ceux des dessinateurs de Yoko Tsuno, Blacksad et De Cape et de Crocs, qui font partie des mes BD fétiches ? Argh. Mais j’ai réussi à être forte ! Je ne peux pas en dire autant de mes parents, qui sont restés bloqués au stand des BD de Peeters et Schuiten, dont ils sont très fan. Je me suis contentée d’y prendre quelques cartes postes, que j’ai rassemblées et épinglées sur un petit tableau dans ma chambre ^^ La qualité de la photo n’est malheureusement pas à la hauteur de la beauté des images, mais croyez-moi, je suis on ne peut plus satisfaite 🙂

Pour l’instant, on est correct au niveau des dépenses, mais ça ne va pas tarder à grimper. Je suis tombée en arrêt devant le stand de deux dessinateurs au style magnifique, et très influencés par la culture geek, avec des fan arts de Star Wars et de Doctor Who, et des dessins originaux bien dark comme j’aime 😀 Mais, fan devant l’éternel de Doctor Who, j’ai fini par craquer devant ce magnifique fan art ❤ On peut y voir le Tardis, et les noms du Docteur et de River Song écrits en gallifreyen (la langue des Seigneurs du Temps, composée de cercles concentriques) ; celui du Docteur est en haut, et celui de River en bas, car leurs lignes du temps ne vont pas dans le même sens, ils ne peuvent se rencontrer que grâce au Tardis. Et d’ailleurs, sur la porte de celui-ci, on peut voir écrit en gallifreyien « Salut p’tit coeur », la phrase que River dit tout le temps au Docteur ^^ Comment vous dire que… j’ai pas beaucoup hésité ! Et je veux apprendre le gallifreyien aussi. Et vous devez regarder Doctor Who, c’est un ordre. Bref, je vous encourage à aller voir leur site et leur illustrations sur leur site, le Studio de Sade. Ils avaient aussi des bandanas de pirates ! Mes parents en ont acheté trois pour mon copain et moi (la photo est pourrie, donc je précise que les deux premiers bandanas sont noirs ^^ Et j’en profite aussi pour vous conseiller le site de Fanelia, une artiste dont j’ai vu le stand sans pouvoir m’y attarder malheureusement, mais qui a un style magnifique, et qui a réalisé un très bel album d’énigmes illustrées qui m’a fait baver ❤

Stand suivant, qui a marqué ma perte, et la dépense quasi-totale de tout mon budget prévisionnel de la journée (il n’était pas encore midi) : le stand de Elian Black’Mor et Carine M. Je ne savais pas qu’ils étaient au festival, et j’en ai presque pleuré de joie en les voyant ! J’avais déjà deux de leurs albums dont je suis extrêmement fan, ils font partie sans hésiter de mes livres les plus précieux : L’Epouvantable encyclopédie des Fantômeset L’Effroyable encyclopédie des Revenants. J’ai pu discuter avec eux ❤ Ils m’ont dit d’ailleurs qu’un troisième tome de cette série était prévue, mais que les éditions Glénat en avaient décidé autrement (maudites soient-elles) ; maintenant, ça dépend de l’écrivain qui a travaillé avec eux, Pierre Dubois. Je croise les doigts et tout ce qui va avec ! Bien entendu, je n’ai pas pu repartir du stand sans un achat, et il y avait du choix 😀 Notamment leur dernier projet, L’Abominable Innomable Grimoire qui a pu voir le jour grâce à une campagne Ulule, ou encore la BD Spooky qui a l’air adorable ^^ Je vous encourage à aller voir leur site, Arsenic et Boule de Gomme. Mais en ce qui me concerne, j’ai choisi de découvrir une de leurs premières trilogies d’album sur les dragons, Sur la piste des Dragons,… et j’ai eu leurs dédicaces illustréééééeeeesss !!! #fangirl

J’ai dévoré l’album le lendemain du festival, et… Wouaw ❤ Si seulement on autorisait la polygamie, je les aurais épousés tous les deux ! Je précise également qu’ils ont un atelier-galerie dans la ville de Carnac dans le 56 ! Et que j’ai aussi craqué pour un marque-page parce que… ben je sais pas, mettez-vous à ma place, comment résister devant tant de luxe et de beauté 😀

