Archives de Tag: voyage

L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Les préparatifs de Noël se poursuivent : cette année, on verra le Barbu en famille dans un chalet ^^ Côté cadeaux, mon obsession a porté ses fruits : j’ai quasi tout de prêt ! Il nous reste encore quelques collants bien chauds à acheter et autres affaires de neige, mais on a le plus important : des pulls ridicules de Noël 😀 Mon chéri en a même un qui fait de la musique ! Et vous, quels seront vos prochains achats ou installations ?

Nouvelle chronique littéraire ! Un roman qui a marqué tout le monde ne serait-ce qu’à cause du titre, moi y compris. Du coup, quand je l’ai trouvé en occasion, je me suis dit pourquoi pas, tout le monde l’a déjà lu mais cette fois c’est mon tour ! Voici L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA de Romain Puértolas, un auteur que j’avais déjà lu et apprécié pour ses nouvelles dans les recueils 13 à table des Restos du Coeur (j’attends de pouvoir lire le prochain avec impatience ^^). Sorti en 2013, je l’ignorais mais le livre s’est fait aussi bien encenser par les critiques que descendre en flammes par certains lecteurs, donc bon… C’est à un point où j’ai presque envie de m’excuser pour avoir passé un plutôt bon moment de lecture ^^’

Lire la suite

Premières lignes… #197

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

Le 18 mars 1867, j’arrivai à Liverpool. Le Great-Eastern devait partir quelques jours après pour New-York, et je venais prendre passage à son bord. Voyage d’amateur, rien de plus. Une traversée de l’Atlantique sur ce gigantesque bateau me tentait. Par occasion, je comptais visiter le North-Amérique, mais accessoirement. Le Great-Eastern d’abord. Le pays célébré par Cooper ensuite. En effet, ce steam-ship est un chef-d’oeuvre de construction navale. C’est plus qu’un vaisseau, c’est une ville flottante, un morceau de comté, détaché du sol anglais, qui, après avoir traversé la mer, va se souder au continent Américain. Je me figurais cette masse énorme emportée par les flots, sa lutte contre les vents qu’elle défie, son audace devant la mer impuissante, son indifférence à la lame, sa stabilité au milieu de cet élément qui secoue comme des chaloupes les Warriors et les Solférinos. Mais mon imagination s’était arrêtée en deçà. Toutes ces choses, je les vis pendant cette traversée, et bien d’autres encore qui ne sont plus du domaine maritime. Si le Great-Eastern n’est pas seulement une machine nautique, si c’est un microcosme et s’il emporte un monde avec lui, un observateur ne s’étonnera pas d’y rencontrer, comme sur un plus grand théâtre, tous les instincts les plus ridicules, toutes les passions des hommes.
En quittant la gare, je me rendis à l’hôtel Adelphi. Le départ du Great-Eastern était annoncé pour le 20 mars. Désirant suivre les derniers préparatifs, je fis demander au capitaine Anderson, commandant du steam-ship, la permission de m’installer immédiatement à bord. Il m’y autorisa fort obligeamment.

Le rêve du Démiurge, intégrale n°1

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Tant pis pour mon sommeil, désormais je me lèverai à 5h du matin tous les jours. Yep, mesure extrême, mais il se trouve que j’en ai ras la margoulette : pendant mes études, pendant mes premiers boulots, pendant ma préparation de concours, je me disais « quand ce sera fini, j’aurais du temps pour faire au moins un de mes projets ». Ha ! HA ! Ben que pouic. Donc zut et re-zut, je sacrifie des heures de sommeil et je réaliserai enfin ce que je veux, nom d’une pipe !

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que ma p’tite Maman m’a offert, il était temps que je me lance dedans ^^ Bon, malheureusement je n’étais pas dans les meilleures conditions pour le lire, en fait je ne savais absolument pas à quoi m’attendre et je n’ai même pas pris la peine de chercher un résumé XD Le Rêve du Démiurge est un cycle de 9 romans, écrit par Francis Berthelot de 1994 à 2015. Le cycle a récemment été réédité en trois volumes, dont voici le premier, composé des romans L’Ombre d’un soldat, Le Jongleur interrompu et Mélusath.

Lire la suite

Et soudain, la liberté

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je suis presque au bout de ma liste d’achats de Noël, et c’était pas gagné XD L’objectif final, c’est le zéro déchet en n’utilisant que des chutes de tissu pour les emballages : c’est un peu plus fait à l’arrache qu’avec du papier (je vous raconte pas la galère avec le morceau de satin), mais je pourrai tout récupérer, et ptet enfin faire le projet couture pour lequel j’entasse ces coupons depuis des mois X’D

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que m’a offert Pepparshoes du Blog Sorbet-Kiwi ❤ Son blog n’est plus actif aujourd’hui, mais son compte Insta est florissant et je vous conseille d’y faire un tour 🙂 Le roman dont nous allons parler aujourd’hui s’intitule Et soudain, la liberté. Il s’agit d’un titre un peu particulier, co-écrit par Evelyne Pisier (professeure et politologue, décédée en 2017) et son éditrice Caroline Laurent, qui a également terminé le livre à la mort d’Evelyne. Enfin, c’est une biographie romancée, où les prénoms ont été changés : Evelyne devient Lucie, etc. Mais surtout, Evelyne Pisier a eu une vie incroyable : elle a connu les camps de concentration japonais et le conflit autour de l’Indochine pendant son enfance ; elle a connu mai 68, et elle a même été l’amante de Fidel Castro !

Lire la suite

H2G2 : Le Guide du Voyageur Galactique, et ses suites

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Sachez que votre humble serviteuse est en réalité un squelette désarticulé, un vrai pantin en kit ! Pour preuve, j’avais un dos en forme de chaine ADN, désormais j’ai également une rotule qui fout le camp. Mes os vieillissent plus vite que moi, à tous les coups ils se décomposeront avant ma peau dans mon cercueil X’D

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui, une série que je voulais lire depuis très longtemps, un classique de la SF et un concentré d’humour qui fait bien rire à la lecture, j’ai nommé la série H2G2 de Douglas Adams, aussi appelée Le Guide du Voyageur Galactique. Il s’agit d’une pentalogie, ou « trilogie en cinq tomes » car à la base l’auteur n’avait prévu que trois tomes ^^ La série Big Bang Theory, dont je suis fan, fait beaucoup de référence à cette série de livres et ça me donnait vraiment envie de la lire, c’est enfin chose faite 😀

Lire la suite