Archives de Tag: réalité virtuelle

Neuromancien

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Vous savez, il n’y a rien qui me frustre autant que de me réveiller en retard, ou d’être à la bourre le matin. Surtout en ce moment : j’ai des trajets un peu longs pour le boulot donc le soir je fatigue vite, il n’y a que le matin où j’ai vraiment du temps pour moi. J’essaie d’avoir trois bonnes heures avant de partir bosser, comme ça je peux être pépouze, avancer un tout petit peu mes projets… sauf quand mon réveil oublie de sonner ><

Nouvelle chronique littéraire ! Probablement pour faire écho à la sortie du jeu Cyberpunk 2077, très attendu par les joueurs et qui a fait couler beaucoup d’encre virtuelle, tant pour l’apprécier que pour le critiquer, à la fin de l’année 2020 est parue une réédition du roman Neuromancien de William Gibson. Ce roman de science-fiction est en effet considéré comme celui qui a fondé le genre du cyberpunk, en 1984 : très proche de la dystopie, il se caractérise par des univers assez pessimistes, où la technologie est omniprésente et indispensable, de même que la violence. Les personnages sont souvent ironiques, désabusés et cupides. On retrouve beaucoup ce genre dans le cinéma, les jeux vidéos et les jeux de rôle papier. Quant au roman de Gibson, il a inspiré des oeuvres cultes comme Ghost in the Shell ou Matrix. Lire la suite

Le dieu venu du centaure

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! Je vous écris alors qu’il me reste encore 3 épreuves orales pour mon concours, mais j’ai tellement hâte qu’elles soient passées, dieu que je hais parler devant un jury ! Je serai enfin tranquille après ça… Quel pied ! Ni cours, ni révisions, ni examens, mon rêve ❤

Nouvelle chronique littéraire ! Cette fois-ci un livre que j’ai pris un peu au hasard et surtout pour son auteur, Philip K. Dick ! Pour ceux qui ne le connaissent pas, c’est un grand monsieur de la science fiction : il a écrit les récits qui ont donné naissance aux films connus que sont Total Recall, Minority Report, ou encore Blade Runner. J’avais déjà eu l’occasion de lire le recueil de nouvelles Total Recall, et bien qu’il soit assez sombre, je l’avais adoré, ses nouvelles m’avaient toutes retourné la tête ! J’avais envie d’en lire plus, donc j’ai pris au hasard Le dieu venu du centaure, publié pour la première fois en 1965. J’avais aussi offert un autre de ses livres à Punky, un recueil de nouvelles si je me souviens bien, mais il n’avait pas accroché :/ Et je dois avouer que je comprends un peu mieux avec cette nouvelle expérience de l’auteur. Lire la suite

Sucker Punch

Par défaut

Au nom du caleçon de Merlin, bien le bonjour bande de Moldus ! J’espère que vous allez bien 🙂 Vous avez pu le voir, j’en suis à presque un article par jour avec ce challenge d’écriture avec Encore une connasse parisienne, c’est un rythme que je ne pourrai pas toujours tenir, mais pour l’instant ça me plaît ! Quand le challenge sera fini (donc à la fin du mois), j’aimerais essayer de passer à 2 articles par semaine, une chronique et peut-être un article plus au pif, éventuellement sur de la poésie ^^ Dites-moi ce que vous en pensez dans les commentaires !

sucker-punch-poster_344429_17810Aujourd’hui je vous propose une chronique de film 🙂 Que je vous explique : j’aime beaucoup écouter des musiques d’ambiance de style fantasy (Two Steps From Hell, je vénère ce groupe), et une d’elle avait pour illustration une capture d’écran du film Sucker Punch, qui m’a tapé dans l’oeil avec 3 samouraïs méga badass 😛 Il s’agit d’un film de 2011 réalisé par Zack Snyder, dont c’est le premier film qui ne s’inspire pas directement d’une oeuvre. Pour ceux qui comme moi sont des buses en cinématographie, il a réalisé aussi 300, Le Royaume de Ga’Hoole, ou encore Man of Steal. Autant vous dire qu’on part sur un monsieur qui fait de la qualité, mais je précise que je viens à l’instant de le découvrir sur Wikipédia 😛 Lire la suite

