13 à table ! (édition 2022)

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Ca y est, j’ai recommencé ou ça va pas tarder, j’ai de nouveau repéré un superbe artbook d’une artiste que j’adore XD Moui je sais, j’ai un problème, mais ne vous inquiétez pas : avant je me sentais mal, mais maintenant nous allons mieux 😁

Nouvelle chronique littéraire ! Aujourd’hui je vous propose de découvrir le nouveau recueil de nouvelles des Restos du Coeur ^^ Pour rappel, depuis 2015 l’association publie chaque année un recueil auquel ont participé de grands écrivains français ; le livre coûte 5 euros (ce qui n’est pas très cher, avouons-le) et permet de financer 4 repas chez les Restos du Coeur. La thématique des recueils change à chaque fois, et ici, il s’agit des vacances !
Comme pour chaque recueil que j’ai chroniqué, je vais lister les nouvelles et vous dire rapidement ce que j’en ai pensé 🙂

Tonino Benacquista, Le Fugitif :

Une petite nouvelle très mignonne, parfaite pour commencer le recueil et se mettre dans le bain ! J’ai beaucoup aimé l’originalité du scénario qui, tout en mettant en avant les conséquences de n’importe quelle guerre, rappelle l’importance du lien familial.

Françoise Bourdin, Un faire-valoir :

Ici, on retrouve la classique histoire d’amour adolescent pendant les vacances d’été. Amourette sans lendemain ou début d’une relation durable, ce n’est pas indiqué 😉 Une petite nouvelle sympa à lire, mais pas transcendante non plus !

Marina Carrère d’Encausse, Souvenirs d’enfance :

Cette fois-ci, on attaque un côté bien plus sombre des vacances, avec une nouvelle sur le thème de l’inceste familial. J’ai beaucoup aimé la progression machiavélique du récit et le petit twist final (même si je m’en doutais un peu 😛 ) !

Jean-Paul Dubois, Dag Hammarskjöld :

Le problème de cette nouvelle, c’est qu’à moins de connaître le nom de ce diplomate suédois, prix Nobel de la Paix à titre posthume et très importante figure auprès des pays du Tiers Monde, elle n’évoquera pas grand chose. Bien sûr, l’histoire du garçon qui est le personnage principal est touchante, mais c’est compliqué de prendre sa pleine mesure. Mais au moins la nouvelle aura le mérite d’inciter à la curiosité pour découvrir le personnage en faisant des recherches post-lecture 🙂

François d’Epenoux, On ne joue plus :

Un tonton fantaisiste, des souvenirs incroyables d’enfant confrontés à la réalité bien plus brutale du monde des adultes, c’est une nouvelle que j’ai beaucoup appréciée ^^

Karine Giebel, L’Ascension :

Celle-ci également m’a beaucoup marquée, l’histoire est à la fois dure et pleine de tendresse. On suit l’histoire de deux frères, dont le cadet est handicapé mental. Le grand frère a donc deux fois plus de responsabilités, et se retrouve tiraillé entre son envie de profiter des vacances avec sa copine et l’affection qu’il a pour son petit frère bizarre.

Marie-Hélène Lafon, Les Etés :

Une nouvelle assez intrigante : je trouve que le récit manquait un peu de pêche et d’enjeux, mais c’est aussi un hommage cachée à une autre auteure. Je ne la connais pas malheureusement et je ne trouve pas beaucoup d’infos sur Internet, mais peut-être qu’il s’agit d’une auteure qui va bientôt publier ! Sacré moyen de promotion en tout cas, et une belle preuve d’amitié ^^

Alexandra Lapierre, L’Abat-jour cramoisi du Vieux Sémaphore :

Oh qu’elle est vicieuse celle-là XD Deux soeurs apparemment très liées à travers des souvenirs de vacances paradisiaques… du moins c’est ce que l’une a toujours cru ! Et vous allez vite voir que prendre parti va être plus subtil que prévu 😛

Cyril Lignac, Poulet rôti à l’origan frais et au citron :

Meh. Une recette de cuisine et un commentaire. Pourquoi pas, c’est un recueil des Restos du Coeur donc quelque part c’est logique, mais je suis quand même déçue… Une recette et une nouvelle sont deux choses différentes, alors désolé Monsieur Lignac, mais je suis clairement restée sur ma faim.

Agnès Martin-Lugand, Le coup de folie des vacances :

Depuis qu’elle participe aux recueils des Restos du Coeur, Agnès Martin-Lugand a toujours repris les mêmes personnages et la même famille pour ses nouvelles d’une année sur l’autre. C’est super agréable, c’est comme une mini-série et j’adore voir l’évolution de cette famille recomposée ^^ Et heureusement, pas besoin d’avoir lu les précédents recueil pour apprécier ce « nouvel épisode » ! Vacance et déconnexion iront de pair, c’est le genre de projet de vacances qu’on aimerait faire toute l’année 😀

Etienne de Montety, La Nuit de Juillet :

Nouvelle histoire autour d’un amour de vacance, une jolie romance et une protagoniste attachante qui hésite entre deux beaux garçons qui lui plaisent autant tous les deux. La conclusion me frustre un peu, en bonne anti-fan du foot que je suis ^^’

François Morel, Petite vacance :

Un Président de la République qui part en goguette incognito, voici le sujet de cette nouvelle ! Y a pas à dire, les présidents ont la cote depuis le dernier recueil. Une petite histoire rigolote, que j’ai bien aimée 🙂

Romain Puértolas, Martine :

Glauque, très glauque XD Je ne sais pas pour vous, mais personnellement cette nouvelle m’a très vite mise mal à l’aise ! Un blind-date qui tourne mal, avec un rencard pas piqué des hannetons… et même carrément flippant en fait. Je retrouve l’humour un peu loufoque de l’auteur, mais comme le sujet touche à quelque chose d’assez sensible, je me retrouve un peu le cul entre deux chaises ^^’

Tatiana de Rosnay, Génie et Magnificent :

J’ai beaucoup aimé cette nouvelle ! Adorable, pleine de vie et de tendresse, j’adorerais la voir adaptée en petit court-métrage ^^ Elle me fait aussi penser à la BD Le Plongeon, que je ne saurais que trop vous conseiller !

Leïla Slimani, La Chambre Verte :

Les nouvelles de Leïla Slimani évoquent toujours des sujets difficiles et celle-là ne fait pas exception. On retrouve le thème de l’inceste familial (ah, y a pas à dire les vacances c’est toujours une belle chose), cette fois-ci en mettant en lumière le rôle que peuvent jouer les proches pour soutenir la victime… ou l’enfoncer un peu plus.

En conclusion, un recueil agréable à lire, mais pas mon préféré non plus : certaines nouvelles m’ont bien plu, mais aucune ne m’a vraiment scotchée à mon siège contrairement aux précédents recueils. Et puis cette année il n’y a pas Maxime Chattam, et j’avoue que ça me manque 😀 Mais je vous conseille tout de même de découvrir le recueil si vous avez l’occasion, à la fois pour vous et aussi pour faire votre bonne action livresque 😉

"

  1. Je n’ai encore jamais eu l’occasion de découvrir les recueils de « 13 à table », il faudra que je le fasse un de ces jours (celui-ci ou un autre, on verra bien – peut-être est-ce mieux de commencer par cette édition, pour ensuite monter en gamme?).

    • J’espère que tu aimeras si tu en lis 🙂 Techniquement, je dirais que tu peux commencer par celui que tu veux, à voir si les anciennes éditions se trouvent facilement d’occaz.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s