Archives de Tag: héritage

Azizam

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Je rédige ces petites lignes vite fait avant de filer au travail, dernier jour avant mon weekend. Même si je suis fatiguée, je tiens à me lever tôt, deux ou trois heures avant de partir au boulot pour pouvoir profiter de ma matinée au calme, dessiner, écrire, lire ou juste regarder mes orteils XD Ce n’est pas toujours très productif, mais je déteste vraiment avoir à partir à la bourre et ne pas pouvoir prendre mon temps. Est-ce que vous êtes comme ça le matin, ou est-ce que vous sacrifiez tout pour profiter un peu plus longtemps du lit ? 😀 

Nouvelle chronique littéraire bande de gens ! Une BD à laquelle je ne m’attendais absolument pas, mais dont la couverture m’a tout de suite attirée pour ses couleurs. Le résumé a achevé de m’intriguer :3 Je l’ai dévorée en une petite heure, et elle m’a laissée songeuse pendant bien plus longtemps : bien qu’adepte des sagas familiales et autres histoires d’héritage, je n’avais encore jamais lu de BD comme celle-ci ! Voici Azizam, publiée en janvier 2021, scénarisée par Jasmine Turani et dessinée par Valéria Guffanti.

Lire la suite

Les Abysses

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Pour briller en société ou juste parce qu’on est bizarre, on aime bien retenir le nom de certaines phobies : coulrophobie pour les clowns, trypophobie pour les trous, hippopotomonstrosesquippedaliophobie pour les mots trop longs (et le mec qui a inventé le mot a loupé une carrière de bourreau visiblement),… Aujourd’hui, j’ai appris le mot taphéphobie, ou la peur d’être enterré vivant : elle a connu un petit boum à la fin du XIXème siècle avec l’essor du roman gothique et notamment La Chute de la Maison Usher d’Egard Allan Poe. Voilà, c’était la minute « j’ai appris un truc et j’en suis fière allez savoir pourquoi » XD

Nouvelle chronique littéraire ! J’avais entendu plusieurs fois parler de Rivers Solomon via le blog Les Chroniques du Chroniqueur (que je vous conseille beaucoup), et j’avais très envie de la découvrir ! Auteure non-binaire américaine (elle tolère cependant le féminin en français parce qu’on galère avec le neutre), elle est associée à la science-fiction et à l’afrofuturisme, c’est-à-dire une redéfinition de la communauté noire à travers la science-fiction ou le réalisme magique. C’est un courant dont j’ai hâte de découvrir plus de livres ! J’ai sauté sur l’occasion de lire le dernier roman de Rivers Solomon, Les Abysses, paru en 2020 aux éditions Les Forges de Vulcain.

Lire la suite

L’Appel du Coucou

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! Pour la deuxième fois de ma vie j’arbore de splendides rails de chemin de fer sur mes dents (encore que ça ressemble plus à la Grande Muraille de Chine), je ne saurais vous dire à quel point cela me comble de joie… Je redécouvre dès les premières heures la joie de souffrir le martyre rien qu’en essayant de mâcher du PAIN DE MIE.

Nouvelle chronique littéraire ! Je ne me rendais pas compte à quel point j’avais besoin d’un polar, ou alors c’est juste que celui que je viens de lire était excellent, mais en tout cas cette lecture m’a donné la pêche ! Je suis sûre que vous connaissez Robert Galbraith. Si. Si vous le connaissez. Si vous dis-je, c’est un pseudo de J.K. Rowling ^^ Notre écrivaine préférée n’a pas écrit que Harry Potter : en 2012 sortait Place à Prendre, pour lequel elle a exprimé un fort besoin d’écrire autre chose que des aventures de sorciers. Personnellement, j’avais trouvé le livre assez particulier, même en sachant que ça devait être différent, et j’avais eu du mal à accrocher à une histoire pas joyeuse pour un sous. Ma petite interprétation bullshit, c’est qu’elle avait envie d’écrire autre chose et que Place à Prendre a été un gros coup de gueule littéraire où elle a pu se défouler dans son écriture. A partir de 2013, elle commence à écrire une série d’aventures policières sous le pseudo de Robert Galbraith ; là aussi j’ai ma petite théorie, à mon avis les gens ont été tellement marqués par Harry Potter que Place à Prendre a beaucoup choqué, et elle a sans doute voulu que sa nouvelle oeuvre soit vue avec un oeil sans préjugé. Bon malheureusement, une indiscrétion a vite révélé qu’elle était derrière ce pseudo, mais elle l’a quand même gardé. Je suis tombée un peu par hasard sur cette série policière dont le 4ème tome est sorti très récemment en France, et je me suis lancée dedans avec impatience avec le premier tome, L’Appel du CoucouLire la suite