Archives de Tag: art

Noir : Histoire d’une couleur

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ J’ai craqué, encore, sur un artbook, mais y a des circonstances atténuantes, je maintiens et j’affirme ! Je suis passée à la librairie chercher un cadeau pour une amie, et je suis passée à côté de deux librairies qui discutaient du livre qu’ils mettaient en rayon, en l’occurence un « artbook de fantasy gothique ». Vous voyez bien que les circonstances étaient contre moi X’D Et je ne regrette rien, il est trop beau 😍 Crimson de Abigail Larson pour les intéressé(e)s ^^

Nouvelle chronique littéraire ! Je vous présente cette fois un livre écrit par l’historien et enseignant-chercheur Michel Pastoureau : spécialiste de la symbolique et de l’histoire culturelle des couleurs, des emblèmes, de l’héraldique, et de l’histoire culturelle des animaux. Vous savez mon amour de la symbolique depuis que j’ai fait mes dessins de tarot ^^ Il a écrit plusieurs livres sur l’histoire des couleurs, et ma p’tite Maman m’a offert les deux volumes qui correspondent à mes couleurs préférées : le noir et le rouge ❤ A tout seigneur, tout honneur, j’ai donc commencé par le noir ! Noir, Histoire d’une couleur est paru en 2008 et a eu une réédition en poche récemment, mais je vous conseille tout de même la grande version si vous pouvez mettre la main dessus, vous profiterez des illustrations 🙂

Lire la suite

Songe à la douceur

Par défaut

Bieen le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! En ce moment je me fais une orgie des musiques des années 70-80-90, voire même les années 60 parce que ce serait trop bête de louper « House of the rising sun » ❤ Paraît que c’est pas ma génération mais bon, s’il fallait se limiter à ce qui est fait de notre vivant, plus personne ne connaîtrait le Seigneur des Abbeaux et ça, c’est juste inadmissible 😤 J’ai des goûts pas de mon âge et j’assume, vive Boney M et ACDC 😁 Et vous, quels sont vos péchés mignons musicaux ?

songe

Nouvelle chronique littéraire ! Un livre que ma petite Maman m’a offert, pour un anniversaire ou un Noël si je ne me trompe pas 🙂 Elle avait beaucoup entendu parler de Clémentine Beauvais et avait décidé de m’offrir trois de ses livres : Brexit Romance, Les Petites Reines (que je vous recommande absolument <3) et Songe à la douceur que je viens de terminer. Paru en 2016, c’est un roman en vers libres qui s’inspire d’un autre roman en vers du XIXe siècle, écrit par l’écrivain russe Alexandre Pouchkine et intitulé Eugène Onéguine. J’ai très envie de le lire maintenant, il faut que je me renseigne sur la meilleure traduction 😀 Je vous laisse également le lien vers la vidéo d’une adaptation pour l’opéra du roman de Pouchkine, mise en musique par Tchaïkovsky ; je ne suis pas très opéra, mais en revanche j’aime énormément l’oeuvre de Tchaïkovsky ❤

Lire la suite

Hamadryas

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Bientôt les vacances, bientôt les vacances, ça tourne en boucle dans ma tête et bon sang que j’en ai besoin >< Plus je dois aller en cours et plus je me découvre des tendances sociopathes, les cours ne m’intéressent plus du tout et je rêve de pouvoir rester chez moi pour travailler sur mon mémoire et rien d’autre, R-I-E-N !

Nouvelle chronique littéraire ! Vous reconnaissez peut-être le livre, je vous en ai proposé les premières lignes il n’y a pas très longtemps 🙂 Comme pour la semaine dernière, c’est ma p’tite Maman qui m’a offert ce livre que je ne connaissais ni du titre ni de l’auteur. Il s’agit d’Hamadryas, écrit par Ronal Bonan en 2016. Beaucoup de critiques le comparent au Da Vinci Code puisque c’est un polar historique lié à des oeuvres d’art et à leur interprétation ; mais d’un autre côté, il s’en distingue assez nettement, d’une parce que Hamadryas est plus pointu que le roman de Dan Brown en terme de recherches, de concepts, et s’adresse peut-être à un public un peu plus studieux, et d’autre part parce que tout ce que vous pourrez y lire en terme d’histoire de l’art est véridique, sur Dürer comme sur le reste 🙂 Alors certes, là comme ça le livre a l’air austère, et parlera certainement plus à des étudiants de l’Ecole du Louvre (où se passe une partie de l’intrigue) qu’à un public lambda, mais si vous avez l’occasion, je vous conseille vraiment de tenter l’expérience 😉 Lire la suite

