Archives de Catégorie: Livres

Les livres c’est la vie. Pas besoin d’en dire plus :D
Romans, mangas, BD, albums, tout y passe pour mon plus grand bonheur !

Scott Pilgrim vs the World

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Quels sont vos projets du weekend ? Perso, je vais me remettre au dessin : maintenant que l’écriture de mon roman est terminée, je passe à l’illustration ! J’ai même acheté un scanner flambant neuf pour l’occaz, j’espère qu’il va me donner de bons rendus 🤞

Nouvelle chronique littéraire ! Je repars sur la BD, avec un titre et un film dont je voulais vous parler depuis longtemps :3 J’avais d’abord découvert le film, et il y a quelques semaines, j’ai eu la bonne surprise d’apprendre qu’il était tiré d’une série de comics publiés entre 2004 et 2010 ; originellement en noir et blanc, la version colorisée est sortie entre 2012 et 2014. Voici donc Scott Pilgrim de Bryan Lee O’Malley ! L’adaptation en film est sortie en 2010, de même qu’un jeu vidéo de type beat them up (= tu avances dans le décor et tu tabasses tous les ennemis qui se présentent), lequel a bénéficié d’une réédition sur consoles et PC en 2021. Avis aux amateurs 😀

Lire la suite

Le Dompteur d’Avalanches

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Il y a eu une vente de livres à la bibliothèque où je travaille et… j’ai craqué. 1 euro le livre et ce peu importe le type de livre, rendez-vous compte ^^ Quand on voit à quel point la salle était remplie, ça donne le vertige… et une envie folle de retirer des sous juste pour voir à quel point on va pouvoir blinder la voiture avec les nouveaux livres XD (rassurez-vous, c’est pas allé aussi loin, je suis restée presque sage)

Nouvelle chronique littéraire ! Un roman découvert à la bibliothèque et emprunté sur un coup de tête, sous le regard impitoyable et furieux de ma MAL (Montagne à Lire) qui m’attend déjà chez moi ^^’ Publié en 2018, voici Le Dompteur d’Avalanches, premier roman de Margot Delorme !

Lire la suite

Premières lignes… #217

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

On situe cette histoire au début du Ve siècle après la Grande-Fracture. La date exacte des évènements sera laissée à la libre imagination du lecteur, qui devra souvent faire appel à sa fantaisie s’il suit ce récit. S’il ne goûte guère l’absurde, l’impossible, l’irrationnel, l’illogisme et le fantasque, alors il lui faut abandonner ici la lecture.
Pour celui qui décide de continuer, entrons dans l’histoire sur la pointe des pieds, en ouvrant juste un peu la porte, comme l’on entre dans le boudoir d’une jeune fiancée en pleins préparatifs.

Cette fiancée s’appelait Enhilde de Fronlieu. Fille unique du dernier comte de la lignée, ses parents avaient fui les révoltes d’hiver en s’exilant dans le nord-est des îles Blanches. Ils y avaient été chaleureusement accueillis par la bonne société locale, d’autant mieux qu’ils s’y étaient tout de suite illustrés par de grandes réceptions, rappelant les fastes d’autrefois aux insulaires nostalgiques.
Quelques années après avoir posé le pied sur le sol des îles, la comtesse de Fronlieu avait miraculeusement enfanté une petite fille. Le couple ne souffrait d’aucune difficulté pour concevoir des enfants, mais encore fallait-il que monsieur et madame de Fronlieu aient été assez intimes pour que ce miracle ait lieu.
Ainsi naquit Enhilde, enfant bien portante et docile. Au fil des années, elle devint un jeune fille avec toutes les qualités requises pour être bien mariée. Ses parents lui avaient appris à cacher son insatiable tendance au bavardage, arguant que le charme discret de son visage serait davantage apprécié. A dix-sept ans, elle avait déjà eu cinq soupirants, dont trois l’avaient demandée en mariage.

Ses parents avaient porté leur choix sur lord Wistock, dont la rente et le domaine étaient assez conséquents pour faire oublier la fadeur du personnage. Lord Fenimorth Wistock avait un physique assez commun et manquait cruellement de fantaisir. Il ne se risquait jamais à un trait d’humour. D’ailleurs, il le valait peut-être mieux car il était naturellement dépourvu de ce dernier.
C’est donc au triste lord Wistock que la douce Enhilde s’apprêtait, en ce soir d’automne, à jurer fidélité et obéissance.

Les trois fantômes de Tesla

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Dans la série « j’ai trop de bouquins et pas de volonté », je voudrais la carte « achat de livres à 1€ », ce qui active la carte piège « plancher au bord du suicide »… Ouep, l’inclinaison du sol sous mes étagères est un poil flippante.

Nouvelle chronique littéraire ! Une autre BD que j’ai découverte au festival de la BD d’Angoulême 🙂 La série comportera normalement trois tomes, et le dernier doit sortir en juin 2022 : il s’agit des Trois Fantômes de Tesla, scénarisée par Richard Marazano et illustrée par Guilhem.

Lire la suite

La Scribe

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Actuellement en pleine session ruminage, une cÂlice de porte chez moi qui refuse de se fermer et se rouvre toute seule. Je la brûlerai bien mais c’est la seule séparation entre la porte et le salon… 🤬🤬

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir le roman La Scribe de Antonio Garrido, qui m’a été offert non pas par ma Maman mais par ma frangine 😀 L’auteur est un professeur d’université et un passionné d’histoire : La Scribe est son premier roman, publié en 2009 et devenu un best-seller dans son pays d’origine, l’Espagne. Il s’agit d’un roman historique avec une touche de policier, qui se déroule à l’époque de Charlemagne, soit à la toute fin du VIIIe siècle.

Lire la suite