Comment Mélissandre la petite sorcière découvrit le secret du bonheur

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Est-ce que vous aussi vous avez une pile de trucs à recoudre ou à rajuster à votre taille ? Parce que moi oui et en plus elle est super grande vu que je tarde à m’y mettre XD Je pense que ce va me servir de prétexte pour un marathon Tolkien 😇 Version longue bien sûr 😁

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui un livre que j’ai découvert à la bibliothèque où je travaille, et qui m’a beaucoup marquée. J’hésite encore sur comment le qualifier : c’est un livre jeunesse, assez épais soit dit en passant, mais le propos parfois dur (mais nécessaire) et le côté philosophique de l’histoire en font un ouvrage très particulier. Voici Comment Mélissandre la petite sorcière découvrit le secret du bonheur de Guillaume Bianco, écrit en 2021. Pour ceux et celles d’entre vous à qui le nom de l’auteur dirait quelque chose, il a également écrit les BD Ernest & Rebecca (que je vous conseille vivement si vous ne les connaissez pas encore) et Billy Brouillard.

Résumé : L’histoire de Mélissandre aurait été douce si seulement elle n’avait pas croisé la route de ce maudit diablotin ! Motivée par un fort désir de vengeance, elle se lance à sa poursuite. S’ensuivent alors de trépidantes aventures et de merveilleuses rencontres aussi inattendues que magiques… Se laissera-t-elle ronger par le remords et la colère ? À moins qu’au bout du chemin, elle ne découvre le secret du bonheur…

Mon avis :

Gros coup de coeur pour l’objet livre : relié, bien épais, on ne peut s’empêcher de penser à un petit grimoire. Les illustrations ne sont pas en reste : 365 pages illustrées, un dessin réalisé par jour ! Le style est coloré sans se départir de certains tons sombres, et il est plutôt mignon, tout en rondeurs enfantines ! Rien qu’avec le dessin on s’attache à notre petite sorcière, mais il ne faut pas s’y tromper : l’histoire va remuer beaucoup de sentiments.

Le début est clairement la partie la plus joyeuse : on y découvre Mélissandre et son quotidien très occupé de sorcière. C’est une petite fille énergique, toujours prête à aider les créatures dans le besoin ; elle vit entourée de ses familiers qui sont avant tout des amis pour elle. Puis arrive ce satané diablotin, qui la fait tourner en bourrique avant de tuer son oiseau de compagnie d’un coup de gourdin (je vous avais prévenus). La petite sorcière n’a plus qu’une idée en tête, se venger. Dans sa quête, elle va traverser de nombreux endroits intrigants, user de quelques pouvoirs magiques ; elle va rencontrer des amis incroyables et improbables, mais elle en perdra également. Pour se relever après une telle suite de bouleversements, elle devra suivre une sorte de parcours semé d’épreuves pour découvrir qui elle est réellement.

L’histoire va donc aborder divers thèmes très lourds : la mort, le deuil, l’acceptation et la re-construction de soi après de grands bouleversements. La portée philosophique et symbolique est très importante, l’histoire riche en émotions. Ce n’est certes pas un livre très simple à aborder avec un enfant, de même qu’en tant qu’adulte on peut se sentir démuni face à une histoire qui aborde de plein fouet ces sujets ; pourtant, j’ai beaucoup aimé ma lecture. En partie parce qu’elle ose justement traiter de ces thèmes sincèrement et sans faux-semblants. Ensuite parce que le propos me parle beaucoup : après l’exaltation, les chocs, la culpabilité, on suit également Mélissandre sur le retour à un calme intérieur, aux choses essentielles. On apprend avec elle que le bonheur dépend certes des circonstances mais aussi de notre propre capacité à nous aimer tels que nous sommes.

Je ne peux pas trop vous en dire plus, l’histoire est assez courte tout en abordant beaucoup de choses, mais c’est vraiment un très beau livre. Si vous voulez le lire avec votre enfant, mieux vaut bien choisir le moment. Ne passez pas à côté pour autant ! Je me suis émue et j’ai pleuré, la fin m’a certes un peu déroutée, et pourtant je n’en ressens pas moins une très grande tendresse pour cette histoire et son héroïne. J’ai eu l’impression de grandir à travers elle.
Et vous, connaissiez-vous ce livre ou d’autres du même auteur ? Qu’en avez-vous pensé ?

Publicité

"

  1. Ça a l’air vraiment bien et je me suis ajouté cette BD dans ma liste d’envies. J’espère que je n’aurais pas à attendre trop longtemps avant de la découvrir !
    Quant au raccommodage, j’en ai plein à faire, et je laisse traîner… Oups ? ^^’

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s