Archives de Tag: famille

Matin d’écume

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Beaucoup de manutention et de poussières au boulot en ce moment, alors le soir, le minimum syndical est de rigueur : douche bien chaude, pilou pilou, chips, canapé XD Et la série du moment, c’est le dessin animé Avatar, le dernier maître de l’air 😊

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que m’a offert Pepparshoes du blog Sorbet-Kiwi, à l’occasion d’un swap :3 Plein de gros bisous à elle (et pardon d’avoir mis si longtemps à le lire ^^’ ) ❤ Voici donc Matin d’écume de Anne Michel, sorti en 2017 ! C’est le premier roman de l’auteure, qui a sorti un 2020 un deuxième livre intitulé Pour quelques bulles de bonheur. A priori, ce sont des romans plutôt feel good, mais je vous laisse découvrir celui qui nous intéresse aujourd’hui avec le résumé, vous comprendrez mieux 🙂

Lire la suite

Shadows House

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Depuis hier, mon copain dispose désormais (pour des raisons de venue au monde un 17 septembre) d’un magnifique lecteur de vinyles. L’est content. L’est même très content. Plus qu’à se constituer une petite discothèque digne de ce nom, à base de hard rock et de métal bien entendu 😁

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose aujourd’hui un nouveau manga, qui m’a séduite dès que je l’ai aperçu pour la première fois en librairie ^^ J’avais hâte de pouvoir les lire, j’ai craqué sans le moindre remord et je suis très attentivement les nouvelles sorties ! Voici Shadows House du duo So-ma-to, composé de la scénariste Nori et de l’illustrateur Hisshi ; d’ailleurs « So-ma-to » fait référence à une lanterne magique ou au fait de voir sa vie défiler devant soi lorsqu’on est sur le point de mourir. Le premier tome est paru au Japon en 2018, et en 2020 en France ; cinq tomes sont parus en France et sept au Japon. Et pour mon plus grand bonheur, un anime existe depuis avril ^^ Je ne l’ai pas encore regardé, mais j’en attends beaucoup ! 

Lire la suite

Là où vont nos pères

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ En ce moment je tombe sur beaucoup de livres anciens au boulot, et quand je dis anciens, j’exagère à peine : le plus vieux datait du début du XVIIe siècle ! J’avais un imprimé de 400 ans dans les mains, je vous jure que ça fait un choc quand on prend la pleine mesure de la chose. Ça vous est déjà arrivé ce genre de prise de conscience ?

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous avais déjà présenté un peu cette BD très particulière en vous en montrant les premières pages, mais l’heure est venue de vous en parler plus en détails :3 Voici Là où vont nos pères de l’Australien Shaun Tan, publiée en 2008 en France chez Dargaud et primée notamment au festival d’Angoulême de la même année. Cette BD est depuis longtemps dans les étagères de mes parents, je l’avais lue plusieurs fois, et à chaque fois elle m’a bouleversée :3 Petite particularité : il n’y a aucun texte, c’est une BD muette !

Lire la suite

Chroniques du Bout du Monde #6 : Le Chevalier des Clairières Franches

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Demain j’aurai ma deuxième piquouze pour le vaccin, j’espère que les effets secondaires ne me mettront pas KO trop longtemps ! Etourdie comme je suis, je ferai mieux aussi de photocopier plusieurs fois mon pass sanitaire quand je l’aurai, je suis sûre que je vais le paumer une ou deux fois minimum (je vous dis pas le nombre de fois où j’ai failli égarer mon portefeuille)… J’espère qu’on n’en aura plus besoin rapidement, le plus tôt sera le mieux !

Nouvelle chronique littéraire ! Encore sur la série des Chroniques du Bout du Monde, plus ça va et plus je devient une fanatique de ces romans 😀 Pour rappel, elle est écrite par Paul Stewart, illustrée par Chris Riddell et traduite en français par Jacqueline Odin à partir de 2002. Ici, nous attaquons le sixième tome, qui ferme le deuxième cycle de la série : Le Chevalier des Clairières Franches, publié en 2005. Comme d’habitude, je vous laisse le lien vers les chroniques des tomes précédents, je ferai de mon mieux pour ne pas vous spoiler ici 🙂 

Lire la suite

Roman gothique #9 : L’Italien, ou le confessionnal des pénitents noirs

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je crains d’avoir craqué pour ma part sur la collection naissante des Maîtres du Fantastique. Je suis faible devant les belles couvertures et les grands auteurs, je l’admets ! Je ne sais pas encore si je vais tenter l’abonnement, la question est toujours en débat, mais la tentation est dure à surmonter. Et vous, est-ce que vous avez déjà tenté ce genre de collections qui se constituent via un abonnement ?

ligue-integrale-1

Nouvelle chronique littéraire ! On continue sur les romans gothiques, j’espère que vous n’en avez pas marre mais au final j’en parlerai quand même 😛 On a déjà abordé pas mal de titres obscurs et d’incontournables, et avant de continuer je tiens à vous recommander une petite série de la maison d’édition Les Moutons Electriques, La Ligue des Ecrivaines Extraordinaires : c’est un concentré de références littéraires où Jane Austen, Ann Radcliffe, Mary Shelley et les soeurs Brontë combattent les méchants iconiques de la fiction gothique comme Dracula, le monstre de Frankenstein,… La série elle-même fait référence à La Ligue des Gentlemen Extraordinaires d’Allan Moore, une super histoire et un film tantôt aimé (mon cas) tantôt détesté mais cultissime dans tous les cas ! L’intégrale est sortie et j’annonce : c’est mon prochain craquage XD 
Mais revenons à nos moutons. Aujourd’hui on découvre Ann Radcliffe (1764-1823), une auteure qui a profondément marqué le roman gothique pendant la fin du XVIIIe siècle. Horace Walpole avait lancé le genre, Matthew Gregory Lewis avait créé une bête de référence mais c’est Ann Radcliffe qui a popularisé le genre avec toute une flopée de romans dévorés par des milliers de lecteurs des deux côtés de la Manche. Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une de ses références, à savoir L’Italien ou le Confessionnal des Pénitents Noirs, publié pour la première fois en 1797. Ca me fait tout bizarre quand j’écris cette date, on s’en rend pas forcément compte, mais on lit des mots écrits plus de 200 ans avant notre époque. Ca me rend toute chose ❤ 

Lire la suite