Archives de Tag: Restos du Coeur

13 à table ! (édition 2022)

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Ca y est, j’ai recommencé ou ça va pas tarder, j’ai de nouveau repéré un superbe artbook d’une artiste que j’adore XD Moui je sais, j’ai un problème, mais ne vous inquiétez pas : avant je me sentais mal, mais maintenant nous allons mieux 😁

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir le nouveau recueil de nouvelles des Restos du Coeur ^^ Pour rappel, depuis 2015 l’association publie chaque année un recueil auquel ont participé de grands écrivains français ; le livre coûte 5 euros (ce qui n’est pas très cher, avouons-le) et permet de financer 4 repas chez les Restos du Coeur. La thématique des recueils change à chaque fois, et ici, il s’agit des vacances !
Comme pour chaque recueil que j’ai chroniqué, je vais lister les nouvelles et vous dire rapidement ce que j’en ai pensé 🙂

Lire la suite

13 à table ! (édition 2020)

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Grosse journée a la librairie encore une fois ! La seule différence provoquée par le confinement, c’est que les gens sont dehors et pas à l’intérieur ! Bon je suis mauvaise langue, on a une avalanche de livraisons aussi 🙂 Et je vous raconte pas les emballages cadeaux, c’est Noël en avance pour beaucoup ^^’

Nouvelle chronique littéraire, et je vous propose cette fois-ci un recueil de nouvelles ^^ Vous savez peut-être que depuis 2013, les Restos du Coeur publient chaque année un recueil de treize nouvelles, intitulé 13 à table ! et co-écrit par treize écrivains français. Le recueil coûte 5 euros, et permet de financer quatre repas pour les sans-abris ! Je vous avais déjà chroniqué les recueils des années 2018 et 2019, mais en fait je les ai depuis la toute première édition de 2015 et je suis très fière de ma petite collection 😀 Je vous présente maintenant l’édition 2020, même si on est un peu tard dans l’année et que l’édition 2021 vient de paraître ^^’ Chaque année les nouvelles tournent autour d’un thème différent, et ici c’est le voyage !

J’apprécie beaucoup ces recueils, pour la bonne action mais aussi car ça me permet d’avoir un aperçu du style des écrivains français connus, que d’habitude je ne lis pas, à part pour les genres de l’imaginaire. Et d’ailleurs je croise très fort les doigts pour que les Restos du Coeur invitent un auteur ou une auteure de l’imaginaire pour une prochaine édition ! Faire un résumé va être délicat, donc comme les années précédentes je vais plutôt vous donner rapidement mon avis sur chacune des nouvelles 🙂

La Fin de l’été – Philippe Besson

Cette première nouvelle nous raconte le road-trip d’une jeune femme qui revient sur les lieux d’une déception amoureuse qui a détruit sa vie. Je l’ai trouvée assez lente à se mettre en place, mais le twist final est de toute beauté et m’a réconciliée de justesse avec l’héroïne !

La Croisière ne s’amuse pas – Françoise Bourdin

Une nouvelle plus intéressante et très agréable à lire ! La fin était assez prévisible, mais c’était bien raconté et j’aurais bien aimé en lire davantage ^^ L’héroïne en particulier était très attachante !

Dorothée – Michel Bussi

Alors là, chapeau bas ! Pas un seul moment je ne me suis doutée du twist qui allait arriver, et j’ai adoré ^^ Le héros aussi est très bien écrit, c’est quasiment un archétype et ce qui est effrayant c’est que par moments on prendrait presque sa défense. De quoi me donner envie de découvrir les romans de Michel Bussi :3

Chelly – Adeline Dieudonné

Encore une fois, wouaw ! Là non plus je ne m’attendais pas du tout à ça, et j’ai été très agréablement surprise ^^ Et je n’ai qu’une envie : un roman ! Je veux voir plus qu’une nouvelle avec cette héroïne, son sang-froid et sa force sont absolument diaboliques ❤

Voyage en novlangue – François d’Epenoux

Celle-ci met le doigt sur quelque chose de très intéressant, à savoir l’introduction de toujours plus de mots anglais dans le langage courant. Ecrite avec un maximum d’anglicismes, je ne suis pas sûre que tout le monde arrivera à suivre, et je me demande si elle n’a pas un petit côté moralisateur ^^’ Bon après, c’est vrai que ce serait sympa de remettre au goût du jour certains mots de la langue française, et je suis la première à chanter les louanges d’une belle plume, donc allez, on donne quand même le point 🙂

Le Regard de Méduse – Eric Giacometti et Jacques Ravenne

Une nouvelle vraiment bien écrite, avec un suspense dosé aux petits oignons ! Le récit critique le fait que les nouvelles générations voient tout au travers de leur écran de portable, et passent leur vie sur les réseaux au point de hurler à la mort si on les sépare de leur téléphone. Ca me rappelle un peu la BD Bug de Enki Bilal : un bug détruit complètement le réseau Internet, et cause le suicide de plusieurs ados qui disent ne plus pouvoir vivre dans ces conditions. Ici aussi on pourrait dire que c’est moralisateur maaaaiiis… là honnêtement je dois dire que je suis d’accord avec ce qui est dénoncé ^^’

Les Hommes du soir – Karine Giebel

C’est le thème des émigrants qui est abordé ici, avec le récit d’un réfugié anonyme qui tente de fuir son pays et ses massacres. C’est un récit coup de poing, qui met le doigt sur une évidence que beaucoup n’ont pas encore compris : ils ne peuvent pas retourner dans leur pays pour la simple et bonne raison qu’ils n’en ont plus.