Bref, je suis sortie de Para-BD ruinée, mais comblée ❤ … Et je suis allée retirer des sous ensuite parce que la journée n’était pas finie, faut pas déconner non plus XD Après une petite pause manger pour recharger les batteries, direction la librairie où devait se trouver Maliki en dédicace ! On attendait ça avec impatience mon copain et moi, en grands fans que nous sommes. Mais la librairie ne l’entendait pas de cette oreille : comme le jour du festival ils ont du mal à faire du profit, ils ont hébergé des auteurs sur certains horaires de dédicace, mais en obligeant les gens à acheter une BD (peu importe qu’elle soit de l’auteur ou non) pour avoir droit à un ticket qui donne droit à une dédicace. Comment vous dire qu’on l’a eue mauvaise. Le principe se défend, mais ça reste très vicieux en t’obligeant à acheter une BD dont tu n’as pas forcément envie. Du coup, comme on savait qu’on pourrait retrouver plus tard Maliki à son stand sur le festival, on a aussitôt rebroussé chemin.

Nouvelle direction, le Monde des Bulles ! Le rassemblement des éditeurs de BD, là où les librairies se multiplient pour ton plus grand bonheur. Avec mon copain, on s’est beaucoup arrêtés sur le stand d’Ankama, dont on aime énormément le style (ils ont fait Wakfu et publié les premières BD de Maliki, pour vous donner une idée) ; malheureusement, peu de BD nous ont attiré l’oeil et c’est bien dommage, s’il y avaient mis celle du Maskemane, j’aurais foncé dessus plus vide qu’un tigre affamé sur un bifteck d’antilope. J’ai quand même craqué sur le premier tome de la BD Funérailles qui m’attirait l’oeil depuis très longtemps, et après l’avoir lue, voici mon avis en attendant la chronique : c’est d’la bombe atomique ❤

Après quoi, on a tenté de voir l’exposition sur le manga Gunnm : les planches de l’artistes avaient été acheminées en France pour l’occasion, et mon frère et moi on adore ce manga. Pour vous donner une idée, il a inspiré le film Alita Battle Angel, qui est plutôt bien fait 🙂 Je vous conseille vivement le manga du coup, à lire et relire ^^ Mais on a vite été confrontés à un problème de taille : les locaux de l’exposition (espace Frankin) n’étaient pas du tout adaptés, à cause du monde et de pièces non aérées il y régnait une chaleur horrible : tu passes de 15 degrés à l’extérieur à 30 à l’intérieur, c’était étouffant. Pour moi, c’était intenable, et je suis très vite partie, assez déçue du coup parce que je n’ai pas pu profiter.

Dernier arrêt pour nous, Manga City ! Passage obligé pour les manga addicts que nous sommes avec mon frère et mon copain 😀 C’est un peu comme le Monde des Bulles en fait, on y retrouve les éditeurs de manga, plus quelques petits stands indépendants qui ont réussi à se tailler une place. Contrairement aux BD cependant, les éditeurs avaient choisi de mettre l’accent sur les nouvelles séries surtout, avec trois tomes max sortis en France pour l’instant (sauf les grosses séries comme One Piece ou Black Butler, dont les derniers tomes étaient bien en vue). Très vite, je n’ai plus su m’arrêter, et bien que j’avais déjà 8 séries de mangas en cours, j’ai craqué sur 5 nouvelles séries XD

  • Green Mechanic (repéré depuis un moment)
  • Moriarty (par le dessinateur de Psycho-Pass, et non Black Butler comme je le croyais au départ, ça faisait un moment que je le voulais)
  • Dark Grimoire (la série ne doit faire que 4 tomes donc ça rassure)
  • La Petite Faiseuse de livres (avec un titre pareil et un scénario qui vend du rêve, j’ai même pas réfléchi)
  • Magus of the Library (j’ai feuilleté et oh mon Dieu les dessins, j’ai joui !)