1984

Par défaut

Bien le bonjour ! J’espère que vous ne mourrez pas de chaud, les 40°C ont établi leur règne maléfique. C’est là que je bénis mes parents d’aimer les vieilles maisons en pierre : il fait bien frais et je peux me gausser des gens qui passent dans la rue en suant leur âme 🙂 Certains diront que je suis méchante, personnellement je ne fais que profiter de ma situation, tant que je le peux encore. La semaine dernière, c’était la fête de la musique par chez moi, décalée d’une semaine à cause de problèmes administratifs si j’ai bien compris. Le dernier groupe, un groupe de rock qui s’appelle 29th Street, était vraiment génial, c’est une copine à moi qui me l’a fait découvrir, alors je vous encourage à faire de même, j’ai adoré les écouter 🙂 Je vous mets ici le lien vers la page Facebook, il y a quelques vidéos d’autres concerts qu’ils ont donné !

1984Ceci étant dit, c’est parti pour une autre chronique littéraire ! La sélection de dessins arrive bientôt, ne vous en faites pas. Il n’y a pas longtemps, environ un mois avant les premières épreuves du bac, on a parlé en philo du langage et de l’Etat. A cette occasion, on a parlé du novlangue, la langue créée par George Orwell pour son livre 1984, comment elle conditionnait notre façon de penser en diminuant notre vocabulaire, les mots que nous utilisions et donc notre capacité à avoir une pensée construite. Fascinant non ? J’ai réussi à me le procurer il n’y a pas longtemps, pas assez rapidement pour en profiter pour le bac, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une sacrée lecture. Le livre est considéré comme une référence du genre d’anticipation, de la dystopie, et voire de la science-fiction en général (merci Wikipédia !). Plus généralement, le seul fait qu’on retienne « Big Brother is watching you » témoigne de l’impact qu’a eu le roman, surtout si on considère qu’il a été écrit en 1949, donc début de la Guerre Froide. Je vais faire ce que je peux pour le résumer, mais le seul moyen de vraiment comprendre l’œuvre, c’est de la lire. Lire la suite

Coraline

Par défaut

Bon, j’ai regardé l’écran pendant 15 mn comme un poisson rouge à me demander sur quoi j’allais faire cet article. C’est frustrant de ne pas trouver ! Enfin, maintenant, j’ai mon sujet. Avant de commencer, je vous précise, que je vais bientôt mettre une nouvelle page sur le pitit roman que je voudrais écrire, avec photos à l’appui et sources d’inspirations. D’ailleurs en parlant de photos, l’autre jour je suis sortie pour photographier un bâtiment qui m’avais donné une idée pour le livre. Il faisait beau, une bande grise à l’horizon mais je pensais que j’avais le temps. J’ai fait mes photos, et à peine j’ai fait un pas pour faire demi-tour que vlash ! L’averse. 20 mn pour rentrer, je vous dis pas à quel point j’étais trempée, c’était la saucée du siècle. Joie pour enlever le jean ! Et grosse frayeur car j’avais emporté mon carnet à dessin. Heureusement, c’était du crayon à papier et du coup ça ne craignait pas l’eau ! Vive le crayon à papier !!! Je vous dis pas comme j’étais soulagée !

4a528d3e2ebe3Maintenant que je vous ai bien bassiné, parlons d’un film. Je vois beaucoup de films en ce moment (enfin, je revois serait plus juste). En fait, j’aime bien tricoter en regardant un film. Je loupe peut-être quelques trucs, mais c’est pas bien grave. Si je tricote juste ben, cliclicliclic tout seul au bout d’un moment c’est chiant. Donc, je revoie pas mal de films, et il y en a un qui me plait pas mal : Coraline. Dans ce cas, ce serait plus juste de parler de film d’animation. Le réalisateur est Henry Selick, spécialiste de l’animation image par image. J’aime bien ce monsieur qui a aussi réalisé L’Étrange Noël de Monsieur Jack, un film de Tim Burton (et là je vous redis : je kiffe Tim Burton, j’ai vu tous ses films, c’est un génie et je pèse mes mots). Au début, Coraline était un conte noir écrit par Neil Gaiman et publié en 2002. Il a obtenu beaucoup de prix et a même été comparé avec Alice au pays des merveilles, le chef-d’œuvre de Lewis Caroll (cf https://coeurdencre595.wordpress.com/2013/08/07/alice-au-pays-des-merveilles/#more-269). Le film est sorti en 2009, et ressemble un peu à ce que fait Tim Burton. Lire la suite