Les Colombes du Roi Soleil

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Tant de choses à faire et si peu de temps, ça doit faire plusieurs jours que cette phrase du Joker me trotte dans la tête… Au boulot et à la maison d’ailleurs, au moins je ne m’ennuie pas XD

Nouvelle chronique littéraire ! Je pensais le faire tome par tome au début, mais comme j’ai eu le temps de tout lire avant que mes poignets ne guérissent, je vais faire la série en un coup 😀 Voici Les Colombes du Roi-Soleil, une série historique publiée de 2005 à 2015 en 14 tomes, écrite par Anne-Marie Desplat-Duc. Si le nom vous dit quelque chose, c’est normal, elle a écrit plusieurs séries de romans jeunesse. J’ai découvert la série au collège, mais sans aller jusqu’au bout ; il y a quelques mois, j’ai mis la main sur les derniers tomes et j’ai enfin pu avoir le mot de la fin !

Résumé : Dans la maison Saint-Louis à Saint-Cyr, les jeunes filles de bonnes familles suivent l’éducation stricte de Madame de Maintenon. Chacune rêve de liberté et de succès : Charlotte la rebelle passionnée, Louise la discrète, Isabeau l’érudite… Elles vont tour à tour quitter Saint-Cyr, pour vivre d’incroyables aventures, faites de rencontres et de voyages !

Mon avis :

Comme vous l’aurez compris avec le résumé, chaque tome va se dérouler de la même façon, à l’exception du premier qui va présenter un peu plus le contexte de départ (la maison de Saint-Cyr) ainsi que les héroïnes des romans suivants, et du dernier qui réunit toutes les héroïnes (ou presque). A travers la série on va donc suivre le parcours de 12 jeunes filles qui vont toutes finir par quitter Saint-Cyr par la grande porte ou par la fuite, et tenter d’atteindre leur but : vivre leur vie selon leur inclination, retrouver un homme et l’épouser, etc. Les titres des différents tomes parlent d’eux-mêmes :

  1. Les Comédiennes de Monsieur Racine
  2. Le Secret de Louise
  3. Charlotte, la rebelle
  4. La Promesse d’Hortense
  5. Le Rêve d’Isabeau
  6. Éléonore et l’Alchimiste
  7. Un corsaire nommé Henriette
  8. Gertrude et le Nouveau Monde
  9. Olympe comédienne
  10. Adélaïde et le Prince noir
  11. Jeanne, parfumeuse du Roi
  12. Victoire et la Princesse de Savoie
  13. Gabrielle, demoiselle d’honneur
  14. Retrouvailles à Versailles

Le contexte historique de la série est plutôt bien travaillé, même si c’est romancé et adapté pour les enfants, et les livres se lisent très facilement. On retrouve de nombreux personnages qui ont réellement existé, y compris Louise de Maisonblanche qui est l’héroïne du tome 2 (mais l’autrice a complètement réinventé sa vie). Chaque tome sera l’occasion d’aborder différents thèmes et aspects de cette époque : la question de la religion, avec les conflits entre protestants et catholiques à cause de l’édit de Fontainebleau (1685), sera abordée dans plusieurs tomes ; les colonies aussi, avec le Canada ou encore l’Afrique ; les différences sociales, la vie de cour, mais aussi certains domaines de l’art comme les parfums, le chant ou le théâtre ; très vaguement la guerre avec l’aventure d’Henriette (et pourtant il existait beaucoup de femmes qui se travestissaient pour aller se battre, pour diverses raisons). Mais bien évidemment, l’un des thèmes centraux sera la place de la femme : car chacune des Colombes aura à surmonter le fait qu’on la renvoie constamment aux « devoirs de la féminité », c’est-à-dire être pieuse, obéissante et docile. Certaines vont s’en accommoder, d’autres le contourner avec subtilité, et mes préférées vont copieusement l’ignorer et faire valoir leurs talents !

La plupart des romans sont donc très sympas à lire et avec des histoires plutôt bien ficelées, notamment l’histoire de Jeanne qui parvient à intégrer une profession pourtant réservée aux hommes, d’Hortense qui a une belle évolution du personnage, d’Henriette qui devient corsaire, d’Eléonore qui part à la recherche de la Pierre Philosophale, de Gertrude qui est pour moi l’un des meilleurs personnages et qui est envoyée dans le Nouveau Monde, ou encore d’Isabeau qui veut consacrer sa vie à transmettre ce qu’elle a appris (ce qui en fait l’une des rares filles de la série à ne pas courir après son crush).
La série est aussi très naïve, ce qui est logique venant d’une série pour enfants : ça se verra particulièrement dans certaines situations où tout le monde va se plier en quatre pour aider l’héroïne. De la même façon, l’époque de Louis XIV est très idéalisée, sans parler du Roi que tout le monde décrit comme un dieu vivant. Alors oui, Versailles c’était magnifique, mais précisons quand même deux points pris au hasard : d’abord ça devait puer le bouc car à l’époque on croyait l’eau néfaste et on se noyait dans le parfum pour camoufler les mauvaises odeurs ; ensuite en dehors de la Cour, c’était une période très sombre entre les épidémies, les guerres du roi Loulou, et la famine provoquée par lesdites guerres qui ont vidé les coffres du pays (plus tard ça donnera notamment la Révolution).