Et en attendant leurs chroniques, je peux vous dire après avoir lus tous ces premiers tomes que je n’ai ABSOLUMENT aucun regret 😀 Je vous recommande tout spécialement les deux derniers, qui sont de vrais coups de coeur ^^ Vous vous doutez déjà qu’à ce stade, la prudence et le bon sens auraient voulu que je m’abstienne de dépenser davantage. Et puis arriva le stand de Maliki.

Comme je l’ai déjà dit, mon copain et moi sommes deux très grands fans, des BD comme des romans ! Nous avons chacun nos exemplaires des deux BD Blog (en collector pour Monsieur, c’est moi qui les lui ai offerts), j’ai quelques BD et la trilogie de romans ! J’avais d’ailleurs emporté le dernier tome, Des milliers de murmures, pour le faire dédicacer ❤

Seulement voilà, il y avait des tableaux, notamment un duo de deux tableaux qui nous a vite fait baver. Je connaissais déjà les illustrations, et je crevais d’envie de m’en offrir au moins un, celui du personnage d’Electro (que vous pouvez voir sur la dédicace au-dessus). Comme mon copain n’avait rien acheté et qu’il préférait le deuxième, il a décidé de le prendre, en se disant que je pourrais acheter le premier quand j’aurais les sous. Mais on nous dit qu’ils seront en rupture de stock… Argh… J’ai craqué. Et putain quand je vois les deux tableaux côte à côte, signés en plus, je ne regrette pas ^^

Petit bémol pas bien grave, les tableaux sont également dédicacés à nos prénoms derrière, mais les prénoms ont été intervertis : mon tableau est dédicacé au nom de mon copain et vice-versa. C’est pas bien grave, mais ça risque de créer des tensions si on doit se séparer… Meh, pas grave, je le garderai attaché au lit s’il veut s’enfuir u.u On a discuté un peu avec les auteurs, notamment de la grève des auteurs : il faut dire qu’entre les réformes à la noix et l’URSAFF qui créée toujours plus de problèmes, il y a largement de quoi gueuler, et je soutiens le mouvement à fond. Bref, Souillon et Becky (les auteurs de Maliki) ont été super sympas avec nous et on leur fait plein de bisous, ils nous ont même offert un pins à chacun ^^

Et juste à côté du stand de Maliki, il y avait une autre dessinatrice, Yatuu, qui avait déjà plusieurs BD à son actif, mais surtout qui proposait sa première BD en financement participatif et auto-édition, Erika et les princes en détresse. Mon copain a craqué : il a acheté la BD avec une jolie dédicace ! Et il n’a absolument pas regretté, lui qui n’est pas un gros lecteur il l’a dévorée en une matinée 🙂 Il me l’a fait lire et j’ai adoré, je vous conseille absolument, en attendant de pouvoir le faire en détail dans une chronique :3

Bref ! On a terminé le festival là-dessus, le porte-monnaie vide et le sourire jusqu’aux oreilles 😀 J’avais un petit peu d’appréhension parce que j’avais énormément dépensé, mais mon père m’a tout de suite décomplexé : il m’a dit en rigolant qu’avec ma mère, ils en étaient à trois fois plus ^^’ Et j’ai pas les chiffres de mon frère, mais sachant que sa pile de BD est aussi haute que celle de mes parents, je pense qu’on est dans les mêmes chiffres (et encore, je vous dis ça pour la journée de vendredi, il y est retourné le samedi). Quand je vous disais que c’est une affaire de famille XD J’ai tout plein de chroniques à vous faire et j’ai hâte de vous faire baver un peu plus !

