Miss Pérégrine et les enfants particuliers #3 : La Bibliothèque des Âmes

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ J’ai reçu le cadeau d’anniversaire pour mes 22 ans ! Avec un peu plus de 2 ans d’attente vu que j’en ai 24, mais c’est le jeu du finacement participatif et de ses aléas, que voulez-vous XD J’espère pouvoir bientôt vous faire une chronique dessus, c’est un album de toute bôôté, fait par une artiste que j’adore un peu plus à chaque page ❤

Nouvelle chronique littéraire ! J’ai enfin pu mettre la main sur le sixième et dernier tome de la série Miss Pérégrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs ❤ J’avais lu les trois premiers tomes, et comme le troisième se terminait sur une fin plutôt fermée, j’étais un peu hésitante quand le quatrième tome est sorti en amorçant donc de nouvelles aventures. Mais les avis étaient tellement positifs ! J’ai pris les tomes suivants, jusqu’au sixième, mais en attendant de tout avoir pour tout relire d’une traite ou presque 😀 Il y a eu aussi le film, mais comme il est très adapté, ce n’est plus la même histoire. Et dans la foulée, je me suis aperçue que je n’avais pas fait sur le blog ma chronique du troisième tome, alors je répare cet oubli, promis sans spoil ^^

Résumé : Un garçon aux pouvoirs extraordinaires.
Une armée de monstres redoutables.
Une bataille héroïque pour sauver le monde des particuliers de la tyrannie.
Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole.
Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…

Mon avis :

J’adore toujours autant cette série, et avant tout pour son esthétique. Les photos collectées et empruntées à travers le monde pour illustrer le livre sont vraiment géniales ! Improbables, pas toujours belles, mais toujours avec ce petit quelque chose qui vient donner au récit une dimension nouvelle ^^ On dirait de vieux trucages pas très bien faits, mais grâce à l’histoire, on peut imaginer qu’elles sont vraies, on imagine à la fois les aventures du livre mais aussi en les regardant une seconde fois, on se demande comment, en vrai, elles ont été prises et pourquoi 😀

Le premier tome nous présentait Jacob et les enfants particuliers, piégés dans leurs boucles temporelles depuis des décennies pour échapper aux monstres qui les poursuivent, les Estres et les Sépulcreux. Jacob découvre ces enfants dont son grand-père parlait si souvent, sans soupçonner qu’ils étaient réels ni même que lui-même en était un. Et son pouvoir pourrait bien changer la donne, car il est le seul à voir les invisibles Sépulcreux.
Dans le second tome, les enfants ont été contraints de fuir leur boucle, et Jacob de partir avec eux, en 1940. La Seconde Guerre Mondiale fait rage. Leur Ombrune et protectrice, Miss Pérégrine, est coincée dans sa forme animale de faucon et ne peut ni veiller sur eux ni leur créer une nouvelle boucle temporelle. Les Sépulcreux sont à leurs trousses. Leur seul espoir est de trouver une autre Ombrune et d’explorer le monde des particuliers pour dévoiler ses secrets. Quant à Jacob, il aura bientôt à choisir entre ce monde, qui appartient à son passé, et le sien, où se trouve sa famille.

Dans ce troisième volume, la situation semble plus désespérée que jamais. Jacob et Emma sont désormais livrés à eux-mêmes, en compagnie du chien particulier Addison. Tous leurs amis ont été enlevés par les Estres, tout comme les Ombrunes. Leur seule chance pour les sauver est de les suivre du côté sombre du monde des particuliers, celui que personne n’avait encore soupçonné. Dans une boucle nommée l’Arpent du Diable, où se retrouvent des particuliers sans foi ni loi, parfois brisés par la drogue, les Estres ont établi leur quartier général et leur prison. Jacob et Emma auront besoin d’aide, mais le véritable but du leader des Estres et des Sépulcreux, Caul, n’est pas celui qu’ils croyaient. Il est bien pire.

Rohlalala, cette histoire ❤ J’ai autant adoré ma lecture que pour les deux premiers volumes que j’ai relu pour l’occasion ; et si je me rappelais de l’histoire des deux premiers, je me souvenais à peine de ce troisième tome, alors c’était parfait ! Une vraie redécouverte ! Avec ce troisième tome, on voit que le monde des particuliers, décrit comme horrible mais néanmoins constitué de gens voulant vivre tranquillement, contient aussi ses moutons noirs, ses profiteurs sans scrupules et ses monstres, bien humains. L’Arpent du Diable ressemble à une version encore plus cauchemardesque des pires quartiers du Londres victorien, c’est un vrai régal à imaginer ! L’histoire en elle-même m’a captivée. Si je devais citer un point négatif, ce serait peut-être que Caul est finalement un méchant un peu cliché, mais je l’ai à peine remarqué à côté de tout ce que j’ai aimé.

On découvre encore plus de choses incroyables. De nouveaux talents de particuliers, tous plus fous les uns que les autres et accompagnés de photos ; de nouveaux animaux particuliers aussi (pile ce que j’avais souhaité après ma lecture du tome 2 ^^), de nouvelles boucles temporelles improbables et d’autres créations que je ne peux malheureusement pas vous raconter, j’ai promis de ne pas spoiler XD La fameuse Bibliothèque des Âmes est le point culminant de l’histoire et de la mythologie du peuple des particuliers. Jacob aussi découvre que son talent n’est pas uniquement ce qu’il croyait, et j’ai trouvé ça génial ! Son don se renforce et donne lieu à des scènes très classes, des combats complètement badass, c’est à vraiment regretter que l’adaptation de Burton (très cool malgré tout parce que Tim Burton et parce que Eva Green) ne suive pas l’histoire à la lettre. Peut-être un deuxième film ? Je croise les doigts !

Enfin, les personnages sont toujours aussi fascinants. Jacob murit de plus en plus et maîtrise enfin son don, mais il devra tôt ou tard se confronter à sa famille qui le croit complètement fou. En fait, j’ai trouvé que ses parents (même si effectivement, c’est compliqué de croire ton gamin quand il te raconte ce genre d’histoire) sont singulièrement fermés d’esprit ^^’ Le couple qu’il forme avec Emma se renforce aussi, chacun se dévoile un peu plus et s’attache à l’autre.
Dans les nouveaux venus, Sharon est un personnage cool, inquiétant, grand et baraqué, dangereux mais aussi étrangement attachant 😀 Je l’ai adoré dès son apparition. De la même manière, j’ai beaucoup aimé le personnage de Bentham, très complexe, mais inventeur de génie ; j’ai l’impression qu’on ne saura jamais totalement ce qu’il a en tête.

Bref, un troisième tome qui pour moi est une réussite. Je l’avais considéré comme une très bonne fin la première fois que je l’avais lu, et maintenant que je sais que les tomes suivants sont appréciés, je n’ai plus d’appréhensions et j’ai hâte de me lancer dedans ❤

"

  1. Pingback: Miss Pérégrine et les Enfants Particuliers #5 : La Conférence des Oiseaux | Coeur d'encre 595

  2. Pingback: Miss Pérégrine et les Enfants Particuliers #6 : Les désolations de l’Arpent du Diable | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s