Archives de Tag: maturité

Les Enigmes de l’Aube #1 : Premier Souffle

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ J’essaie de me calmer sur les achats… d’une certaine façon ! Au lieu d’acheter de nouveaux titres, je cherche les tomes qui manquent à toutes les séries que j’ai commencé. J’avoue que je ne m’attendais pas à en avoir autant sur le feu, même en ne comptant pas les mangas… Mais ça avance doucement, avec un peu de chance j’aurai tout remis à niveau en novembre ! Et puis je m’autorise un petit livre neuf de temps en temps, promis juré c’est pas une série… sauf pour la dernière BD en date (librairie 1, volonté 0)

Nouvelle chronique littéraire ! Et une sortie récente pour une fois 😀 Je continue le challenge lancé par le collectif de maisons d’éditions les Indés de l’Imaginaire : lire la dernière sortie de chaque maison, faire une chronique et gagner 3 livres en retour ^^ Après Les Canaux du Mitan de Alex Nikolavitch, édité par Les Moutons Electrique (et que je vous recommande vivement), voici Premier Souffle, le premier tome de la duologie Les Enigmes de l’Aube, écrite par Thomas C. Durand chez ActuSF ! Il s’agit d’une réédition en réalité, la première sortie datant de 2011. Et la seule chose qui me reste à dire, c’est que j’ai absolument besoin de savoir quand sera réédité le tome 2 !! Et surtout, allons-nous avoir droit à une suite inédite avec cette réédition 😀 Lire la suite

Nord et Sud (lecture en anglais)

Par défaut

Bien le bonjour m’sieurs dames ! J’espère que la dernière nouvelle vous a plu, elle m’a donné du fil à retordre au départ ! Et voici l’heure du Flash info : à la fin de la semaine, je pars à Paris pour suivre mes études. J’ai été accepté en prépa Chartes au lycée Henri IV et vais donc quitter ma campagne et mes sabots. Non, je ne suis pas prête et devant le lycée, ma première pensée sera sans doute « MAYDAY MAYDAY, RENTRER MAISON ». En prévision de la plus que probable tonne de travail qui m’attend au coin de la ruelle sombre, le blog risque de connaître des désertions imprévisibles et involontaires. J’espère que vous m’en excuserez, je ferai de mon mieux pour assurer le service, mais les sondages dessins sont suspendus jusqu’à nouvel ordre (mais pas abandonnés, comptez là-dessus). Voilà, c’est tout ! 🙂 (et aussi pendant que j’y suis, j’ai mis à jour la page Projet de roman et réécrit la page A propos).

North and SouthDonc. Parmi les très NOMBREUX conseils de lectures pour la prépa, il y avait, en anglais, Nord et Sud d’Elisabeth Gaskell, publié pour la première fois en 1855 pour vous resituer le contexte. L’ayant déjà plus ou moins étudié en terminale, je l’ai pris. Il s’agit d’un roman industriel avec une histoire d’amour, mais je ne peux pas dire qu’elle soit vraiment un thème principal, c’est surtout un roman où on voit le personnage principal évoluer. Plus sérieux que Jane Austen, moins sombre que les sœurs Brontë, et une attention au contexte bien plus importante ce me semble. Lire la suite

Je suis sa fille

Par défaut

assassination-classroom-tome-1Salut ! Il y a le ciel, le soleil, et tout ce qui va avec. J’essaye de bronzer sans prendre de coups de soleil, entreprise compliquée quand on n’a pas de crème solaire. Autant dire que j’essaye de ne pas me brûler en tenant une poêle à frire par les bords. Mais pour le moment, pas de coups de soleil trop graves, donc je survis tant bien que mal.

La Japan Expo me fait baver, je suis en train de supplier mes parents pour me laisser y aller, même s’il n’y a pas tellement d’espoir 😥 Ah, pendant que j’y pense, je vous informe que le manga Assassination Classroom, dont je vous ai déjà parlé ici est sorti en français jusqu’au tome 3, et il doit y avoir des anime en vostfr en cherchant bien. Bref, en deux mots : courrez-y !

Aujourd’hui une autre critique de livre : Je suis sa fille, de Benoît Minville. C’est un livre publié en 2013 que ma mère m’a offert comme cadeau de Noël. Je viens tout juste de le finir (oui, je sais, j’aurais pu le lire plus tôt, mais le premier qui se plaint, je l’invite et je lui montre ma wish-list, ça va le calmer), et comme il m’a marquée, je tiens à vous faire cette critique en premier. Lire la suite