Et vous, étiez-vous au festival ? Qu’avez-vous trouvé de beau ? ^^

Le Prince et la Couturière

Par défaut

Salutations mes p’tits choux à la crême, j’espère que vous allez bien ! Comment s’est passé votre Noël, dites-moi tout ! De mon côté, j’ai eu ce que je voulais : le petit nouveau de Benjamin Lacombe, et le petit dernier de La Passe-Miroir… aussitôt dévorés en deux jours XD Je vais faire en sorte de vous rédiger les chroniques le plus vite possible 😉

Nouvelle chronique de BD ! Décidément la bibliothèque où je faisais mon stage cet été est une mine d’or. J’ai profité cette fois-ci d’un renouvellement des stocks : le patron avait acheté plein de BD à l’occasion du festival d’Angoulême. Du coup, je vous propose une BD primée à Angoulême, rien que ça 😛 J’ai toujours beaucoup aimé les livres ou les BD sur la couture, c’est toujours l’occasion d’imaginer des tenues incroyables, de se voir pousser une âme de styliste créateur. Celle-ci s’appelle Le Prince et la Couturière, de Jen Wang, et elle date de 2018. Quelque part, cette BD me fait beaucoup penser à Claudine de Lyon, un livre que j’ai lu à l’école quand j’était petite et que j’ai vraiment adoré ^^ On y retrouve la même jeune fille un peu discrète, mais avec des trésors de création couturière dans son esprit. Peut-être que Jen Wang s’en est inspiré, peut-être que c’est juste mon imagination ? En tout cas j’ai sauté sur l’occasion pour découvrir la BD, et j’ai vraiment pas regretté mon coup de tête ^^ Lire la suite

La princesse des glaces

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Entre la réception d’un colis très attendu pour me bricoler-coudre un accessoire steampunk de ma conception, et deux auteurs qui ont accepté de m’accorder une interview pour mon mémoire sur le steampunk, je suis aux anges 😀 Et vous, quoi de beau dans votre journée ? 😛

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre qu’on a tous vu passer, je ne fais pas vraiment dans la nouveauté littéraire sauf de mon point de vue 😛 Camilla Läckberg est maintenant une auteure de polars très appréciée, du moins en France. La Princesse des glaces est le premier volume d’une série d’enquêtes policières, écrit en 2003, mais publié en français seulement en 2008, l’année où il a obtenu le prix polar international, et le grand prix de littérature policière. Actuellement cette série policière compte 10 tomes, dont 9 également en livres-audio pour ceux qui le veulent 😉 Ca faisait un moment que j’avais le premier tome dans mes étagères, à tel point que je l’avais oublié, et j’avais failli en acheter un deuxième exemplaire XD Je me suis finalement lancée avec de grandes attentes : elles n’ont pas été déçues ! Lire la suite

Onirism

Par défaut

Salutations bande de centrales à vapeur, j’espère que vous allez bien ! Je vois arriver le weekend avec un bonheur toujours plus renouvelé, jeudi et vendredi sont les pires journées de mon emploi du temps, celles pendant lesquelles je rêve que mes profs aient un accident de type hospitalisation longue pour pouvoir rentrer chez moi et ne plus jamais en sortir… sauf pour réapprovisionner en chocolat chaud. Important le chocolat chaud.

Et c’est reparti, mais pas de poésie ! Pour une fois, ce n’est pas Punky qui vous parle de jeu vidéo mais bien ma petite personne. Avec mon copain, on a récemment découvert un jeu PC en accès anticipé qui nous a vraiment beaucoup plu, et je tenais à vous en parler :3 Pour ceux et celles qui ne savent pas, quand un jeu est en accès anticipé, c’est qu’il n’est pas encore fini, mais que les premiers niveaux sont disponibles pour ceux qui veulent quand même le tester. Si vous l’achetez, vous l’aurez à un prix moins cher que lorsque le jeu sera fini, et en prime vous aidez les développeurs à financer leur projet ; le jeu se mettra à jour au fur et à mesure, jusqu’à ce que vous ayez la version complète. Bien sûr, sur le papier ça sonne bien, mais les inconvénients c’est que si le jeu est abandonné ou que la suite est moins bien que prévu, ben tant pis pour vous, c’est un pari à long terme. Ceci dit, mon copain et moi on a choisi de prendre le risque, on a eu le coup de coeur ❤ Il s’agit du jeu Onirism, actuellement en cours de développement, et premier bébé de la société Crimson Tales, dont le logo me plaît énormément 😛 Lire la suite

Derrière la porte

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Ayé, c’est la rentrée pour moi aussi, et les profs nous ont mis une pression absolument ignoble pour commencer la seconde année de master, il ne manquait plus que la descente d’organes pour compléter le tableau qu’ils nous ont brossé… Qu’est-ce que j’ai hâte de finir les études ! Plus de devoirs à rendre ! Plus de soirées passées à bosser !

