Tarot divinatoire made by Juliet #9 : L’Hermite

Par défaut

Damoiseaux et damoiselles, bonsoir, que la paix et l’ordre règnent sur votre vie à défaut de votre bureau (ou en tout cas à défaut du mien…). Je continue ma série de dessins des arcanes majeurs du tarot divinatoire, ce projet me botte toujours autant qu’au début, voire même plus :3 J’ai beau ne pas vraiment croire à la divination, l’étude des symboles me passionne plus que jamais, et j’ai même l’impression de voir des progrès dans ma façon de dessiner ! Bon, il y a encore beaucoup à faire, surtout si je veux faire les arcanes mineurs (y en a 52 ><), mais je commence doucement à me dire que j’aimerais bien les faire, ne serait-ce que pour avoir un jeu complet !

Voici la neuvième carte de mon tarot, l’Hermite ! Enfin, techniquement ça s’écrit ermite sans H, mais cette lettre est là pour une bonne raison que je vous expliquerai ci-dessous 🙂 Vous connaissez la procédure, je vais commencer par vous expliquer la symbolique de base de la carte avec la version du tarot de Marseille, c’est le tarot le plus connu. Ensuite, je vous montrerai ma carte et je vous montrerai comment j’ai adapté le tout à ma façon ; et en plus, pour cette fois j’ai pensé à prendre des photos au fur et à mesure du dessin pour que vous voyez la progression 😛 Je vous mets ici la liste des précédentes cartes avec les liens vers les articles, ça peut vous aider à compléter, dans le sens où la signification des arcanes se suit et dépend en partie des cartes précédentes et suivantes… et aussi ça me permet de frimer un peu plus longtemps ^^

Here comes l’Hermite ! Il ressemble à l’idée que n’importe qui, surtout toi dans ta grotte, se fait d’un ermite : un vieillard avec longue tunique et longue cape, et qui s’appuie sur un bâton. C’est important d’ailleurs qu’il soit vieux, parce qu’il peut être vu comme une allégorie du Temps : en italien, cette carte peut être appelée « Il Vecchio » (le Vieux), « Il Gobbo » (le Bossu) ou « Il Tempo » (pas besoin de traduire ^^). Il est toujours avec une lanterne dont la lumière éclaire son chemin, et symbolise sagesse et vérité. Dans ce sens, on peut l’associer à Lucifer, dont le nom signifie littéralement en latin « porteur de lumière », ou à Diogène, un philosophe grec qui avait choisi de vivre comme un mendiant ; l’une des légendes autour du personnage raconte qu’il se mit à se balader à midi avec une lanterne dans les rues d’Athènes, recherchant des hommes et ne trouvant que des fous. L’Hermite recherche méthodiquement la vérité, mais il ne dispense sa sagesse qu’aux initiés ou à ceux qui se donnent la peine de la chercher avec lui.

Enfin, la raison pour laquelle on peut appeler cette carte Hermite et non Ermite, c’est parce que le personnage est très proche de la symbolique du dieu grec Hermès (ou Mercure pour les Romains) : ce dieu est un peu polyvalent, mais plusieurs de ses fonctions peuvent se rapprocher de l’ermite : messager, juge intérieur (c’est-à-dire la conscience), guide, médiateur, il révèle aux hommes la sagesse et le chemin de l’éternité. Cette lame de tarot appelle plusieurs valeurs : la prudence, la réserve, la discrétion, la patience, la réflexion ou encore le sens du devoir. Le chiffre 9 peut d’ailleurs renvoyer à la prudence : d’une certaine manière, on peut le voir comme un cercle qui finalement repart en arrière ; or la carte suivant l’Hermite est la Roue de la Fortune qui peut tout chambouler. On peut donc imaginer que l’Hermite préfère se tourner vers la gauche et revenir sur ses pas pour faire le bilan sur sa situation actuelle et sur sa capacité à affronter le hasard.

Tirée à l’endroit, la carte peut signifier que vous êtes bien entouré et que vous agissez de façon prudente ; tirée à l’envers, cela peut vouloir dire que vous êtes mal entouré, ou que vous êtes trop prudent et trop replié sur vous-même, au point de stagner et régresser au lieu d’avancer. En tout cas ce sont les interprétations les plus courantes, mais c’est vraiment à adapter en fonction de la situation.

Et voici ma carte ! J’avoue que je n’avais pas grand chose à adapter, un ermite ce n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué : un vieillard avec son bâton, sa cape et sa lanterne ! Je suis ceci dit assez contente de moi pour cette carte, et tout particulièrement de l’effet lumineux de la lanterne :3 Et j’ai craqué, je me suis inspiré du bâton de Gandalf le Gris, parce que le Seigneur des Anneaux c’est la vie, et que Tolkien est l’identité secrète de Dieu. J’ai eu envie cependant de compléter un peu la carte, et du coup j’ai rajouté deux animaux : tout d’abord un serpent parce qu’on en retrouve parfois sur la carte de l’Hermite. Il a tendance à disparaître dans les tarots où on écrit Hermite et pas Ermite, parce que le serpent peut déjà à lui seul rappeler Hermès : il s’enroule sur le bâton de l’ermite et rappelle le caducée du dieu. Bien qu’en Occident il soit un animal assez négatif, dans de nombreuses civilisations (les Egyptiens par exemple) il évoque la sagesse et le sacré.

J’ai aussi voulu représenter un corbeau, en m’aidant de cette image : après quelques recherches, je me suis aperçue… qu’il a une symbolique longue comme le bras pour commencer. Mais surtout : dans la Genèse, il symbolise la perspicacité, et en Afrique Noire on le voit comme un esprit protecteur, ce que l’Hermite peut évoquer. Il symbolise également l’isolement volontaire de celui qui veut vivre à un plan supérieur, et peut être considéré comme un guide, plus particulièrement un guide des âmes : associé à la mort, il est aussi celui qui perce les ténèbres. Cette dernière partie m’a aussi un peu inspirée pour ma carte, en particulier les arbres morts ^^ Je voulais accentuer l’idée de difficulté dans la recherche de sagesse et de vérité 🙂

Voilà, l’explication de trois kilomètres est terminée, merci d’avoir lu jusqu’au bout si vous l’avez fait, j’espère que ça vous a intéressé 😀 Je vous laisse avec les photos du processus de dessin 🙂

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicité

"

  1. c’est une bonne idée de créer sa propre carte, pour bien s’approprier tous ses symboles. Bravo pour la tienne. L’Ermite est une carte qui revient souvent dans mes tirages 😉 Au plaisir

  2. Merci beaucoup pour tes explications autour d’Hermes, c’est passionnant ! Je ne savais pas du tout pour le serpent. J’aime tout particulièrement voir l’évolution de ton dessin 😀 Très réussi !

  3. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #12 : Le Pendu | Coeur d'encre 595

  4. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #13 : L’Arcane sans nom | Coeur d'encre 595

  5. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #14 : La Tempérance | Coeur d'encre 595

  6. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #15 : Le Diable | Coeur d'encre 595

  7. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #16 : La Tour | Coeur d'encre 595

  8. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #17 : L’Etoile | Coeur d'encre 595

  9. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #18 : La Lune | Coeur d'encre 595

  10. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #19 : Le Soleil | Coeur d'encre 595

  11. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #20 : Le Jugement | Coeur d'encre 595

  12. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet #21 : Le Monde | Coeur d'encre 595

  13. Pingback: Tarot divinatoire made by Juliet : Le Mat | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s