Your lie in April

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Les résultats sont tombés, et j’arrive toujours pas à me dire que c’est vrai mais… j’ai mon concours !!! En fait j’y crois toujours pas, admirez comme ma confiance en moi est grande. Mais par contre, j’ai pas attendu pour remiser tout mon matériel de révision, l’enfermer à clé et jeter ladite clé, avant de brûler le tout au napalm et de danser de joie autour du bûcher de mes mois de stress et de galère. Aaaah, les concours, quelle chose joyeuse et épanouissante XD Bref ! Ca va m’ouvrir de nouvelles portes, j’ai un peu peur mais surtout j’ai hâte ❤

Nouvelle chronique ! Cette fois-ci, je vous propose un anime que mon copain m’a fait découvrir ^^ Il lui tenait beaucoup à coeur, en tant qu’amoureux de la musique classique mais aussi pour l’histoire qui l’avait beaucoup touché, alors j’étais très curieuse ! Il s’agit de Your Lie In April (Shigatsu Wa Kimi No Uso en japonais), littéralement « ton mensonge en avril », adapté du manga du même nom écrit par Naoshi Arakawa entre 2011 et 2015. L’adaptation en anime date quant à elle de 2014, et compte seulement 23 épisodes. L’histoire tourne autour de la musique, en particulier le piano ❤

Résumé : Arima Kosei est un véritable prodige du piano : enfant, il dominait tous ses rivaux en compétition et s’était déjà fait un nom dans le domaine musical. Mais, après la mort de sa mère, il sombre dans une forte dépression qui l’amène à être dégoûté de son propre instrument. Deux ans après le drame, continuant de considérer sa vie comme insipide, Arima se contente de vivre sa vie sans réel but… jusqu’à ce qu’il rencontre Miyazono Kaori, une jeune violoniste extravertie qui, elle aussi, semble exceller dans son art…

Mon avis :

C’est un très bel anime, tant dans l’histoire que dans les animations ❤ Mais le plus important, c’est la musique. Normal me direz-vous. Il s’agit surtout de musique classique, mais ce sont des morceaux puissants et interprétés magnifiquement ! Moi qui avait déjà un faible pour le piano, c’est dur de ne pas être conquise. Même si ce sont des personnages fictifs qui jouent, on ne peut que s’émerveiller devant la complexité de leur jeu et la difficulté des morceaux qu’ils interprètent.

L’histoire va suivre celle d’Arima Kosei, un jeune pianiste qui a tourné le dos à sa vocation. Poussé dès l’enfance par une mère devenue peu à peu tyrannique, il était tellement virtuose qu’on l’avait surnommé le « métronome humain ». Une véritable machine au service de la partition. Mais lorsque sa mère meurt, Kosei s’effondre en plein concours et disparaît de la scène pendant deux ans. Il est devenu incapable d’entendre le son de son piano et n’a plus de but. Au printemps de ses 14 ans, il rencontre alors Miyazono Kaori, une violoniste d’exception tombée amoureuse du meilleur ami de Kosei, et qui le pousse à reprendre la musique à bras le corps, à donner sa propre interprétation de la partition. Mais Kosei a de profondes cicatrices, qu’il ne sera pas aisé de guérir…

Il y a beaucoup à dire sur cet anime, tant il est riche en émotions. Tout tourne autour de la musique, mais il y a aussi la maladie, le deuil, les traumatismes, la solitude quand bien même on est entouré de proches, le sentiment d’errer sans but, le stress et la peur aussi de monter sur scène pour jouer.
Et tous les personnages, car Kosei est loin d’être le seul musicien que l’on va suivre, tous les personnages se servent de la musique pour lutter avec ces émotions et cette douleur, les dominer et les utiliser pour sublimer leur jeu. A chaque prestation c’est dur de ne pas pleurer ! Et pour les spectateurs dans l’anime aussi, le jeu a un impact incroyable : c’est toute la psyché de l’artiste qui devient visible le temps de quelques notes, jusqu’au moment final, le triomphe et ce sentiment d’avoir communiqué sans utiliser les mots.

Chacun des protagonistes joue pour une raison qui lui est propre : pour Takeshi et Emi, deux autres pianistes, il s’agit de rivaliser avec Kosei dont le jeu les a marqué dès l’enfance. Pour Kosei, c’est plus compliqué. L’enfant qu’il était jouait avec la conviction que cela pourrait guérir sa mère, Saki, même si elle était cruelle avec lui. J’ai d’ailleurs eu un peu de mal avec Saki, car je n’arrivais à dépasser les violences qu’elle faisait subir à son fils, même si sa maladie était en grande partie la cause de ses violences : elle voulait à tout prix assurer le futur de son fils, puisqu’elle ne pourrait plus veiller sur lui, quitte à le faire souffrir sur le moment. En tant qu’adulte, Kosei a besoin de se libérer de ce poids, et de trouver une nouvelle raison de jouer : chacun de ses proches va l’aider, le soutenir et le pousser.
Il va y avoir Tsubaki, son amie d’enfance qui le connaît mieux que personne et qui a un caractère explosif 😀 Ryota, le meilleur ami de Kosei, a un rôle un peu plus distant, mais il soutient également Kosei dans les moments difficiles et lui donne le courage d’avancer. Hiroko est aussi un personnage que j’ai adoré ! C’est une amie de la mère de Kosei, et c’est également elle qui avait découvert le talent de celui-ci. Elle est très douce et semble comprendre mieux que personne à quel point le piano et la musique permettent de s’exprimer, de toucher au sublime.

Et enfin il y a Kaori. Impossible de ne pas aimer le personnage, elle est géniale ^^ Pleine de vie, drôle et pétillante, elle veut à tout prix que Kosei se remette à jouer. Avec elle, la musique devient quelque chose d’incroyable, presque magique ! La relation qu’ils ont tous les deux est très belle, et bien que ce soit d’abord elle qui pousse Kosei à aller de l’avant, ils tireront tous les deux leur force de l’autre. Bien sûr, Kosei tombe amoureux d’elle, et c’est ce qui lui permet de petit à petit remonter la pente. Mais elle est amoureuse de son meilleur ami…

Je ne peux que vous recommander cet anime : les émotions, la musique, les personnages, tout y est tellement beau, je le redis mais c’était vraiment dur de ne pas pleurer devant ! A peine fini que j’avais envie de le revoir pour réécouter et ressentir de nouveau ❤

"

  1. Oh, je l’ai récemment ajouté à ma liste d’animes que je veux découvrir ! Chouette d’en avoir ton retour, du coup ^^
    Et… Félicitations pour ton concours 🎉🎉🎉 tu as bien fait de tout brûler au napalm ensuite 😆

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s