Nouvelle chronique littéraire ! Une chronique un peu spéciale ici, car c’est j’ai eu le plaisir d’être bêta-lectrice pour ce livre ^^ L’auteure, Claudia Robert, demandait des bêta-lecteurs alors je me suis proposée ; j’avais un peu peur de faire des bêtises, c’était la première fois que j’étais bêta-lectrice, mais apparemment j’ai fait un super boulot d’après elle, et pour me remercier elle m’a envoyé un exemplaire dédicacé de Derrière la porte, qu’elle a écrit au début de l’année 2019 :3 C’est un témoignage de ce qu’elle a vécu et subi, à savoir l’inceste pendant une grande partie de son enfance. Vous devinez bien à ce moment-là que ce n’est pas une lecture facile, mais elle est importante, autant pour l’auteure que pour tous ceux qui ont eu à subir le même traumatisme. Si ça vous intéresse, le livre est assez facilement trouvable sur la Fnac, et j’en ai même profité pour le faire commander par la bibliothèque où je travaille 😛 Lire la suite

La Passe-Miroir #3 : La Mémoire de Babel

Par défaut
Hey, vous allez bien ? Boi je suis un peu enrhubée… C’est toujours une joie d’avoir le dez bouché, de sortir des bouchoirs assez vite pour épuiser le stock du bagasin d’à côté en ude jourdée, et d’avoir l’impression que bes darides sont lentement en train de brûler… J’ai tenté un spray à l’eau de ber, bais en plus d’être cher, ce truc est.. cobbent dire ? Relativement idutile ? 😥

Nouvelle chronique littéraire ! Enfin, ENFIN, je me suis décidée à relire la série de la Passe-Miroir pour découvrir le tome 3 : La Mémoire de Babel. Ca fait un moment maintenant qu’il est sorti, Christelle Dabos l’a terminé et publié en 2017. Je ne l’avais pas encore lu, déjà parce que mon budget livres est très restreint et j’ai mis du temps à acheter le dernier tome ; ensuite je voulais prendre le temps de relire la série et en profiter à fond :3 Je suis vraiment une fan de la série, alors c’était important pour moi de choisir le bon moment pour tout re-dévorer ! Je vous laisse lire si ça vous botte les chroniques des tomes précédents, je vous mets les liens ici : Les Fiancés de l’Hiver et Les Disparus du Clairdelune. A lire absolument si ce n’est pas déjà fait 😛

Résumé : Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

Mon avis : 

Le style de la couverture est toujours aussi beau, cette série a décidément un style graphique magnifique ❤ On peut remercier le travail fabuleux de Laurent Gapaillard, ce mec a vraiment un talent fou pour le dessin ! N’hésitez pas à taper son nom sur Google Images, il a vraiment un style de dessin et un univers qui est génial ^^ J’aime beaucoup aussi leur choix de couleur, ce genre de dessin est en monochrome mais du blanc aurait été trop froid, et ils ont vraiment trouvé de couleurs agréables à regarder tout au long de la série. Qu’est-ce que j’ai hâte de voir la couverture du tome 4 ! En attendant, je vous laisse avec une petite souris kro meugnonne dessinée par le même dessinateur.

