Archives de Tag: nazisme

Il est de retour

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Journée de repos aujourd’hui pour moi, je geek sans scrupules sur Stardew Valley XD C’est terrible n’empêche, je suis tellement conditionnée à être productive que je ne peux pas m’empêcher de culpabiliser tout en jouant : « je pourrais faire autre chose », ‘ »j’avais dit que je ferai ça », « toutes ces choses à faire !! »,… Vous croyez qu’un jour j’arriverais à lâcher prise ? >< 

Nouvelle chronique littéraire bande de gens ! Cette fois-ci je vous propose un livre qui a beaucoup fait parler de lui, Il est de retour de Timur Vermes, publié en 2014. J’étais intéressée, et finalement j’ai eu l’occasion de le lire en le trouvant d’occasion parmi d’autres livres 😀 L’ouvrage a eu droit à une adaptation en 2015 réalisée par David Wnendt. L’histoire, très cynique, ressuscite Hitler au XXIème siècle, et pose un regard sans concessions sur la société actuelle. Lire la suite

L’échiquier du mal #1

Par défaut

Bien le bonsoir bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Levée à 5h30 aujourd’hui, je renoue avec les bonnes vieilles habitudes du lycée (enfin bonnes, bonnes…), quand les lieux où se déroulent les cours sont trop loin pour y aller à pattes. Ce qui est assez comique en fait (haha), c’est que je suis installée pas loin de l’ENSSIB, mais que la majeure partie des cours ne s’y déroule pas ! La douce joie des transports en commun m’étreint alors… au sens propre ><

Nouvelle chronique littéraire ! Un premier tome d’une série de 4 livres que j’ai récupéré chez une amie qui s’en débarrassait… et je comprends mieux pourquoi maintenant. Il s’agit d’une série écrite par Dan Simmons, L’échiquier du mal, publiée en France à partir de 1989. D’après l’éditeur, un rival pour Stephen King. Ouep, probablement, mais je préfère quand même Stephen King et de loin. Je fais ici un petit coucou à Ma Lecturothèque (un blog formidable, courez-y), qui m’a dit qu’elle voulait découvrir l’auteur, et dont j’espère que son expérience sera mieux que la mienne ^^’  Lire la suite

Elle s’appelait Sarah

Par défaut

Coucou les loulous ! Je me suis décidée pour mes vœux post-bac : je veux faire une prépa Chartes. Oui, je suis masochiste. Mais sérieusement, les enseignements me font baver, littéralement : histoire médiévale et contemporaine, littérature, langues, philo, latin, tout ce que j’aime quoi ! Y aura même de la paléographie, vous vous rendez compte ? Dommage qu’ils ne fassent pas italien, c’est le seul point négatif… ça et le fait qu’il n’y ait que 3 lycées, tous aussi loin les uns que les autres. Je n’ai jamais fait d’internat… D’un autre côté, je ferai mieux de ne pas crier victoire trop tôt… mon prof d’histoire-géo note comme un véritable sadique battu dans sa jeunesse. Même si vous avez la moyenne, votre copie est tellement rouge que vous avez l’impression que quelqu’un a été égorgé juste au-dessus de la feuille, et non, je ne rigole pas ! Bien qu’ayant eu 12, TOUS les espaces vierges sur la feuille ont été utilisés…

elle s'appelait sarahAujourd’hui présentation livre + film, ça fait longtemps que je devais la faire, mais vu que je me limite pour le moment dans mes publications et que je n’ai pas toujours le temps de les faire correctement, ça s’entasse. Pour tout vous dire, le livre en question, je l’ai fini il y a un mois déjà ! Il s’agit de Elle s’appelait Sarah, de Tatiana de Rosnay, paru en 2008. Il a été adapté en film en 2010 par Gilles Paquet-Brenner. C’est beaucoup plus récent que ce que je pensais… d’ailleurs je pensais quoi moi au fait… ? Enfin bref ! Résumons, résumons ! Lire la suite

Italien vs espagnol – La voleuse de livres

Par défaut

i-love-italyBien le bonjour ! J’espère que vos vacances se passent bien si vous êtes dans mon cas. Je suis deux autres blog maintenant (vous pouvez toujours retrouver la liste à droite) : l’un d’eux est en italien ! J’ai une grosse nostalgie de la langue depuis les trois mois en Sicile : l’italien chante, véritablement ! J’adorais le parler ! Je suis prête à retourner en Italie rien que pour ça ^^ (et pour les paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaates !!!) Enfin bref, maintenant je me vois obligée de travailler l’espagnol, avec l’anglais c’est la seule possibilité que j’ai dans mon lycée. Je vous dis pas la déception… Encore si j’étais douée, ça passerait sans problèmes, seulement après trois mois d’italien intensif, l’espagnol est passé depuis très longtemps à la trappe ! Et je dois préparer une prise de parole en continu sur la présentation de la notion. Faut tenir dix minutes comme ça au bac… Aiuto T.T (au secours en italien !)

Imaginez…. je suis penchée sur mon cahier d’espagnol en train de rédiger (ou d’essayer). Devant moi, la fenêtre me montre le jardin qui s’étale sous mes yeux. Il fait beau aujourd’hui pour une fois. Le ciel est d’un bleu éclatant, sans nuages. Dans la mangeoire, je peux voir une petite mésange qui picore les graines que Maman met tous les hiver. L’herbe a beaucoup poussé, elle est d’un beau vert tendre et doit m’arriver au chevilles. Les arbres sont nus, je peux distinguer l’enchevêtrement des branches et les nids des oiseaux. Les planches de ma cabane sont encore gorgées d’humidité, le toit a besoin d’être refait. Je sais que Papa a trouvé de quoi le refaire, mais la maison a besoin de travaux elle aussi. Au fond du jardin, il y a les deux arbres auxquels j’accroche mon hamac pendant l’été. Quand il ne fait pas trop chaud, je m’y étend avec une pile de livres et un gros bol de cerises en équilibre instable sur le tissu. Les cerisiers sont vides pour le moment, mais en juin, les branches croulent sous les fruits, et on doit en donner pour ne pas les perdre ! Et invariablement, je baisse les yeux et je regarde mon cahier d’espagnol comme si je le découvrais. Et invariablement, je retiens le hurlement primaire qui remonte, je pose le crayon sur le papier et je me rends compte que je n’ai toujours pas trouvé quoi écrire depuis deux heures et 35 minutes que je suis sur ma chaise.l-4831

Bon allez, on arrête avec le bureau des pleurs. Je voulais vous parler d’un film que j’ai vu le même jour que 12 years a slave, et que j’ai trouvé juste magnifique. Il s’agit de La voleuse de livres. Avec un titre pareil, vous pensez bien que j’ai sauté dessus ^^ Il est tiré d’un livre paru en Australie en 2005, écrit par Markus Zusak. Je ne l’ai pas encore lu et je ne sais pas si le film est encore disponible en salle, mais si c’est le cas, n’y allez pas, courrez-y ! Lire la suite