Premières lignes… #199

Par défaut

Salut tout le monde ! Petite mise au point avant de passer au post habituel : je vais faire une pause sur le blog à l’occasion de Noël et du Nouvel An, je vous retrouve dans deux semaines ^^
Je vais peut-être aussi un peu ralentir le rythme et passer à trois articles par semaine au lieu de quatre. Je pense faire un article le dimanche au lieu de deux, et peut-être une ou deux autres modifications. Est-ce que ce sera définitif, est-ce que je repasserai à quatre de temps en temps (une sorte de chronique bonus ?), à voir.
N’hésitez pas d’ailleurs à me dire si vous aimeriez que je garde une rubrique ou non ! (le rdv des « premières lignes », les articles poésie, les traductions de creepypasta,…)
Actuellement, tenir le blog me prend beaucoup de temps, trop en fait 😦 J’ai du mal à jongler entre le boulot (les trajets surtout…), les corvées de la maison, mon projet de roman que je voudrais finir ENFIN, bref il ne me reste plus beaucoup de temps pour lire, tout bêtement ! Tout ça alors que ma PAL crève des sommets toujours plus effrayants. Bref ! J’espère que le blog vous plaira toujours quand même, n’hésitez pas à me dire ce que vous aimeriez y lire et vos éventuels conseils 🙂 On se retrouve dans deux semaines, passez de super fêtes ❤

Nouveau dimanche, nouvelle découverte ! Je continue le rendez-vous que j’ai trouvé chez Book & share, et inauguré par le blog Ma Lecturothèque 🙂 Le principe de ce post est de prendre un livre chaque semaine pour vous en citer les premières lignes.

La porte de la cabine s’ouvrit dans un chuintement étouffé.
– Billet, s’il vous plaît.
Anton releva distraitement la tête, encore sous le coup du décollage du traversier-obus. Tout en bas, dans l’étage réservé aux passagers les plus modestes, l’odeur de poudre se révélait vite entêtante.
Le jeune homme saisit son portefeuille et en extirpa tant bien que mal le précieux bout de papier. Le contrôleur considéra avec curiosité le fatras de notes et d’articles découpés à la hâte avant de poinçonner le billet. Ses moustaches s’étirèrent dans un étrange rictus.
– Moi qui pensais que votre portefeuille était plein de roubles !
– Parlez-en à ma rédactrice en chef ! répliqua Anton.
– Gratte-papier ? fit le contrôleur en lui rendant son billet. Attiré par l’odeur du sang ?
Le jeune homme ne tiqua pas. La plupart des gens n’avaient pas une très haute opinion des journalistes, trop souvent accusés de détourner la vérité dans le seul but de vendre leurs feuilles de chou.
– Et on vous envoie à Célestopol ? renchérit le contrôleur. Vous en avez de la chance.
Instinctivement, Antonse retourna vers le hublot le plus proche. Il avait accepté de payer un peu plus cher pour se retrouver côte fenêtre, mais il était de toute façon seul dans sa cabine. Anton savait pertinemment que la Terre se trouvait derrière eux et ne chercha même pas à la voir. Quitte à se tordre le cou, le jeune homme préférait contempler les ténèbres piquetées d’étoiles, mais surtout la Lune, orbe gris criblé de cratères qui n’avait cessé de grossir, encore et encore, au point de dévorer désormais la moitié des cieux.
– Vous estimez ne pas avoir de chance à travailler sur cette ligne ? demanda Anton, sincèrement curieux.
Le contrôleur haussa les épaules.
– Ma foi, on s’habitue à tout. Je me souviens de notre premier alunissage sur le cosmodrome, j’étais déjà content d’être en vie ! Depuis, j’ai dû faire une soixantaine d’allers-retours, même si d’habitude il n’y a pas autant de monde à bord.
Anton hocha la tête sans mot dire. Tous les passagers ou presque se rendaient à Célestopol pour la même et unique raison : assister aux dernières régates de la Coup de l’Empereur. Mais la plupart des voyageurs habituels étaient des ouvriers. La cité lunaire était vorace. Elle ne demandait pas, elle exigeait. Ironiquement, les automates qui l’habitaient aussi n’avaient pas encore remplacé tout la main-d’oeuvre dont la ville avait besoin pour assurer son train de vie à nul autre pareil.

"

    • C’est un recueil de nouvelles steampunk, donc inspiré des oeuvres du XIXe qui imaginaient le voyage dans la Lune ^^ Tu peux y aller sans hésiter, c’est un coup de coeur pour moi !

    • Merci beaucoup ❤ J'avais bien besoin de cette pause ^^
      Et oui, le livre est top ! C'est un recueil de nouvelles qui se passent toutes dans le même univers, un vrai régal !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s