La plume et l’univers de Christelle Dabos sont toujours aussi géniaux, c’est un vrai bonheur à découvrir ! Elle a une imagination débordante, et après la tranquillité colorée de l’arche d’Anima et la cour hautaine de celle de la Citacielle, on repart à l’exploration de l’arche de Babel. Comme son nom l’indique, elle est pleine de gens divers, mais aussi engoncée dans de nombreuses restrictions sociales qui séparent impitoyablement les riches et les plus humbles. C’est aussi un arche d’historiens de pointe, auxquels Ophélie va devoir se confronter malgré l’avantage que lui procure son don de liseuse. Cette arche a aussi de quoi plaire à Thorn, car la rigueur et la précision y sont de mise. Quelque part, les aventures d’Ophélie qui essayait d’intégrer la grande bibliothèque et ses secrets m’ont énormément rappelé le travail de fou qu’il faut fournir quand on étudie en prépa ^^’ Et surtout, on découvre tout plein de nouveaux pouvoirs de famille, j’étais comme une gamine qui déballe ses cadeaux de Noël 😀 Le totalitarisme gangrène peu à peu les arches, et c’est super intéressant de découvrir comment et sur quoi s’applique cette nouvelle censure ; la critique est super bien faite, et ça rend l’histoire encore plus prenante.

Mais le vrai, le gros point de ce livre, c’est l’intrigue et le récit. Qu’est-ce que je me suis régalée, c’était vraiment génial et je regrette presque de l’avoir lu : je ne ressentirai plus jamais la décharge d’endorphines de la découverte ❤ Les Esprits de famille me passionnent toujours autant, et la révélation sur Dieu qui est faite dans ce tome est un twist absolument fantastique !! On ne sait pas encore grand chose sur l’Autre, mais j’ai faim de le savoir. Et puis, ne l’oublions pas, la romance entre Ophélie et Thorn est passionnante, j’ai adoré les voir se retrouver ; c’était déjà émouvant de voir Thorn se confier à elle, mais c’est un vrai soulagement de voir Ophélie se livrer enfin sur ses sentiments. J’ai surtout adoré voir un peu plus le personnage d’Archibal, quoique pas beaucoup mais un peu quand même ^^’ Sa relation avec la petite Victoire est adorable, et en parlant de cette gamine, je suis fan ❤ Elle est adorable, rien qu’à lire les lignes qui parlent d’elles j’imagine une petite bouille toute pâlichonne ; j’ai de la peine pour sa mère qui ne la comprend pas vraiment, mais son père c’est une toute autre histoire, il m’a impressionnée ! Pour l’instant, autant Hélène est intéressante, autant c’est Farouk le plus captivant, sans l’ombre d’un doute, et j’espère qu’on va le revoir dans le quatrième tome.

J’aimerais pouvoir vous en dire davantage, vraiment, j’ai eu tellement de plaisir dans cette lecture que c’en est frustrant de ne pas pouvoir en parlant autant que je le voudrais ^^’ Plein de monde l’a lu maintenant, alors je ne sais pas si je spoilerai beaucoup de monde, mais si je gâche la lecture d’une seule personne, ce serait déjà vraiment trop dommage et je m’en voudrais ! Lisez cette série, n’hésitez surtout pas ❤ Et pour les autres, le tome 4 doit sortir à la toute fin novembre 2019 😉

Bride Stories

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ? J’ai appris hier pour la forêt amazonienne, et rien qu’en voyant les photos je me suis mise à pleurer… Tous ces arbres partis en fumée, des animaux probablement brûlés avec, des plantes qui auraient probablement pu fournir des remèdes nouveaux… Et tout ça parce que le Trump brésilien a fait une p’tite crise de néo-nazisme capitaliste. Bravo le veau. Il est où le bouton rouge pour éteindre l’humanité ?

Nouvelle chronique littéraire ! J’ai lu beaucoup de mangas dernièrement, et comme j’ai très envie de vous en parler, les poésies vont se faire discrètes pour quelques semaines 🙂 Le premier manga dont je veux vous parler est une série de Kaoru Mori, Bride Stories. Il est publié en français depuis 2011, et compte 11 tomes pour l’instant dans sa version originale ; ceci dit, il existe aussi publié en grand format, ce qui est plutôt rare. C’est à la fois un manga d’histoire d’amour, et un manga historique. Il faut dire que l’auteure a déjà pu faire ses preuves avec le manga Emma, tant pour son style graphique que pour la virtuosité de ses intrigues. Je suis tombée dessus pendant mon stage en bibliothèque : c’est une petite bibliothèque municipale et pourtant leur stock de manga est impressionnant ! Du coup, j’en ai profité à fond 😛 Lire la suite