Archives de Tag: Van Gogh

Un peu de poésie endormie : Insomnie (partie n°2)

Par défaut

Bien le samedi bande de poésies, nouveau bonjour et nouveaux gens ! Aujourd’hui je vous présente une nouvelle poétesse, Marina Tsvétaïéva (1892-1941). D’origine russe, elle a eu une vie assez difficile, en particulier à partir de 1917 et de la Révolution Russe : les années qui ont suivi ce grand bouleversement ont été des années de misère et de famine ; Marina a même accepté d’envoyer une de ses filles à l’orphelinat en espérant qu’elle y serait mieux nourrie – en vain, car la petite y mourra justement de faim… Son mari luttait alors contre le nouveau régime, mais il disparaît. Lorsque Marina le retrouve, elle doit quitter la Russie et le rejoindre dans son exil à Prague. En 1925, la famille s’installe à Paris, mais malheureusement, la poétesse ne parvient pas à trouver sa place dans les cercles constitués par les écrivains russes émigrés. En 1939, elle revient finalement en Russie… au pire moment. Staline et son mouvement se méfient de ceux qui ont vécu longtemps à l’étranger. A partir de là, c’est la descente aux Enfers : son mari est fusillé pour espionnage en 1941, et elle-même se pend peu de temps après, car seule et sans le moindre soutien.

Marina a écrit énormément d’oeuvre, en poésie mais aussi en prose car cette dernière se vendait mieux. Sa poésie, étouffée par le régime de Staline, n’a été redécouverte que dans les années 60. Son oeuvre la plus connue est le cycle Insomnie, et le poème que j’ai choisi est le deuxième de ce cycle ! J’espère qu’il vous plaira, moi j’ai beaucoup aimé ^^

J’aime embrasser
les mains, et j’aime
distribuer des noms,
et aussi ouvrir grand
les portes,
– toutes grandes – sur la nuit sombre !

La tête entre les mains,
écouter un pas lourd
quelque part diminuer,
et le vent balancer
la forêt
en sommeil, sans sommeil.

Ah, nuit !
Quelque part des sources courent,
je glisse vers le sommeil.
Je dors presque.
Quelque part dans la nuit
un homme se noie.

J’adore comme ce poème reprend la routine du soir au moment d’aller se coucher : serrer les mains, les embrasser quand on aime beaucoup la personne, souhaiter la bonne nuit à tout le monde et se plonger dans le noir jusqu’à la chambre. Se mettre au lit, écouter les bruits de la maison et les bruits de dehors, et se sentir lentement glisser dans le sommeil, presque comme une noyade. Le terme peut sembler angoissant c’est vrai, mais le sommeil peut aussi avoir cette dimension angoissante justement : on perd pied, et pendant que nous dormons tout peut arriver dehors. Et pourtant, le poème n’est pas effrayant ni mortellement inquiétant. Le rythme court et entêtant, comme une sorte de va et vient entre un vers et le suivant, pour moi ça reproduit à merveille ce lent effet de torpeur quand on tombe de sommeil ❤

Pour accompagner ce poème, je vous ai choisi deux tableaux parmi les plus connus du peintre Van Gogh ^^ Un peintre que j’aime énormément, et en particulier depuis que j’ai vu l’épisode qui lui était consacré dans la série Doctor Who (incroyablement touchant, je vous le conseille ❤ ). Le premier s’intitule La Nuit étoilée sur le Rhône, et le deuxième plus simplement La Nuit Etoilée. Peints en 1888 et 1889, les deux tableaux sont souvent opposés car ils représentent deux visions très différentes de la nuit, et correspondent à deux périodes de la vie du peintre : lorsqu’il a peint le deuxième, il était interné dans un asile. Le premier est plus tranquille, avec un fleuve qui nous ramène à l’idée de « noyade » du poème, mais les étoiles sont plus faibles à cause des lumières de la ville. Le deuxième oppose la campagne statique (sauf les arbres qui ressemblent presque à des flammes) et le ciel parcouru de nébuleuses lumineuses. C’est celui que je préfère, on le qualifie de « violent » mais pour moi, c’est un mouvement lent comme une berceuse, je n’ai qu’une envie, c’est de me laisser porter 😀

J’espère que le poème et les tableaux vous plaisent, n’hésitez pas à me dire ce qu’ils vous évoquent en commentaire 🙂 Et si la réflexion sur les tableaux de Van Gogh vous intéresse, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le blog Impressionnisme et Voyage, il m’a beaucoup aidée 😀