Un BriBri à 300 kilomètres/heure – Philippe Jaenada

Meh, pas convaincue par celle-ci ! Je n’ai pas eu de feeling particulier pour le héros, les méchants ou la situation en particulier, dommage :/

Le Beignet – Yasmina Khadra

Celle-ci aussi m’a laissée mitigée, mais pas de la même manière. Le héros était attachant à sa façon, et l’histoire était à la fois mignonne et tristounette, mais en fait pendant tout le récit je cherchais à avoir des informations sur le contexte ^^’ J’ai l’impression d’avoir manqué quelque chose à ce niveau ><

Le Voyage de ma vie – Alexandra Lapierre

Eh bien… moui et non ^^’ Ici, j’ai beaucoup aimé le récit, mais la fin m’a déçue, je trouvais ça tellement bête !

Un voyage dans le temps – Agnès Martin-Lugand

Cette nouvelle fait suite à celles que l’auteure a écrites dans les précédents recueils, mais pas d’inquiétude, vous pouvez quand même la lire sans aucun soucis 🙂 Et comme les précédentes, je l’ai beaucoup aimée, il faut vraiment que je me lance dans les romans d’Agnès Martin-Lugand ! Même si Dimitri me fait vraiment l’effet d’une tête à claques maintenant ^^’

Une parfaite soirée – Nicolas Mathieu

J’ai bien aimé cette nouvelle, mais j’en ressors tout de même un peu déçue par la fin, très abrupte et qui fait un peu un effet de douche froide après des passages pourtant très agréablement coquins ^^

N’en déplaise aux modernes – Véronique Ovaldé

Aaaah, alors celle-ci je l’ai trouvée très intéressante ! Ce n’est pas ma préférée mais je l’aime beaucoup, parce qu’elle dénonce la sacro-sainte place qu’ont prise les voyages dans l’idée des gens : c’est génial, tout le monde devrait en faire, c’est formateur, ça fait découvrir plein de choses… Pour une casanière comme moi, qui adore se poser pour lire et qui est en galère pour trouver un logement avec de l’espace pour deux et une bibliothèque, je meurs d’envie de tordre le coup à tous ces gens ^^

Le Dernier Voyage de l’impératrice – Camille Pascal

Un récit historique qui m’a passionnée, et j’aurais bien aimé qu’il y en ai davantage dans cette édition, ce ne sont pas les voyages qui manquent dans l’Histoire :3

Qui veut la vie de Romain Puértolas ? – Romain Puértolas

Une petite nouvelle très atypique qui m’a beaucoup amusée ^^ L’auteur se met lui-même en scène et nous raconte un peu de ses déboires, et aussi de ses galères d’écrivain pour participer au recueil 😀

Je t’emmène – Leïla Slimani

Une nouvelle assez triste, qui touche à un sujet très délicat et sur lequel nous sommes tous et toutes dans nos petits souliers : la vieillesse et les maisons de retraite. C’est aussi une très jolie plume que je découvre, et qui me donne envie de découvrir les romans de l’auteure !

13 à table ! (édition 2019)

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! J’espère que vous allez bien :3 Vous savez, ma fenêtre est orientée vers le soleil le matin, et je suis au 7ème étage ; du coup, quand je me lève tôt, j’ai parfois droit à quelques courtes minutes avec un magnifique soleil levant sur la ville, et c’est toujours différent ! Il faudrait que je vous montre les photos un jour 🙂

Nouvelle chronique littéraire messieurs-dames, et cette fois-ci un petit recueil de nouvelles que je vous engage à acheter s’il est encore disponible en librairie, vous ferez une bonne action ! Pour ceux qui l’ont deviné comme pour ceux qui se demandent que vient faire la choucroute dans le schmilblik, il s’agit bien de la nouvelle édition des 13 à table !. Les Restos du Coeur publient chaque année depuis 2015 un recueil de nouvelles écrites par de grands écrivains français comme Maxime Chattam ou Gilles Legardinier, autour d’un thème qui change chaque année ; le recueil coûte 5 euros, et si vous l’achetez, vous financez 4 repas pour les sans-abris. Comme ça vous faites d’une pierre deux coups : vous lisez de la bonne littérature, et vous faites une bonne action 🙂 En plus entre nous, 5 euros, c’est vraiment pas cher par rapport à d’autres livres u.u Bref ! Depuis 2015 j’achète chaque nouvelle édition de 13 à table !, je n’ai chroniqué actuellement que la version 2018, et je m’apprête à vous dire mon avis sur la version 2019, sur le thème de la fête, samba !

