Archives de Tag: cimetière

Changer l’eau des fleurs

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ J’essaie désespérément de me motiver pour entamer mon projet de couture ; mais comme je n’ai aucune compétence particulière et que j’ai tout juste assez de tissu, j’avoue que j’ai très peur de rater mon coup… Du coup, je n’ose rien faire ^^’ J’aimerais d’abord essayer de terminer mon manuscrit : ça me fera une excuse en moins pour ne pas coudre, et j’aurai plus de temps. Je suis à la fin les enfants, et écrire n’a jamais été aussi palpitant ❤

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que Pepparshoes du blog Sorbet-Kiwi m’a offert, et je ne la remercierai jamais assez ❤ Elle m’avait déjà offert Les Oubliés du dimanche de Valérie Perrin (cliquez sur le lien pour voir la chronique), et comme je l’avais adoré, elle m’a offert lors d’un nouveau swap Changer l’eau des fleurs de la même auteure, sorti en 2019 😀  Lire la suite

Quelque part à minuit dans un cimetière pas si loin…

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Normalement à cette date, je devait vous présenter un nouveau dessin de tarot. Seulement, je mets longtemps à les faire : ça me demande du temps pour les dessiner, mais aussi pour imaginer ce que je veux faire et pour trouver la bonne méthode de le faire : n’ayant pas eu la chance de prendre des cours de dessin, je galère un peu, je confesse ^^’ Heureusement que mon appareil photo n’est pas assez performant pour vous montrer les traces de gommages XD

Bref, pour cette fois, pour gagner du temps et aussi parce que c’est bientôt Halloween, je voudrais vous montrer un autre dessin, qui à la base venait d’un délire idiot : je voulais faire un nain zombie ! Oui oui, cherchez pas, je sais que je suis bizarre ^^’ Surtout qu’au final, j’ai dû un peu changer de projet, c’est plus devenu une sorte de revenant celtique à la sauce nanique de Tolkien, mais j’aime bien aussi comme ça, et je suis contente de ce que j’ai réussi à faire 🙂 Âmes sensibles s’abstenir !

Alors, qu’en pensez-vous ? :3 J’ai commencé par la forme du casque et de la tête ; elle a un peu changé en cours de route pour des soucis de perspective, et aussi à cause de la boursouflure sur le côté gauche du visage. Normalement, ou à moins d’avoir un casque ultra malléable, le métal ne devrait pas se déformer, et du coup l’espèce de bosse reste comprimée jusqu’à ce que la peau fusionne et pourrisse à l’intérieur du casque (bon appétit), mais j’ai bombé le casque sur les conseils de mon copain qui pensait que ça mettrait mieux cet aspect du visage en valeur. Vraisemblance contre esthétique ! Vous êtes d’accord avec lui ? Après c’est sur que si on veut parler de vraisemblance, la taille de la langue pose problème, et d’un point de vue plus général, je ne peux pas vraiment dire que le sujet du dessin soit très réaliste ^^’

Je lui ai fait des tresses dans sa barbe (j’ai mis du temps à la fignoler celle-là…), et j’ai repris des modèles de casques nains qu’on peut voir dans les adaptations de Tolkien à l’écran (merci Peter Jackson ^^). Pour tous les motifs celtiques, Google Image a été mon meilleur ami, et depuis ce dessin je suis profondément admiratrice des gens qui arrivent à faire ces entrelacs sans modèles, c’est déjà si dur de les recopier ! J’ai aussi pris des images de tombes celtes que j’ai combiné avec des noeuds celtiques, et finalement j’ai parsemé le tout de feux follets 🙂 Je suis vraiment contente de l’aspect que j’ai pu leur donner, surtout avec le fond sombre : les estompeurs m’ont bien aidée sur ce coup-là.

Voilà voilà, que pensez-vous de ce dessin d’Halloween ? (même si en vrai je l’ai fait en juin) J’espère qu’il vous plaît, j’ai surtout hâte de finir le projet des cartes de tarot et d’avoir plus de temps pour davantage de sujets libres, des idées qui me trottent dans la tête et des projets qui n’ont ni queue ni tête 😀 J’ai déjà toute une liste vous savez ^^

The Graveyard Book

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens ! Je suis une boulette, je retrouve mes boucles d’oreilles en marchant dessus, oui messieurs-dames : je ne savais plus où elles étaient sinon que je les avais enlevées au lit avant de dormir, et mon copain m’entendant soudain crier de douleur déclare : « Bon ben tu les as retrouvées ! ». Il est venu m’aider après, heureusement. Bandage jusqu’à ce que ça guérisse ><

C’est mercredi mes chéris, et comme toujours c’est une nouvelle chronique littéraire J Après 4 mois je rattrape finalement la chronologie : je vous parle des livres que j’ai lu au fur et à mesure, mais j’ai tendance à les lire plus vite que je ne les chronique. Résultat des courses, c’est seulement maintenant que je peux vous parler de ce livre que j’ai lu à la rentrée, soit début septembre ! C’est fou ce que le temps passe comme on dit. Pour la rentrée, je voulais une valeur sûre, quelque chose qui me fasse passer un bon moment à tous les coups : c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers un petit livre que j’avais acheté sur Paris, dans l’excellente librairie de Shakespeare & Co (que je vous recommande). Il s’agit d’une sorte de conte, The Graveyard Book, en français L’étrange vie de Nobody Owens : il est écrit par Neil Gaiman, un super auteur à qui on doit notamment Stardust, Coraline, ou encore Odd and the Frost Giants, un autre excellent conte. Mon livre était en anglais (version originale), mais je ne regrette absolument pas : ça ne me pose pas trop de soucis de lire en anglais, et surtout c’était une édition illustrée par Chris Riddell, qui est un illustrateur que j’aime énormément, notamment pour son travail sur Les Chroniques du Bout du Monde. Lire la suite