Archives de Tag: maladie

Chroniques du Bout du Monde #5 : Vox le Terrible

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Quelle est votre lecture du moment ? J’ai craqué pour une nouvelle intégrale, celle du Guide du Voyageur Galactique ! C’est un classique de la SF, mes frères m’en avaient parlé un peu et il y a beaucoup de références Big Bang Theory, maintenant je vais enfin pouvoir toutes les comprendre :3

Nouvelle chronique littéraire ! On continue sur la série Les Chroniques du Bout du Monde, écrite par Paul Stewart, illustrée par Chris Riddell et traduite en français par Jaqueline Odin ! Nous en sommes au tome 5, Vox le Terrible, paru en 2005. Alors techniquement j’avais déjà lu une première fois la série mais mes souvenirs s’arrêtaient au tome précédent, donc à partir de là, c’était une redécouverte pure et totale pour mon plus grand plaisir 😀 Je vous laisse en-dessous les liens vers mes chroniques des tomes précédents, n’hésitez pas à y jeter un oeil ! 

Lire la suite

Le Plongeon

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Le concours est passé et j’ai l’impression de redécouvrir la vie, je sais qu’on parle souvent d’un poids qu’on enlève mais je vous jure que c’est vrai, j’ai physiquement l’impression qu’on m’a enlevé un morceau de plomb de mon estomac. Bon ça s’est passé kif-kif et ils ont annulé les épreuves facultatives (bande de $%!°£&) donc plus qu’à attendre septembre (oui oui) pour savoir si je suis admissible ou pas. Ah, et petit tip si vous passez des concours : prévoyez beaucoup de blanco. Parce que quand tu découvres sur le tas qu’ils interdisent les encres effaçables et que ton blanco te lâche dans la dernière ligne droite… tu as comme une envie d’égorger sauvagement les quelques 700 autres clampins dans la salle. 

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous propose une nouvelle BD, issue de mes lectures choisies au hasard pendant mon stage de libraire 😀 Voici Le Plongeon, scénarisée par Séverine Vidal et dessinée par Victor L. Pinel pour une parution en janvier 2021. Ce n’est pas forcément le genre de bande-dessinée vers lequel je vais d’habitude, mais celle-ci m’a inexplicablement attirée ^^

Lire la suite

La Compagnie des Menteurs

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Demain c’est le grand jour du concours, j’angoisse pas mal mais d’un autre côté j’ai tellement hâte de pouvoir me dire que c’est derrière moi. Du coup j’ai prévu bien plus de choses que je ne pourrais en faire : reprendre le manuscrit et ses petits frères et soeurs, faire la dizaine de projets dessins que j’ai noté, ranger mes affaires, lire ma gigantifique PAL, gagner au loto, apprendre le banjo… Et vous sinon, comment ça va ? XD

Nouvelle chronique littéraire ! Ca faisait environ une éternité et des poussières que j’avais ce livre dans mes étagères, il était temps que je le lise ! Sauf erreur de ma part, car ma vieille et fromagère mémoire n’est plus ce qu’elle était, c’est un cadeau de ma p’tite Maman. Elle a probablement dû m’offrir la moitié de mes livres maintenant que j’y pense. C’est fou ce que je l’aime 😀 Sans transition voici La Compagnie des Menteurs de Karen Maitland, écrit en 2008 et paru en France en 2010. Il s’agit d’un thriller médiéval, et parce que je trouve ça trop cool, précisons qu’elle habite dans la ville médiévale de Lincoln en Angleterre, laquelle est à côté de la forêt de Sherwood. Ca n’a pas grand chose à voir avec l’intrigue du roman, mais ça a l’air d’être un très bel endroit pour vivre ^^

Lire la suite

Les délices de Tokyo

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ En ce qui me concerne j’attends encore de savoir ce qui m’a donné la fièvre : insolation, covid ou gastro, les paris sont ouverts et j’aurai la réponse cet aprem ! Croisez les doigts pour moi >< J’essaye de chercher un appart pour m’installer dans mon p’tit chez-moi avec mon copain, là aussi je vais avoir besoin de pensées positives ^^’

Nouvelle chronique littéraire bande de gens ! Je vous propose un livre que j’ai reçu il y a un ou deux ans pour un anniversaire, j’avoue que je ne sais même plus si c’est ma mère ou ma soeur qui me l’a offert ! Il s’agit d’un roman de Durian Sukegawa paru pour la première fois en 2013, Les délices de Tokyo ; j’avoue que le nom de l’auteur me fait un peu rire, parce que ça me fait penser au durian, le fruit, qui est réputé sentir extrêmement mauvais. Monsieur Sukegawa je vous présente toutes mes excuses ^^’ Bref, le livre a eu droit à son adaptation au cinéma en 2016 par Naomi Kawase, je n’ai pas vu le film mais d’après Allociné il a reçu de très bonnes critiques. Ca faisait un moment que je voulais lire un peu plus de littérature japonaise, et c’est un premier essai qui est assez concluant ! Je vous conseille d’ailleurs la librairie Le Renard Doré à Paris, quartier Jussieu : ils sont spécialisés dans la littérature et la culture japonaise, donc non seulement le manga mais aussi plein de romans. Les libraires sont très compétents, c’est une librairie extrêmement agréable et chaleureuse et elle vaut vraiment le coup d’oeil ❤ Lire la suite

Les Rougon-Macquart #5 : La faute de l’abbé Mouret

Par défaut

Bien le bonjour mes p’tits loulous, j’espère que vous allez bien ! Mémoire terminé, rapport de stage dispensé, plus beaucoup de télétravail à l’horizon, on dirait bien que je suis en vacances officieuses 😀 Et surtout surtout, déménagement prévu le 30 mai, je vais ENFIN retourner chez mes parents à la campagne, dans ma chambre rien qu’à moi toute seule, et avec TOUS MES BOUQUINS !! Mes bébés qui m’ont tellement manqué 😥

Nouvelle chronique du dimanche ! Je continue dans ma lancée de la série des Rougon-Macquart de Emile Zola ^^ Je vous présente La Faute de l’abbé Mouret, écrit par notre célèbre monsieur en 1875. Il s’agit du cinquième tome de la série, même si techniquement on peut lire dans le désordre si on le souhaite. Si vous souhaitez lire mes chroniques des tomes précédents, voici la p’tite liste :

Ce tome est un peu particulier : d’habitude, Zola fait évoluer ses personnages au sein d’une société assez remplie, ou dans une ville, mais ici le protagoniste principal est assez isolé au fin fond de la cambrousse. Le roman va vraiment opposer deux conceptions de la vie, celle de la religion et celle de la nature. Une grande part du roman peut être vue comme une réécriture de la Genèse, mais après pas de panique : vous n’avez pas besoin d’avoir lu tout le pavé de la Bible pour comprendre le roman, et si vraiment vous voulez saisir les lignes entre les lignes, presque toutes les éditions de maintenant ont des notes de bas de page qui sont très bien faites, en tout cas ça vaut pour mon édition ^^ Par contre vous aurez ptet besoin d’un livre sur la botanique… Lire la suite