Archives de Tag: enfance

Croquemitaines

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien 😀 Petit soucis étranges et bizarroïdes hier avec notre box internet : impossible de la refaire fonctionner, impossible de la reset, elle moulinait dans le vide comme un mec qui aurait fait le grand saut sans son parachute. On a même essayé de la mettre juste devant le ventilo (elle chauffe assez vite donc pourquoi pas ?), en vain. Et ce matin tout remarche ! Donc bon, on est contents mais on a aussi un peu peur : puisqu’on sait pas ce qui a posé problème, on sait pas du tout ce qui va se passer s’il y a un nouveau souci ^^’ Vous avez déjà eu des soucis de box vous aussi ? Comment ça s’est passé ? 🙂

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, je vous présente ma toute dernière lecture de mon stage de librairie, un comic qui m’a tout de suite attiré l’oeil ❤ Et en plus c’était une intégrale, donc ça ne gâche rien ! Je sais que tout le monde n’aime pas les comics, mais moi j’adore : c’est souvent dark, il y a de l’action, des choses surnaturelles… que demande le peuple 😀 Voici donc Croquemitaines, scénarisé par Mathieu Salvia (que je respecte beaucoup car il est avocat le jour et scénariste la nuit, quand j’ai vu ça j’imaginé un Dardevil écrivain 😀 ) et illustré par Djet, un artiste réunionnais. A l’origine les deux tomes de la série ont été publiés en 2017, et l’intégrale date de janvier 2021.

Lire la suite

Les Chiens de l’hiver

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Hier au boulot j’ai appris ce qu’était un cartonnage romantique : ça date du XIXème siècle, ce sont des reliures de livres qui coûtent peu à produire, très clinquantes avec énormément de décor dorés, des couleurs vives, et même parfois des images attachées sur la couverture. On les faisait surtout pour les livres de poche et les prix scolaires, bref des livres pour les enfants (bibliothèque morale, chrétienne, ce genre de collections). A la fin du siècle, ces livres donnent l’impulsion pour le développement de la lecture, avant que le livre de poche vers les années 1950 ne la démocratise un peu plus. C’était la minute historique XD Vous vous en fichez ptet mais c’est le genre de petite chose que j’aime apprendre :3 En gros ce sont des reliures à trois francs six sous, mais elles sont quand même jolies quand elles sont bien conservées, de quoi mettre des étoiles dans les yeux du gamin qui reçoit le livre ! 

Nouvelle chronique littéraire ! Vous savez, j’adore les histoires de maison hantée. Mais vraiment, je les aime d’amour, regardez à quel point je suis dingue de la série The Haunting sur Netflix. Par contre, autant j’en connais pas mal en film, autant j’en connais peu en terme de romans (si vous avez des conseils je prends !). Du coup, je cherchais un roman de maison hantée et je suis tombée sur Les Chiens de l’hiver avec Dan Simmons. Bon, le dernier livre que j’ai lu de cet auteur m’avait légèrement traumatisée, et j’ai hésité avant de le prendre ^^’ Et je me suis rendu compte en ouvrant celui-ci qu’il s’agit en fait d’une suite à un autre roman intitulé Nuit d’été, qui se passe plusieurs années auparavant. J’étais donc un peu mitigée en commençant ma lecture, mais heureusement, le fait que ce soit une suite ne m’a pas gênée !

Lire la suite

La Maison où je suis mort autrefois

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Merveilleux jour que le dimanche. C’est pour moi le plus beau de la semaine ! Pourquoi cela les enfants ? Parce qu’il n’y a pas de mails le dimanche, vous avez deviné ! Pas un seul satané mail professionnel ou administratif, pas un ! Hahaha ! (zyeute soudain ma cheminée avec méfiance)

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, je vous propose un petit polar parce que ça faisait longtemps :3 Je l’ai découvert totalement par hasard dans un vide-grenier, le résumé m’a inspirée alors je l’ai pris. Il s’agit de La Maison où je suis mort autrefois de Keigo Higashino, publié en 2010 en France, 1994 pour la version originale en japonais. Notez ici que l’auteur est une figure majeure du roman policier japonais, et que ce roman en particulier a reçu le Prix polar du meilleur roman international au Festival Polar de Cognac. On est en droit de s’attendre à de la Kalitay 😀 Lire la suite