Arte

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! Bientôt la rentrée pour beaucoup, moi j’ai encore une petite vingtaine de jours de liberté, mais je bosse quand même pour préparer ma deuxième année hein, faut pas croire… Bon d’accord, je glande aussi. Et vous auriez fait pareil 😛

Nouvelle chronique de manga messieurs dames ! Comme je vous l’ai dit, pas de poésie encore une fois mais une nouvelle découverte de manga, j’espère que ça vous donnera envie de le lire :3 Il s’agit du manga Arte de Ohkubo Kei, commencé en 2013. Il a commencé à paraître en France en 2015. Actuellement, il y a 11 tomes parus au Japon contre 8 en France, et la série est toujours en cours 🙂 Comme pour le manga précédent, Bride Stories, je l’ai découvert dans la bibliothèque où je faisais mon stage, et j’en ai profité pour leur demander d’acheter la suite ^^ Il s’agit d’un manga historique qui aborde plusieurs thématiques : le monde de l’art à Florence, mais aussi la place de la femme dans un milieu qui lui est normalement inaccessible. Lire la suite

La Demeure du Chaos

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, vous allez bien ? Aujourd’hui, pas de poésie ni de peinture, ou plutôt si mais à plus grande échelle 😛 D’habitude je ne suis pas très fan de l’art « content-pour-rien », mais il y a un musée qui m’a fait changer d’avis. Ca fait un moment que je suis allée là-bas, mais j’en ai gardé un très bon souvenir, et je voulais vraiment vous parler de cet endroit très spécial 🙂 Il se situe juste au nord de Lyon à environ 10 minutes de la ville, et comble de bonheur, l’entrée est gratuite, et on aime ce mot : il s’agit de la Demeure du Chaos !

Au départ, le bâtiment était un relais de poste du XVIIème siècle, qui au fil des années a subi de nombreuses destructions et reconstructions partielles. Son actuel propriétaire, Thierry Ehrmann, en a fait un lieu de création perpétuelle, où des artistes contemporains viennent ajouter des oeuvres, des témoignages ou des protestations ; beaucoup de ces oeuvres sont en lien avec des éléments d’actualité ou des problématiques récentes comme le 11 septembre 2001, les guerres au Moyen-Orient, etc. Il y a énormément de citations écrites un peu partout sur le site ; on voit aussi très souvent le nom du site Wikileaks, qui d’après ce que j’ai compris est un site qui met en lumières toutes les dérives politiques ou sociétales en publiant des documents censés être confidentiels. La démarche toute entière s’inspire beaucoup du Facteur Cheval auquel elle rend hommage : c’était un facteur du XIXème siècle qui pendant des années et des années ramassait des pierres étranges sur son chemin pour construire son Palais idéal, et son tombeau. Je sais pas vous, mais moi c’est ma prochaine visite, c’est dit !

La Demeure du Chaos est devenue assez connue il y a quelques années à la suite d’une controverse judiciaire : pas du tout pour ce qu’elle dénonçait (ou alors de façon officieuse), mais au départ parce que les modifications profondes du bâtiments ont choqué les riverains et surtout la mairie qui a fini par porter plainte en 2004. Ehrmann avait reçu l’ordre de remettre au moins les murs extérieurs en état, mais celui-ci refusa et fit plusieurs fois appel, allant jusqu’à prendre à témoin la Cour européenne des droits de l’homme en 2011, puis en 2013 malgré un premier refus, en insistant sur le statut d’oeuvre d’art de la Demeure : à ce titre, elle ne pouvait être ni modifiée ni détruite. Finalement, et heureusement à mon sens, il a eu gain de cause 🙂 Bref, mieux que des mots, je vous laisse apprécier les photos que j’ai pu prendre (et excusez le ciel gris, elles datent de janvier je crois ^^’)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai vraiment adoré cette visite, je ne comprenais pas forcément chaque oeuvre vu que ma culture politique est à peu près aussi étendue que l’épaisseur d’un cheveu, mais c’était sacrément impressionnant ! L’esprit de rébellion est bien présent, et chaque citation et chaque oeuvre font clairement réfléchir sur les directions que prend la société actuelle. Je vais pas vous mentir, c’est clairement d’inspiration anarchiste, et même si je ne partage pas forcément l’avis des artistes sur la doctrine, ce qu’il essaient de faire est d’abord et avant tout de remettre un peu de bon sens dans tout ce merdier ! N’hésitez pas à y faire un tour, ça vaut cent fois le détour 🙂