Premières lignes… #208

Par défaut

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

– Quel idiot !
Je me précipitai dans le couloir, bousculant tout ce qui se trouvait sur mon passage. J’en avais marre de cette école, marre de cette vie, de MA vie. Mon comportement aboutirait sûrement à un renvoi. Mais il fallait voir le bon côté des choses : au moins cela me permettrait de respirer quelques jours. Et puis, revoir Monsieur Clark cette semaine : non merci !
Pour quoi se prenait-il, ce vieux grincheux ? « Mademoiselle Tanner par-ci, Mademoiselle Tanner par-là… » Pourquoi ne s’occupait-il pas de ses affaires, pour changer, au lieu de s’acharner sur moi ?
Après une énième remarque du professeur sur mon attitude provocante et mon manque d’attention, j’avais réagi au quart de tour et m’étais ruée hors de la salle avec rage, faisant basculer chaises et tables, sans tenir compte de ses avertissements. Je n’avais qu’une chose en tête de toute façon, me retrouver dehors, loin de l’école. D’accord, ma soudaine saute d’humeur était un peu exagérée. A vrai dire, je n’attendais qu’une occasion de pouvoir filer. Jale était sûrement déjà dehors, peut-être au Benty Coffee…
Je me dirigeais avec détermination vers la sortie quand quelque chose me heurta, ou plutôt « quelqu’un »… A mon grand désarroi, il s’agissait de Sandra.
Immobile en face de moi, elle était mal à l’aise, mais se risqua toutefois à me sourire. Sandra avait été ma meilleure amie avant que je ne devienne la nouvelle moi. C’était une fille géniale, une vraie amie comme on en trouve peu et justement, là était le problème. Elle était désormais trop bien pour être mon amie, et il fallait absolument qu’elle s’en aperçoive. Cependant, Sandra avait toujours été bornée ; ce qui m’obligeait à redoubler d’efforts et à adopter des attitudes de plus en plus dures, voire détestables en sa présence. Je voulais qu’elle tourne la page comme je m’efforçai de le faire.

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s