Mais des points m’ont un peu plus fait tiquer : le fait que seulement 2 des 12 romans ne comportent pas de romance obligatoire, et surtout que la série utilise beaucoup trop le scénario « coup de foudre » pour ses intrigues amoureuses… quitte à le provoquer dans deux ou trois tomes entre une gamine de 8 ans et un ado de 14. Et bien sûr, des années plus tard sans s’être vus, ils se tombent dans les bras. Meh. Quelques allusions à l’homosexualité mais pas de couples lesbiens, juste une amitié très forte dans le roman de Gertrude ; ça encore je peux comprendre, l’époque, le type de roman et le début des années 2000 font que le sujet n’était pas très facile à aborder. Mais vous m’avez comprise, je déplore le côté presque inévitable de la romance, surtout à grand renfort de coup de foudre ; heureusement certaines relations sont mieux construites et plus abouties : c’est le cas par exemple pour Eléonore, Jeanne, Gertrude ou Olympe.
En revanche, il y a deux tomes que je ne pardonne pas : celui de Victoire et le tout dernier. Celui de Victoire n’a absolument aucun enjeu. Je vous jure. Pas d’antagoniste, pas d’objectif à atteindre, une héroïne complètement plate et sans volonté qui se fait mener par le bout du nez par une petite princesse égoïste (future femme de Louis XV), et dont le seul objectif est de faire la fête. Wouaw. Clairement celui-là m’a déçue, l’intrigue se termine à Versailles et en 300 pages peut-être il ne s’est rien passé. Si c’était pour de la description historique, le tome suivant avec Gabrielle est clairement mieux fait. Et en ce qui concerne le dernier tome, c’est très mignon de vouloir faire une réunion, mais du coup c’est un peu trop décousu à mon goût, ce sont juste les filles qui se retrouvent et racontent des choses qu’on sait déjà avec les précédents tomes. Pour rallonger la sauce, on a droit à une nouvelle intrigue avec Charlotte ; mais celle-ci, bien qu’un peu plus réaliste, finit mal et plombe carrément l’ambiance d’une série qui jusque là ne faisait que du happy end.

Bref, cette série sera un bon souvenir pour moi mais sans plus ! Même en tenant compte du fait que c’est une série jeunesse, le ton est parfois un peu trop mièvre à mon goût. Heureusement, et même si la dominante « rose » des couvertures n’aide pas, on n’est pas dans une ambiance pure princesse (sauf pour Victoire ou Gabrielle) car les héroïnes vont plusieurs fois connaître des situations critiques où elles devront se débrouiller et gagner en maturité. L’adaptation historique est idéalisée mais pas mal faite non plus.
Et vous, l’avez-vous lue ? Qu’en avez-vous pensé ^^

"

  1. Pour tout t’avouer, je l’ai lue étant plus jeune, j’avais de beaux liens avec l’auteure mais c’est parti très loin… du coup j’ai pas du tout lu les deux derniers tomes mais étant plus jeune c’était une série que j’avais apprécié même si justement c’était pas un truc dingue, comme tu le dis c’est quasiment toujours le meme type d’intrigue etc

    • La série a ses bons et ses mauvais points, je pense que tu ne perds pas grand chose en n’ayant pas lu les derniers tomes. En tout cas, c’est génial d’avoir pu échanger avec l’auteure :3

  2. Je ne l’ai jamais lu et au vu de ce que tu racontes je ne suis pas certaine que cela sera un souvenir impérissable xD tu les as enchaîné en rout cas *-*

    • Ben interdite de clavier, de scroll sur le portable et de crayon, j’avais du temps à meubler XD
      Souvenir un peu nostalgique du collège on va dire, mais sans plus 🙂

  3. Déjà au collège cette série ne m’attirait pas. Ce n’est pas la période historique qui m’attire le plus et, il faut le dire, beaucoup de séries étiquetées « filles » mettaient de la romance à tout va (enfin peut-être était-ce un préjugé de ma part, quoiqu’il sokt avéré avec « Les Colombes du Roi Soleil ») et, de fait, je préférais clairement me tourner vers la SF ! Cela dit, je comprends ton désir de la relire et de pouvoir enfin la terminer ; dommage que ça se termine sur une déception.

    • La SF avant tout, nous sommes d’accord 😀 Par rapport à mes autres lectures, cette série ressemblait presque à un accident de parcours XD Et les fins sont toujours compliquées à apprécier : dans l’ensemble la série n’est pas si mal, je vais la garder encore un peu dans mes étagères pour la nostalgie ^^

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s