Archives de Tag: voyage temporel

Miss Pérégrine et les Enfants Particuliers #4 : La Carte des Jours

Par défaut

Back in the game ! Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Mon poignet va beaucoup mieux et j’ai acquis un nouveau clavier qui devrait m’aider à ne plus avoir ce genre de problème. J’ai hâte de reprendre mes projets écriture et dessin, une semaine de pause forcée c’est tellement frustrant que j’avais envie de me taper la tête contre les murs ><

Nouvelle chronique littéraire ! J’avais hâte de passer à la suite des aventures de Miss Pérégrine et les Enfants Particuliers en découvrant cette nouvelle trilogie, c’est chose faite… ou du moins entamée 😀 Ce quatrième tome est sorti en 2019, de manière un peu surprenante car la fin du tome 3 n’appelait pas forcément de suite. J’avais un peu peur du résultat, mais avec le temps et les retours positifs d’autres lecteurs, je mourais d’envie de me lancer à mon tour ! Je vous invite à découvrir mes chroniques des tomes précédents, les deux premiers datent un peu mais j’espère que ça vous donnera envie de lire la série si ce n’est pas déjà fait 🙂

Résumé : Jacob Portman est de retour chez lui, en Floride, là où tout a commencé. Et cette fois, son rêve est devenu réalité : Miss Peregrine et les enfants particuliers sont à ses côtés. Ces derniers découvrent, fascinés, le monde moderne. Afin de faciliter leur intégration, Jacob est chargé de leur donner des cours de normalité. Au programme : plage, baignade, et leçons particulières…
Mais la découverte d’un mystérieux bunker dans la maison de son grand-père va tout changer.
Persuadé qu’Abe lui a laissé des indices pour sauver des enfants particuliers isolés, Jacob entraîne ses amis sur les routes. C’est le début d’un jeu de piste dangereux, à travers un long périple dans l’Amérique d’aujourd’hui, territoire étrange, aux espaces parallèles peuplés de créatures d’un autre temps.

Mon avis :

Avant même de lire l’histoire, j’étais déjà conquise par le fait d’avoir de nouveau un bel objet livre, avec de nouvelle photos désuètes et étranges à regarder 🙂 L’atmosphère générale n’est toutefois plus la même, puisqu’on ne se balade plus dans le passé : la transition vers le monde fantastique des particuliers s’est achevée dans le tome 3, c’est donc un tout nouvel univers qu’on va explorer !

L’histoire reprend pile au moment où on avait laissé les héros dans le tome 3, à savoir les enfants particuliers qui débarquent dans le monde moderne et normal de Jacob. La confrontation avec la famille de Jacob, qui ne savait rien et croyait juste qu’il était fou, ne se fait pas sans heurts. Dire qu’ils vont agir comme des véritables c*nards serait en-dessous de la vérité ! Autant la première trilogie faisait beaucoup référence à la Seconde Guerre Mondiale et à la persécution des Juifs, autant j’ai trouvé que ce passage du tome 4 pouvait parfaitement s’appliquer aux enfants chassés par leurs parents parce qu’ils sont homosexuels ; on retrouve bien l’idée de se faire rejeter par les siens à cause de ce qu’on est et pas pour un simple choix. Bref, la famille de Jacob = une belle brochette de sales bonhommes ! D’ailleurs, un peu plus tard dans ce même tome, on aura une nouvelle allusion au racisme, mais cette fois avec la communauté noire.

On retrouve toute la troupe des enfants particuliers pour mon plus grand bonheur ^^ Tous sont encore un peu coincés entre leur âge réel (environ 80 balais pour les plus jeunes), l’expérience de leurs précédentes aventures qui les a fait murir, leur apparence d’enfants et le fait qu’ils sont toujours sous la coupe de leur tutrice et mère Miss Pérégrine. Ces différents aspects de leur personnalité vont se confronter et les faire un peu plus évoluer ; ce ne sera pas forcément flagrant cependant car on les considère plus comme un groupe qu’en tant qu’individus. Après, l’évolution ne se fait pas toujours dans le bon sens, la fin du tome laisse vraiment un goût amer dans la bouche >< Les Ombrunes et leur autorité commencent aussi à être remises en cause : les particuliers ne veulent plus vivre sous tutelle, cachés dans des boucles temporelles ! Quant à Jacob, son conflit intérieur va se jouer entre lui-même et le souvenir de son grand-père : à force de s’identifier à Abe Portman et de poursuivre son fantôme pour essayer de lui ressembler, Jacob risque de se perdre.

Enfin, comme je le disais plus haut, on découvre un peu plus le monde des particuliers avec, évidemment, de nouveaux pouvoirs, mais surtout toute la civilisation américaine des particuliers. En effet, les particuliers d’Amérique (à moins qu’il ne faille dire « des Etats-Unis » puisque dans les faits on est resté dans cette zone) sont longtemps restés isolés de la communauté européenne et ont développé leurs propres règles. Jacob et ses amis vont l’apprendre à la dure, quitte à se mettre dans un beau merdier. De fait, aux Etats-Unis, diverses mafias de particuliers s’entre-déchirent dans des luttes de territoire et de pouvoir, en forçant les particuliers de leur zone à combattre ou payer un tribut. Toutefois, en voulant sauver une jeune particulière, Noor, des griffes d’un de ces clans, Jacob découvre également que quelque chose d’autre se trame. Noor pourrait bien être plus importante que ce que tous imaginent, vitale même.

Bref ! Un quatrième tome qui apporte beaucoup de nouveaux éléments, ça fait beaucoup à encaisser d’un coup mais d’un autre côté c’est super enthousiasmant ^^ J’ai hâte de voir ce que ça va donner dans les prochains tomes 🙂