Archives de Tag: histoire

Les beaux albums de Justine Brax et Sébastien Perez

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve pour vous présenter à nouveau des albums jeunesse, avec ici une petite particularité : les trois dont je vais vous parler sont l’oeuvre d’un duo. A l’écriture, Sébastien Pérez dont je vous avais déjà parlé pour L’étonnante famille Appenzell et Journaux Troublés (que je vous conseille vivement). J’adore sa plume, j’adore sa façon de raconter les histoires, bref c’est une valeur sûre ^^ Au dessin, une dame que je découvre tout juste, mais dont le style m’a plongée dans un univers merveilleux : Justine Brax !

Chacun de ces trois albums est une vraie merveille, tant pour les illustrations que pour les histoires qu’ils racontent. Ce sont de grandes aventures, avec des aspirations et des rêves qui poussent à aller toujours plus loin, mais aussi des messages pleins de douceur et de sagesse qui invitent à ne pas oublier l’essentiel. Pour moi, les trois ont été des coups de coeur, d’autant plus que ce sont des grands formats avec des illustrations pleine page : je redis et maintiens, concernant les livres pour enfant, la taille compte XD

Fils de Dragon : Leur vol était majestueux
Leurs crocs, plus acérés que ceux d’un tigre blanc.
Rien n’égalait le feu qui provoquait de leur gorge.
Yomon, l’enfant, regardait les dragons avec admiration.
Son plus grand désir était de devenir l’un d’entre eux…

Le Dernier des Loups : Milo est un jeune garçon courageux. La Grande Guerre des hommes contre les loups n’a pas laissé de survivant dans son village. Archer aguerri, il décide de partir affronter le Dernier des Loups. Sa longue traque le mènera hors des sentiers battus et le combat qu’il livrera ne sera pas celui qu’il avait imaginé… l’obligeant à regarder, à admettre et à respecter la vie sauvage.

Le Pirate de Coeur : Louis a un sacré héritage à honorer : son père et son grand-père étaient pirates. C’est donc son destin que de prendre la mer. Mais il est jeune encore, et les succès ne viennent pas aussitôt. Peu à peu, avec une certaine brutalité, il obtient ses premiers butins, en volant une sirène ou deux pauvres pêcheurs. Louis, cependant, a toujours le cœur serré. Et quand il parvient à prendre le contrôle d’un véritable navire, un joyau flamboyant au cou, c’est une existence à semer la terreur qui s’ouvre devant lui… Mais il saura écouter son cœur, et dans la générosité retrouvée, il découvrira le vrai sens de la vie.

Je vous recommande chaudement chacun de ces trois livres ❤ J’ai hâte de lire d’autres livres de ces deux artistes, et j’ai déjà quelques titres dans ma ligne de mire : pour Sébastien Pérez, ce sera Les Fées de Cottingley, que j’ai trouvé au festival de la BD d’Angoulême, et une sublime biographie de Frida Kahlo illustrée par Benjamin Lacombe ^^
Pour Justine Brax, la liste de ce qui me fait envie est longue, entre La robe rouge de Nonna qui raconte la fuite d’une famille italienne lors de l’arrivée au pouvoir de Mussolini, La voix d’or de l’Afrique qui nous narre la vie du chanteur Salif Keita, Ouki qui a également été écrit par Sébastien Pérez,… Mais je suis surtout tentée par Freedom !, un album qui retrace l’histoire de l’Underground Railroad qui permettait aux esclaves noirs d’Amérique de fuir vers les Etats du Nord, plus progressistes.

Et vous, laquelle de ces pépites vous fait envie ? 😀

Publicité

Noir : Histoire d’une couleur

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ J’ai craqué, encore, sur un artbook, mais y a des circonstances atténuantes, je maintiens et j’affirme ! Je suis passée à la librairie chercher un cadeau pour une amie, et je suis passée à côté de deux librairies qui discutaient du livre qu’ils mettaient en rayon, en l’occurence un « artbook de fantasy gothique ». Vous voyez bien que les circonstances étaient contre moi X’D Et je ne regrette rien, il est trop beau 😍 Crimson de Abigail Larson pour les intéressé(e)s ^^

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous présente cette fois un livre écrit par l’historien et enseignant-chercheur Michel Pastoureau : spécialiste de la symbolique et de l’histoire culturelle des couleurs, des emblèmes, de l’héraldique, et de l’histoire culturelle des animaux. Vous savez mon amour de la symbolique depuis que j’ai fait mes dessins de tarot ^^ Il a écrit plusieurs livres sur l’histoire des couleurs, et ma p’tite Maman m’a offert les deux volumes qui correspondent à mes couleurs préférées : le noir et le rouge ❤ A tout seigneur, tout honneur, j’ai donc commencé par le noir ! Noir, Histoire d’une couleur est paru en 2008 et a eu une réédition en poche récemment, mais je vous conseille tout de même la grande version si vous pouvez mettre la main dessus, vous profiterez des illustrations 🙂

