Archives de Tag: racisme

Le sport des rois

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ De mon côté, j’ai l’impression d’être une toupie en roue libre 😜 Je me donne à fond pour le travail, pour le roman, pour mes lectures car j’en ai encore et toujours plus (les livres que j’ai + que j’achète + que j’emprunte = au secours)… Quelque part j’aimerais ralentir, mais d’un autre côté il y a tellement de choses que je veux faire que je n’arrive pas à m’arrêter 😅

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir un livre que ma p’tite Maman m’a offert et dont le résumé m’intriguait beaucoup : Le Sport des Rois de l’auteure C.E. Morgan, publié en 2019 en France. Le livre a eu beaucoup de succès, aussi j’avais de bonnes attentes.

Lire la suite

L’Art de perdre

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ J’ai réussi à reprendre un rythme d’écriture pour mon tapuscrit, moi qui croyait que c’était une chimère inatteignable 😭 Bon, c’est pas fou parce que le boulot, les longs trajets et les corvées ménage, mais c’est déjà beaucoup mieux qu’avant ^^

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que ma p’tite Maman m’a offert, encore un ^^ J’avoue que les conditions de lecture ont été un peu compliquées, je préparais mon oral de concours au même moment donc les lectures n’étaient pas très assidues… Mais je me suis rapidement sentie concernée par le récit, pour le coup c’était clairement un thème nouveau pour moi ! Voici L’Art de perdre de Alice Zeniter, un roman qui a notamment reçu le Goncourt des lycéens (entre autres prix) en 2017.

Lire la suite

Exploration & Frontières culturelles

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Est-ce que pendant vos heures de travail vous pouvez écouter de la musique ? Pour ma part, c’est le cas ; au bout d’un moment, je me suis même mis des sketches de François Perusse, le Donjon de Naheulbeuk, et actuellement ce sont des creepypastas en anglais, histoire de corser la difficulté XD Et vous, qu’écoutez-vous pendant le travail ? 🙂

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous ai déjà parlé de la maison d’éditions Oneiroi, mais si jamais vous êtes un nouveau venu sur le blog… bienvenue dans un premier temps, mettez-vous à l’aise ^^ Et ensuite, Oneiroi est une maison d’édition née en 2019 avec pour but de promouvoir le steampunk, un genre littéraire et artistique qui revisite le XIXe siècle. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à consulter la page dédiée de ce blog, « Steampunk : qu’est-ce donc ? ». Oneiroi publie, outre de très bons romans, des recueils de nouvelles steampunk thématiques pour aider à découvrir le genre : le premier concernait l’écologie, le deuxième les luttes entre classes sociales. Le troisième volume que je vous présente aujourd’hui explore les frontières culturelles et les différences entre différents peuples. En effet, le XIXe siècle est aussi l’époque des grands voyages d’explorations (menés par des hommes mais aussi des femmes, je vous conseille l’excellent album Elles ont conquis le monde si vous voulez en savoir plus 😉 ), des découvertes de civilisations, et malheureusement aussi des zoos humains des Expositions Universelles. Bref, il y a matière à réinventer tout cela, sous la plume de 4 auteurs : Tepthida Hay (qui nous a déjà régalés dans la précédente anthologie), Caroline Léger, Benjamin Lupu et Ostramus.

Lire la suite

Blanc autour

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! C’est aujourd’hui la fête des mères, n’oubliez pas et ne faites pas comme la fille indigne que je suis, qui va devoir trouver son cadeau sur le tas ^^’ Pour la petite anecdote, vous saviez que la fête des mères datait de 1941 ? C’est le régime de Vichy qui l’a créée en France afin de mieux faire passer la pilule de son programme « Travail, Famille, Patrie » : en consacrant le rôle des mères, on s’assure aussi qu’il devient un objectif en soi pour les femmes et que faire des bébés est bien une priorité. Bien sûr, il s’agit un peu de rattacher au foyer les femmes qui ont découvert la possibilité de travailler pendant la Première Guerre Mondiale, mais surtout ça découle d’un mouvement qui dure depuis la fin du XIXe siècle et la première guerre contre les Allemands en 1870 : convaincus que les Allemands sont plus forts car ils ont une natalité encore en hausse, la pression s’accentue en France pour faire plus de bébés, en célébrant les mères de familles nombreuses, en créant des associations de pères de famille, etc. Donc on peut dire que notre fête des mères est née suite à un concours de b*te avec les Allemands (non, c’est un énorme raccourci, ne racontez pas ça à votre prof d’histoire les enfants) XD Le plus important, dites toute l’année à votre maman que vous l’aimez, n’attendez pas un jour dans l’année pour le faire 😉 

Nouvelle chronique littéraire ! Une bande-dessinée aujourd’hui, parue en janvier 2021 : quand je l’ai vue sur la table des sorties récentes, j’ai craqué ^^ Il faut dire qu’elle aborde beaucoup de thèmes intéressants, à travers des faits réels pas toujours bien connus du grand public. Et puis c’est le XIXème siècle, une de mes périodes favorites ! Bref, permettez-moi de vous présenter aujourd’hui Blanc Autour de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert 🙂

Lire la suite

Vers les étoiles

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! J’ai mis du temps à rédiger cette intro en catastrophe, il faut dire que la journée a été chargée entre le rendez-vous Pôle Emploi, un petit visionnage plaisir du film Avatar et une inscription à la bibliothèque de mon nouveau patelin :3 J’ai une pile à lire astronomique et du coup je suis rentrée avec la ferme intention de ressortir sans trop d’emprunts, ou alors juste des BD. Bien évidemment, je suis repartie avec trois romans et un documentaire sur les premières femmes exploratrices, faible que je suis XD

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous présente un autre roman découvert à la librairie, et surtout une lecture fascinante et sans pareil :3 Ce roman a eu plusieurs prix : Locus (meilleure oeuvre de SFFF ou d’horreur), Sidewise (meilleure uchronie), Nebula (oeuvre de SFFF la plus novatrice) et Hugo (grosso modo la même chose que le Locus). Mesdames, Messieurs et Respectés Non Binaires, applaudissez pour Vers les Etoiles de Mary Robinette Kowal, publié en 2020 ! Traduction française, ce roman ouvre l’histoire de la série Lady Astronaute, qui en version originale compte 3 romans et un recueil de nouvelles. Le recueil également a été traduit en français, sous le titre Lady Astronaute, mais Vers les étoiles peut tout à fait se lire de manière indépendante 🙂 C’est une uchronie et un roman de science-fiction, mais à la lecture il apparaît bien vite que le roman est très loin d’être destiné à un public d’amateurs du genre, bien au contraire :3 Lire la suite