Big Fish & Begonia

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Depuis quelques semaines j’essaye de faire du tri dans mes livres et… c’est dur >< Il y a ceux que je n’ai pas encore lus (honteusement nombreux), ceux que je veux garder parce qu’ils sont trop bien, ceux dont je ne suis pas encore prête à me séparer pour diverses raisons… Arg ^^’

Nouvelle chronique ! Et cette fois-ci je vous laisse un peu tranquille avec les BD, on va plutôt parler d’un film d’animation 🙂 Et j’ai pas fait exprès mais ce sera encore un film d’animation chinois ^^’ Je vous avais déjà chanté les louanges de quelques uns de ces films comme White Snake, Green Snake ou encore Jiang Ziya. Ici, on va parler de Big Fish & Begonia, un film sorti en 2016 que vous pourrez trouver (sauf s’ils n’ont plus les droits) sur Netflix ! Réalisé par Xuan Liang et Chun Zang, le film s’inspire d’anciennes légendes chinoises du Shanhaijing, un recueil de géographie et de récits fantastiques datant de l’Antiquité chinoise (entre le Ve et le IIe siècles avant JC pour vous donner une idée, merci Wikipedia) ; et à mon avis, il puise surtout dans la partie intitulée Livre des vastes étendues sauvages, qui mentionne une bonne soixantaine de pays imaginaires ❤

Résumé : Chun, une jeune adolescente, vit dans un monde situé en dessous des fonds marins. Ce pays est étroitement lié à celui des humains. Les êtres qui peuplent ce monde ne se considèrent pas comme des dieux mais comme « Les Autres », des individus capables de contrôler la nature, le temps, les marées et le changement des saisons. Leur mission est de veiller sur l’âme des vivants en les protégeant après leur mort.
Chun, après avoir atteint l’âge de 16 ans, est envoyée dans le monde des hommes sous la forme d’un dauphin orange afin d’accomplir son rituel de passage à l’âge adulte et comprendre les lois de la nature. Elle souhaite faire l’expérience du monde humain et ne pas simplement l’observer. Durant son voyage, elle découvre la beauté et la magnificence du monde des hommes mais se rend aussi compte de sa dangerosité. Prise au piège dans un vortex, elle est sur le point d’être tuée avant d’être sauvée in extremis par Kun, un garçon humain, qui se noie après coup. Rongée par la culpabilité, Chun décide de s’opposer aux interdictions de son monde et se lance dans une aventure épique pour redonner vie au jeune homme. Elle devient protectrice de son âme et le protège vigoureusement contre tous ceux qui pourraient la gêner dans son périple, y compris sa propre famille.

Mon avis : Coup de coeur !

Déjà… ohlalalalala ❤ Le film est ma-gni-fique. On retrouve un petit peu de la patte Ghibli, mais le film ne manque clairement pas d’originalité. Les dessins sont magnifiques, l’esthétique, les paysages, tout vous transporte ! Il y a quelques éléments 3D au milieu du reste en 2D, mais ils sont plutôt bien intégrés à défaut d’être discrets et se laissent admirer avec plaisir. Et c’est beau, c’est tellement beau que j’en ai pleuré et on était même pas à 5 minutes du film ^^’

J’ai adoré découvrir ce monde étrange en-dessous de la mer, peuplé d’être très différents, certains humanoïdes et d’autres non, tous détenteurs de pouvoirs sur les quatre éléments et garants de l’équilibre entre leur monde et celui des humains. Par exemple Chun maîtrise la végétation ❤ Là où le film garde son petit côté mystérieux (et je trouve ça très habile), c’est qu’il ne va pas nous faire une description complète de l’univers de Chun : l’histoire va suivre le combat de l’héroïne et épouser ainsi sa perception des choses, à savoir sauver Kun et payer sa dette envers et contre tout. On découvrira tout le reste de façon naturelle, en observant les détails et les personnages secondaires. Il restera bien sûr quelques petites découvertes étranges et questions en suspens, mais juste de quoi titiller l’imaginaire.

L’histoire est belle et très émouvante. Au coeur de tout, il y a l’amitié et l’amour, le respect de la vie et de la nature, et surtout le dilemme de sauver une vie quitte à mettre en danger toutes les autres, ou, présenté autrement de sacrifier une vie pour sauver les autres. Car oui, lorsque Chun recueille l’âme de Kun (sous la forme d’un poisson qui va grandir) et décide de la protéger jusqu’à ce qu’il puisse revenir dans son monde, elle brise un fragile équilibre : des catastrophe apparaissent peu à peu, prélude à une destruction généralisée si l’ordre n’est pas très vite rétabli.

Chun est une jeune fille à laquelle on s’attache très vite. Traumatisée par son voyage et sa fin tragique, elle manque peut-être de recul pour bien évaluer les conséquences de son acte sur son monde et son entourage, mais elle n’a pas pour deux sous de méchanceté. En dépit de sa douceur, elle a une détermination à toute épreuve, et heureusement, car avoir la charge d’une vie est une lourde responsabilité.
Sa relation avec Kun se fait sans paroles, mais le lien qui se tisse entre eux, de plus en plus fort et profond, ne fait pas le moindre doute. Lui est indéniablement courageux et tout aussi généreux que Chun, qu’il veut protéger à son tour.
Dans sa quête, Chun sera aidée de deux personnages : son grand-père, qui fait office de vieux sage du village et qui a de puissants pouvoirs, et Qiu, un ami d’enfance. Difficile de ne pas s’attacher à lui non plus : c’est un garçon de type blagueur et casse-cou, il est loyal et prêt à tout risquer pour Chun ; toutefois, celle-ci n’en pas tout à fait conscience, tant son attention est focalisée sur le fait de rendre la vie à Kun.

Bref, un film magnifique, aussi beau que poétique, parfois triste mais surtout riche en évènements ! On peut résumer certains films en une phrase, mais celui-ci a un scénario vraiment étoffé, je vous garantis qu’on ne voit pas le temps passer. Je vous le recommande absolument, pour moi c’est un coup de coeur et rien que de vous en parler j’ai envie de le revoir !

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s