Archives de Tag: autobiographie

Le collectionneur de collections

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Mes acouphènes vont bien, de temps en temps ils poussent un peu plus fort la chansonnette avec le stress du confinement, un grand moment de bonheur pour moi… Faut dire que je suis vraiment pas à l’aise avec le télétravail, y en a qui apprécient mais moi je n’aime pas du tout : j’ai besoin de pouvoir séparer lieu de travail et lieu de détente, sinon je suis incapable de me détendre et je ne travaille plus ><

Nouvelle chronique littéraire ! Que diriez-vous cette fois-ci d’un tout piti livre, un livre adorable de moins de 100 pages ? 😀 Figurez-vous qu’au premier semestre de mon master, j’avais un cours intitulé « Collectionneurs et collections » ; or on nous a demandé de faire une fiche de lecture sur un livre au choix, à condition qu’il soit dans le thème du cours. Ne sachant pas trop pas où commencer, j’ai tapé des mots-clés dans Babelio, et suis tombée sur ce livre au titre plus que parfait XD Et pour ne rien gâcher, il était très court, je vous jure que je n’ai même pas fait exprès pour le coup, mais vive le moindre effort ^^ Je vous présente donc Le collectionneur de collections de Henri Cueco, paru en 2005. C’est un récit en partie autobiographique, où l’auteur (qui est aussi peintre) nous raconte toutes ses collections farfelues, qu’il a accumulé au point de faire une collection de collections. Battez ça ! 😀 Lire la suite

Un anglais dans mon arbre

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Comment se passe le confinement de votre côté ? Marathon de films Marvel avec mon copain, qui me montre également tous les anime Dragon Ball XD Il essaye aussi de me mettre à Overwatch, avec plus ou moins de bonheur vu que je préfère les jeux plus tranquilles et que notre connexion est… est ce qu’elle est –‘ (petit conseil perso de jeu : We Happy Few c’est de la bombe !)

Nouvelle chronique, et pour une fois, c’est une BD ! C’est vrai que j’en parle très peu sur le blog, et pourtant je suis une grosse consommatrice de BD. Je me suis un peu calmée, mais quand j’étais petite, entre la pièce remplie de BD de mon oncle quand j’étais en vacances et l’étagère de BD à côté des toilettes chez mes parents, autant vous dire que j’en ai lu plus que ma part ! Celle-ci m’a été offerte par ma p’tite Maman il n’y a pas si longtemps (gros bisou à toi Maman si tu lis ceci), il s’agit de la BD Un anglais dans mon arbre, scénarisée par Olivia Burton d’après sa propre vie, et dessinée par Mahi Grand en 2019. Le sujet m’intéressait beaucoup, d’autant que je connaissais déjà un petit peu le personnage historique de Richard Francis Burton grâce à un autre livre, L’Etrange affaire de Spring Heeled Jack (un gros coup de coeur, je vous le conseille absolument !). Lire la suite

Les années

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien :3 Je suis en train de rédiger l’article tranquille devant un épisode d’Esprits criminels, j’aime beaucoup cette série 😛

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que j’étudie en cours, qui est à vrai dire assez particulier, et ce sera avant tout à vous de vous faire votre opinion, la mienne compte peu je le crains en face des Très Humbles (ahem) Cravatés de l’Académie, qui ont décidé que c’était un classique. Et je ne cesse de m’interroger sur ce terme, tout comme je ne cesse de m’interroger sur ce livre. Il s’agit du livre Les années d’Annie Ernaux, publié en 2008, et qui a reçu plusieurs prix. Annie Ernaux elle-même est une femme de lettres et professeure de lettres, elle a une oeuvre essentiellement autobiographique, très nourrie par la sociologie.  Lire la suite