Lire la suite

La demoiselle savante

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Jour de vote aujourd’hui, je vais essayer d’y aller : je viens tout juste de retrouver ma carte électorale, ce serait bête de pas en profiter XD L’avantage du concours, c’est que ça m’a donné envie (un tout petit peu) de m’intéresser à l’actualité. Je me suis sélectionné quelques sites d’infos qui me semblent dignes de confiance : Euronews, Huffington Post, Reporterre… et vous, vous regardez quels sites ? 🙂

Nouvelle chronique littéraire ! Vous le savez peut-être, il y a deux ou trois ans je crois, ma grand-mère est décédée ; quelques mois plus tard, j’ai pu avoir accès à sa bibliothèque et récupérer quelques uns de ses livres. Je ne connaissais d’elle que son côté « doyenne de la famille » et « croyante », j’ai été surprise de voir qu’elle avait aussi son côté féministe : elle s’intéressait beaucoup aux femmes écrivains et à Virginia Woolf. Si seulement j’avais su ! Malheureusement, j’avais toujours cru que sa bibliothèque était un saint des saints inaccessible, et je n’ai pas forcément su comment avoir de longues discussions avec elle. Mais on adorait jouer au Scrabble et au jeu de l’oie XD
Bref, tout ça pour dire qu’aujourd’hui, je vous présente un de ses livres : La demoiselle savante de Brigitte Hermann, une biographie d’Anne-Marie de Schurman, une femme intellectuelle du XVIIème siècle.

Lire la suite

Les Abysses

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Pour briller en société ou juste parce qu’on est bizarre, on aime bien retenir le nom de certaines phobies : coulrophobie pour les clowns, trypophobie pour les trous, hippopotomonstrosesquippedaliophobie pour les mots trop longs (et le mec qui a inventé le mot a loupé une carrière de bourreau visiblement),… Aujourd’hui, j’ai appris le mot taphéphobie, ou la peur d’être enterré vivant : elle a connu un petit boum à la fin du XIXème siècle avec l’essor du roman gothique et notamment La Chute de la Maison Usher d’Egard Allan Poe. Voilà, c’était la minute « j’ai appris un truc et j’en suis fière allez savoir pourquoi » XD

Nouvelle chronique littéraire ! J’avais entendu plusieurs fois parler de Rivers Solomon via le blog Les Chroniques du Chroniqueur (que je vous conseille beaucoup), et j’avais très envie de la découvrir ! Auteure non-binaire américaine (elle tolère cependant le féminin en français parce qu’on galère avec le neutre), elle est associée à la science-fiction et à l’afrofuturisme, c’est-à-dire une redéfinition de la communauté noire à travers la science-fiction ou le réalisme magique. C’est un courant dont j’ai hâte de découvrir plus de livres ! J’ai sauté sur l’occasion de lire le dernier roman de Rivers Solomon, Les Abysses, paru en 2020 aux éditions Les Forges de Vulcain.

Lire la suite

Le Coeur perdu des automates

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Je suis tombée sur une petite pépite au boulot : un cahier de mutation de propriétés (un genre de registre immobilier tenu par les mairies) datant de 1819 ! Ca fait tellement bizarre de voir l’écriture manuscrite et de se dire qu’elle date de plus de 200 ans, qu’il y avait un clampin qui tenait ce cahier exactement comme moi aujourd’hui… mais en bien meilleur état parce que là les plats de couverture ont l’air d’être passés à l’éponge métallique ^^’ Bon par contre ça n’atteint pas mon copain qui m’a regardée comme une folle quand j’ai essayé de lui dire pourquoi je trouvais ça émouvant XD

Nouvelle chronique littéraire ! Voici un petit roman que j’avais hâte de lire, je le voyais passer et repasser, entre couverture qui attire l’oeil et critiques alléchantes, et comme d’habitude, j’ai fini par craquer XD Voici Le Coeur perdu des automates de Daniel H. Wilson, paru en 2018. La couverture nous le jette un peu à la figure, donc spontanément je pensais que c’était du steampunk, mais en fait c’est plus une vague esthétique de rouages qu’une vraie intrigue basée sur les codes du genre ; on pourrait dire que c’est de la science-fiction puisque il y est question d’automates fonctionnant avec une technologie mystérieuse, mais d’un autre côté, tout ça semble s’apparenter à une ancienne magie donc… j’avoue que je suis confuse sur le genre dans lequel je dois classer ce roman ^^’ Lire la suite