Erika et les princes en détresse #2

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ L’oral du concours est enfin derrière moi, après des mois de révisions et des semaines de stress. Ca fait bizarre. Y a eu du bon, du moins bon, du pas très bon et au final j’avais surtout l’impression de m’être pris un bus. En sortant j’ai fondu en larmes tellement mes nerfs en pouvaient plus ^^’ Résultats le 2 novembre… Je sais pas trop à quoi m’attendre et j’appréhende uk peu ><

Nouvelle chronique littéraire ! Il y a quelques mois, je vous avais présenté le premier volume de la BD Erika et les princes en détresse de Yatuu, une autrice auto-éditée : eh bien le volume 2 est sorti ❤ On est de grands fans avec mon copain, le concept de l’histoire nous a énormément plu et on avait vraiment hâte de lire la suite ! La BD était d’abord un webcomic et vous pouvez la découvrir sur le site de Yatuu avec ses autres strips qui sont très rigolos (mais pour Erika je vous conseille la BD plutôt que le site car les couleurs sont bien mieux !). Vous pouvez aussi lire ici ma chronique du premier tome 🙂

Résumé : La suite d’une BD qui casse les stéréotypes de genre !
Après avoir sauvé le prince Blanc-en-Neige et échappé de justesse au mariage, nous retrouvons nos héroïnes dans un nouveau royaume relaxant. Elles tombent nez à nez avec un prince atteint d’un mystérieux mal… Il pue affreusement de la bouche ! Beurk ! Pour le sauver, il n’y a qu’une solution, mais elle ne va pas du tout plaire à notre princesse Erika… Réussira-t-elle cette mission ?
Pendant ce temps, une menace plane sur le royaume de Brute…

Mon avis : Coup de ❤

Le coup de coeur se poursuit ! Les dessins sont toujours aussi agréables et se combinent très bien avec l’humour de la BD, ça se dévore en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire !

Côté intrigue, nous retrouvons Erika, notre princesse bourrine, qui vient de sauver son premier prince, Blanc-en-Neige. Le second sur la liste est le prince Aurel, héritier du trône d’un royaume entièrement basé sur la médecine et maudit par Morfine, une sorcière fétichiste : elle voulait l’endormir à jamais mais comme sa première malédiction a été contrée, elle a choisi à la place de l’affubler d’une haleine si pestilentielle que tous ceux qui la sentent tombent dans les pommes. Or, pour sauver Aurel et remplir sa mission, Erika doit non seulement l’embrasser mais aussi l’épouser, un comble pour elle qui voulait à tout prix éviter le mariage pour régner seule sur le trône de sa mère.
Très loin d’ici, au royaume de Brute, un petit groupe d’homme cherche à renverser la mère d’Erika et à mettre fin aux inégalités de sexe, mais la partie est très loin d’être gagnée…

J’ai autant adoré cette aventure que la première 😀 Après le premier volume qui nous montrait un royaume délicieux et construit tout autour de la pâtisserie, on découvre un nouveau royaume loufoque où les créatures, les métiers et les modes de vie sont basés sur la médecine. L’inversion des stéréotypes de genre est toujours aussi hilarante, tout est pensé jusque dans les petits détails, que ce soient les métiers, les scènes de séduction… ou de drague bien lourde ^^’ Car oui, pour rappel, dans le monde d’Erika, les femmes se comportent comme des machos et sont « féminines » lorsqu’elles sont viriles, et les hommes sont nos jeunes demoiselles effarouchées ou nos féministes engagées. Et avec le résumé de l’histoire, vous aurez aussi compris qu’après une réécriture du conte de Blanche-Neige, c’est désormais la Belle au Bois Dormant qui va être revisitée 😀

Les personnages sont géniaux, aussi loufoques qu’inspirants. Il y a tout d’abord Erika : brutale, bourrine, franche comme un poing dans la figure, elle est aussi sensible, attachée à sa liberté comme à celle des autres et très touchante dans sa volonté de prouver qu’elle est capable de régner seule. Toujours accompagnée de son écuyère Pita qui a une force surhumaine pour une taille de crevette (et un très TRES mauvais caractère si on critique sa cuisine) et de son cheval tellement coquet qu’il porte du vernis sur ses sabots, elle s’efforce de venir en aide à Aurel.
Ce dernier est poursuivi par une étrange vieille folle qui adore sentir l’odeur des hommes (rien que ça c’est spécial, mais je crois que peu importe ce que je dis, vous ne serez jamais prêts pour Morfine XD ) et qui a jeté dévolu et malédiction sur lui ; mais surtout, il rêve de devenir médecin. Il est incroyablement doué et plein d’empathie pour ses patients, mais sa mère la reine l’en empêche : seules les femmes peuvent exercer ce métier, les hommes ne peuvent qu’être infirmiers et les assister. De plus, Aurel est un prince et il doit donc se contenter de ses cours de danse, de maintien et autres platitudes qu’il ne supporte plus… Côté royaume de Brute, on en apprend un peu plus sur les hommes qui cherchent à renverser la reine : Irvine, « masculiniste » quelque peu extrémiste, et Benoît, plus modéré mais tout aussi convaincu que les choses doivent changer… bien que la situation se complique lorsqu’il doit séduire la belle et virile maîtresse d’armes de la reine pour lui soutirer des informations… 😀

Bref, je vous conseille absolument Erika et les princes en détresse, une BD hilarante dans un monde de fantasy déjanté, qui renverse complètement les codes des genres (et ça fait un bien fou !!) ^^ Même mon copain qui n’est pas grand lecteur est conquis ! Je vous la recommande à 200%, c’est une vraie pépite et j’ai ultra hâte que sorte le volume 3 ❤

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s