Archives de Tag: Seconde Guerre Mondiale

Les trois fantômes de Tesla

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Dans la série « j’ai trop de bouquins et pas de volonté », je voudrais la carte « achat de livres à 1€ », ce qui active la carte piège « plancher au bord du suicide »… Ouep, l’inclinaison du sol sous mes étagères est un poil flippante.

Nouvelle chronique littéraire ! Une autre BD que j’ai découverte au festival de la BD d’Angoulême 🙂 La série comportera normalement trois tomes, et le dernier doit sortir en juin 2022 : il s’agit des Trois Fantômes de Tesla, scénarisée par Richard Marazano et illustrée par Guilhem.

Lire la suite

Cette terre promise

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je viens de découvrir un nouveau compte Insta que je vous conseille si vous ne connaissez pas : La Gazette de Sylvie ! Sylvie, c’est une maman de deux enfants, une battante qui vit dans la précarité et qui en témoigne au fil de ses publications avec une plume belle et forte à la fois ❤ Je découvre tout juste, elle partage avec nous des joies, des soucis, des moments de bonheur ou de tristesse, er surtout elle parle parfois de la réalité de son quotidien. C’est une de ces personnes qui nous permettent de virer nos oeillères, donc allez y faire un tour, l’écouter et lui glisser un petit mot si vous avez le temps 🙂

Nouvelle chronique littéraire ! Ca aurait dû être une poésie mais j’ai pas mal de lectures d’avance, je préfère chroniquer celui-ci avant d’oublier totalement ^^ Erich Maria Remarque (1898-1970), le nom vous dit peut-être quelque chose car il est très connu pour son roman A l’Ouest rien de nouveau, un récit pacifiste de la Première Guerre Mondiale que votre humble servante a d’ailleurs étudié au lycée ! C’est aussi ce livre qui a valu à Remarque de perdre sa nationalité allemande lorsque Hitler est arrivé au pouvoir ; il ira ensuite s’installer aux USA dont il prendra la nationalité. Cette terre promise est son dernier roman, inachevé à sa mort et qui raconte l’histoire d’émigrés allemands.

Lire la suite

Le rêve du Démiurge, intégrale n°1

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Tant pis pour mon sommeil, désormais je me lèverai à 5h du matin tous les jours. Yep, mesure extrême, mais il se trouve que j’en ai ras la margoulette : pendant mes études, pendant mes premiers boulots, pendant ma préparation de concours, je me disais « quand ce sera fini, j’aurais du temps pour faire au moins un de mes projets ». Ha ! HA ! Ben que pouic. Donc zut et re-zut, je sacrifie des heures de sommeil et je réaliserai enfin ce que je veux, nom d’une pipe !

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que ma p’tite Maman m’a offert, il était temps que je me lance dedans ^^ Bon, malheureusement je n’étais pas dans les meilleures conditions pour le lire, en fait je ne savais absolument pas à quoi m’attendre et je n’ai même pas pris la peine de chercher un résumé XD Le Rêve du Démiurge est un cycle de 9 romans, écrit par Francis Berthelot de 1994 à 2015. Le cycle a récemment été réédité en trois volumes, dont voici le premier, composé des romans L’Ombre d’un soldat, Le Jongleur interrompu et Mélusath.

Lire la suite

We Happy Few

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Il a fait très très chaud hier, heureusement que ça va baisser à partir d’aujourd’hui. J’ai hâte d’être à lundi soir : ils prévoient des orages pendant trois jours et j’adore écouter le tonnerre ❤ Par contre, va falloir faire très attention à l’ordinateur ^^’ Et vous, qu’est-ce que vous attendez avec impatience ? 🙂

Cette fois-ci, je pique la casquette de Punky pour vous parler d’un jeu vidéo 😛 Il m’a longtemps fait baver car l’histoire promettait du très très lourd ! Pensant que je n’aurais jamais d’ordinateur, j’avais fini par regarder un let’s play complet. Et puis, quelques années plus tard, j’ai réussi à me procurer un ordinateur (merci à toi mon frangin, puisse ton clic gauche faucher tous tes ennemis), du coup, j’ai sauté sur l’occasion de faire le jeu moi-même ❤ Je vous présente donc aujourd’hui We Happy Few, un jeu d’action-aventure développé par Compulsion Games et édité par Gearbox Publishing, sorti sur PC, Xbox One et PlayStation 4 le 10 août 2018. Sur Steam il est encore assez cher, 60 euros, mais on peut le trouver à des prix plus qu’appréciables sur Instant Gaming ou G2A 🙂

Résumé : Pour mon plus grand bonheur, We Happy Few est une uchronie ! L’histoire prend place dans les années 60, dans une Angleterre qui a perdu la Seconde Guerre Mondiale et est sous domination allemande. Cependant, les Allemands sont partis depuis longtemps. Il ne reste que les citoyens anglais, qui sont tous traumatisés par une chose innommable, une chose effroyable qu’ils ont faite pendant l’Occupation. Tous ont choisi d’oublier, et il est devenu obligatoire de prendre de la Joy, une drogue qui rend euphorique et provoque des amnésies. Ceux qui refusent, ou ne peuvent prendre de la Joy, sont expulsés hors de la ville et relégués dans les ruines des villages alentours, où ils sombrent dans la folie, la culpabilité et la violence. Ah oui, et y a une épidémie de peste aussi. Mais après tout on s’en fiche, reprenons un peu de Joy. Lire la suite

Les oubliés du dimanche

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! Toujours pas sur Lyon au moment où j’écris ces lignes ^^’ Ben oui, je rédige plusieurs semaines en avance, vu que je ne sais pas quand je serai en mesure d’avoir Internet :/ Rapidement j’espère, je bénéficie après tout de l’aide, sur place s’il vous plaît, d’un frangin des plus geek, bises à toi Tanguy :3

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que j’ai reçu de Pepparshoes du blog Sorbet-Kiwi (un super blog, je vous le conseille), dans le cadre de notre swap sur le thème du tissu (cliquez sur le lien pour voir tout ce qu’elle m’a offert :3 ). Merci et plein de bisous à elle ! Je ne connaissais pas du tout le livre, et le lien avec le thème était a priori un mystère, mais ça a été une très belle découverte. Il s’agit du livre Les oubliés du dimanche, écrit par Valérie Perrin en 2017, donc un livre plutôt récent. Lire la suite