Les nouvelles : 

L’apparition – Philippe Besson

Une atmosphère bariolée qui me plaît beaucoup, mais la nouvelle est peut-être justement un poil trop courte pour traiter d’un sujet qui n’est finalement pas si facile que ça. La résolution est donc un peu facile, mais sinon ça se lit très bien 🙂

Laissée-pour-Compte – Françoise Bourdin

Encore plus courte que la précédente, mais moins « incohérente » on va dire ; après, ça se lit très vite et c’est pas plus transcendant que ça, j’avoue que je suis restée sur ma faim.

Le point d’émergence – Maxime Chattam

Chattam mon chouchou, toujours là pour relever le niveau ! Une petite nouvelle bien cool, au ton sombre mais en même temps c’est normal, c’est Chattam ; je ne m’attendais pas du tout au dénouement, ça a été une excellente surprise !

Big Real park, que la fête commence – François d’Epenoux

Une petite nouvelle très sympa, qui exploite encore une autre version de la fête ; pas beaucoup de surprise cette fois, je m’attendais un peu à la fin, mais c’était tout de même très agréable à lire ^^

Nuit d’Ivresse – Eric Giacometti et Jacques Ravenne

Eh ben… moui. Il y a du gros potentiel, mais j’ai été laissée sur ma faim, je pense qu’il y aurait eu moyen que ce soit un peu plus exploité pour laisser plus de place au personnage mystérieux qui apparaît au fil du récit.

Dans les bras des étoiles – Karine Giebel

Une petite nouvelle très touchante, façon Petite fille aux allumettes (qui m’avait déjà fait pleurer tout ce que je savais la première fois que je l’ai lue), un conte revisité et actualisé, j’ai beaucoup aimé !

Une vie, des fêtes – Philippe Jaenada

Une bonne surprise cette nouvelle, je ne m’y attendais pas du tout ! Un petite biographie romancée d’un personnage historique méconnu, qui prend des allures d’enquête sur la fin, et avec quelques interventions savoureuses et ironiques de l’auteur : un régal 😛

Bulles amères – Alexandra Lapierre

Une nouvelle à laquelle je ne m’attendais pas, et si elle n’est pas ma préférée, je l’ai trouvée intéressante pour son aperçu sur la nature humaine et les rivalités ; elle m’a beaucoup fait penser à l’histoire de Le Diable s’habille en prada.

La crémaillère – Agnès Martin-Lugand

L’auteure nous livre une nouvelle qui fait suite à celles des éditions précédentes de 13 à table qu’elle a écrites (mais pas besoin de les avoir lu, je vous rassure) ; je crois que sur la série, c’est celle-ci qui m’a le plus plu, je n’ai eu aucun problème à m’identifier au personnage principal et le dénouement faisait vraiment plaisir 🙂

Je suis longtemps restée une clématite – Véronique Ovaldé

Une nouvelle touchante, mais qui m’a fait me poser beaucoup de questions sur la relation père-fille des protagonistes. Bilan mitigé pour celle-ci, je ne sais pas trop quoi en penser, mais la fin a ce petit quelque chose de satisfaisant.

Les cochons de Karl Lagerfeld – Romain Puértolas

Je me demande encore si ce genre de fête existe vraiment. Probablement. Enfin bref, le sujet est intéressant là aussi au niveau humain, mais pas plus transcendant que ça.

Trouble-Fête – Tatiana de Rosnay

Celle-là était géniale, ni plus ni moins. Les informations et la description du personnage qui évolue sont dosées à la goutte près, et le twist de fin est excellent ! Rien à redire, à part que j’espère que cette auteure participera à la version suivante ; et que je n’en attendais pas moins de l’auteure de La clé de Sarah (le film adapté me fait pleurer à chaque visionage).

La fête des voisins – Leïla Slimani

Sombre, très sombre. Un petit aperçu du quotidien des femmes battues par leur conjoint, on a un peu l’impression d’être des voyeurs, à la fois en lisant la nouvelle, et en s’identifiant à l’héroïne qui observe ses voisins par la fenêtre. J’avoue que j’aurais aimé avoir en même temps un aperçu de ce que pensait son psychopathe de mari ; mais en tout cas, le récit prend aux tripes.

Le goût des fraises sauvages – Alice Zeniter

Une grosse déception, d’autant plus dommage que c’est tombé à la fin du recueil. Je n’ai tout simplement pas compris ce que l’auteur cherchait à exprimer, et je suis vraiment perplexe : est-ce que c’était une critique de la bourgeoisie qui veut toujours paraître heureuse et ne se pose pas les questions essentielles (j’avoue qu’on insiste tellement sur leur bonheur que je ne pense pas me tromper ici) ? Mais ce qui me perturbe vraiment, c’est le personnage raciste, je n’ai toujours pas décidé comment me sentir par rapport à lui : condamnation, compréhension ? Faut-il le voir juste comme un raciste, ou comme quelqu’un qui a peur de voir effacer ses racines ?