Archives de Tag: fin du monde

Umbrella Academy

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Eh ben hier soir, j’ai fait une conférence ! C’était sur les femmes et le steampunk ^^ C’est assez énorme pour moi, et bizarre aussi, mais ça s’est très bien passé et tout le monde a apprécié, pourtant j’avais très peur que ce soit confus 😀 Et j’ai appris plein de trucs avec les discussions après ❤

Nouveau post, et pour une fois je vous cause d’une série ^^ Je l’avais repérée depuis un moment sur Netflix, mon frère m’a fait regarder les premiers épisodes, et j’ai dévoré tout le reste des deux saisons avec mon copain 😀 Umbrella Academy est une série de Steve Blackman, réalisée pour Netflix en 2019. Il s’agit d’une adaptation de la série de BD du même nom écrite par Gerard Way et dessinée par Gabriel Bá en 2007. La série compte à ce jour trois volumes, et un quatrième a été annoncé ; chaque volume correspond à une saison de l’adaptation Netflix.

Lire la suite

La Passe-Miroir #4 : La Tempête des échos

Par défaut

Bien le bonjour bande de confinés et confitures, j’espère que vous allez bien ! J’avoue que pour l’instant le confinement ne me pèse pas trop, sinon à la limite le fait de me dire que je ne peux pas voir mon frangin même s’il n’habite pas loin ^^’ Mais sinon, je dois avouer que je suis plutôt une créature d’intérieur XD Entre le mémoire, mes dessins et autres projets créatifs, mes bouquins (que j’ai économisé, et j’ai eu RAISON), mon blog et la préparation de futurs concours de bibliothèque, je ne m’ennuie pas 😀 J’en viendrais presque à dire que je suis contente de la situation, mais ne commencez pas à me lapider, je comprends bien la gravité du moment.

Nouvelle chronique littéraire ! P*tain qu’on l’a attendu ce livre XD En vrai je l’ai reçu à Noël (merciiiiii mon frangin adoréééé ❤ ) et dévoré intégralement dès le lendemain, mais comme j’ai dû rattraper plein de chroniques d’autres livres en retard, j’ai peur que celle-ci n’arrive après la bataille ^^’ Mais on s’en fiche, le voilà enfin, le St Graal de la fin d’année 2019, l’achèvement d’une série coup de coeur, La Tempête des Echos, quatrième tome de la série de la Passe-Miroir de Christelle Dabos, désormais notre nouvelle déesse à tous. Lire la suite

Trilogie : Les rats de James Herbert

Par défaut

Bonjour bonjour ! Vous savez, je pense de plus en plus à tenter de faire une critique de livres par vidéo, mais faut créer un compte Youtube, et je suis du genre technophobe… dilemme :/ Oui, technophobe dans le sens qu’internet me connaît suffisamment, mon compte facebook est ma plus grande honte et ce blog ma plus grande réussite, jusqu’au jour où je réussirai à pirater des films. Est-ce que quelqu’un pourrait me donner des conseils en la matière ? (les vidéos Youtube hein, pas le piratage) Je sais que caroverdelivre (dont l’image de profil est juste parfaite ^^ son blog n’est pas en reste donc voili voilou) fait elle-même des vidéos alors maintenant, ça me trotte encore plus dans la tête ! Help ?

On passe à la chronique du jour, celle d’une trilogie de James Herbert que j’ai empruntée à la médiathèque. On se demande pourquoi j’y vais, ma PAL me fait les gros yeux à chaque fois que je reviens avec plus de bouquins que je n’en ai rendu. Voici les 3 tomes :

– Les rats (1974) – Le repaire des rats (1979) – L’empire des rats (1984)

Je ne ferai de résumé que pour le premier, et j’essaierai de détacher un maximum dans l’avis, mais je ne vous promet rien, ayant déjà rendu les livres à la médiathèque.

58950424Résumé : Les rats : Harris est un simple prof de dessin dans un collège de Londres. Il aime son métier, il se débrouille bien avec les élèves, tout va à merveille dans son couple, bref, un vie tranquille et agréable. Un jour, Keogh, un de ses élèves, revient blessé par, à ce qu’il dit, un énorme rat noir. Harris l’emmène à l’hôpital, tout en pensant que le gamin a exagéré sous le coup de la frayeur. Keogh mourut 24 heures plus tard, dans d’atroces souffrances provoquées par une forme aggravée et fulgurante de leptospirose. Harris est alors sollicité, en tant qu’adulte ayant accompagnée Keogh à l’hôpital et entendu son récit. Il accompagne les dératiseurs sur le lieu où le gamin à été mordu, et se retrouve nez à museau avec des rats noirs, pas effrayés pour un sou et même franchement agressifs. De la taille d’un chien, avec un pelage noir, des incisives et des griffes tranchantes, ils ont un goût prononcé pour la chair humaine. Les médias accusent l’insalubrité des quartiers pauvres, les politiques font des promesses vides. Le temps passe, on oublie. Les attaques commencent. Des vagues de rats déferlent dans le métro, dans les écoles, partout dans la ville. La marée noire ne laisse derrière elle que des monceaux de cadavres grignotés, sanglants et pourrissants, et Londres vit dès à présent dans la peur… Lire la suite