Archives de Tag: machiavélique

Les Rougon-Macquart #2 : La Curée

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! J’ai réussi à continuer mon manuscrit avec le peu de temps libre que me laisse mon stage, et ô miracle des miracles, j’avance, j’ai même réussi à terminer le carnet n°3, j’entame donc un nouveau carnet 😛 Objectif des vacances : terminer le premier tome hypothétique de mon roman, ou du moins la version manuscrite, pour ensuite tout reprendre sur ordinateur 🙂 Et sinon, mon patron me dit que mon côté relationnel dans mon boulot à la bibliothèque laisse à désirer, comme quoi je suis souvent limite… Qu’à cela ne tienne, mais j’aurais bien aimé qu’il n’attende pas le dernier mois pour m’en parler ><

Nouvelle chronique littéraire damoiselles et damoiseaux, je continue ma lancée sur la série des Rougon-Macquart d’Emile Zola, écrite à la fin du XIXème siècle et visant à étudier les effets de l’hérédité et des maux de cette fin de siècle sur fond de Second Empire. Ce deuxième volume, La Curée, est paru en 1871, et se concentre sur une branche de la famille Rougon qui évolue dans la débauche et le luxe parisiens sous le règne de Louis-Napoléon Bonaparte. Zola s’inspire tout particulièrement pour ce tome d’une frénésie de spéculation bancaire qui a lieu en 1873, spéculation provoquée dans le roman par les grands travaux qui ont transformé Paris dans les années 1860 sous l’impulsion du préfet Haussmann (en gros, on lui doit quasiment le Paris d’aujourd’hui). Je vous laisse ici le lien pour ma chronique du premier tome, La Fortune des Rougon 🙂 Pour ceux qui ne savent pas, comme moi avant de lire le livre, la « curée » est un terme de chasse, et désigne une cérémonie qui suit la mise à mort d’un animal, dans le but de rendre hommage au gibier et de récompenser les chiens avec tout ou partie dudit gibier. La question à se poser au long du roman est donc : qui est la proie ? Lire la suite

Bazaar

Par défaut

Bienvenue en Enfer, prenez un siège…

Nouvelle chronique littéraire, un livre de notre héros et terreur à tous, le véritable roi d’Halloween, Stephen King ! J’ai encore enrichi ma collection de ses livres, à la fois par hasard et par impulsion… comme à chaque fois en fait. J’étais à Easy Cash avec mon copain, et je finissais d’éplucher les étagères pendant qu’il regardait les DVD… enfin il avait fini en fait, et je soupçonne qu’il m’attendait depuis un bon moment ^^’ Un vendeur arrive, très sympa : on commence donc à discuter tous les trois, et une chose en entraînant une autre, on se met à parler de Stephen King, et il déballe de son bureau une pile impressionnante de ses livres qui attendaient de rejoindre les étagères. L’instant d’après, je suis installée comme chez moi dans une rangée de livres, en train d’examiner (et de ranger juste après, j’adore les livres bien rangés même quand ce n’est pas à moi de le faire) lesdits livres, pendant que mon copain parlait jeux vidéos avec le gentil monsieur ! Bien entendu, je suis revenue avec une énième pile de livres, et mon copain avec la collector d’un anime sur laquelle le vendeur (décidément adorable, gros bisous à lui) lui avait fait une réduction ^^ On est repartis en songeant sérieusement à devenir vendeurs chez Easy Cash, c’est vous dire 😛 Et pour en revenir à ce qui nous intéresse, parmi les nouveaux livres de Stephen King il y avait donc celui-ci, Bazaar. Lire la suite