Les Maudits

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Chers gens et gentes, j’ai besoin d’aide : quelles sont vos meilleurs techniques pour résister à la tentation de l’achat devant un livre longtemps désiré ou simplement trop beau pour qu’on passe à côté ? Moi je le vis bien, mais mon copain commence à vriller devant mes livres qui s’entassent ^^’

Nouvelle chronique littéraire ! Pour ceux qui me suivent depuis un moment maintenant (sinon coucou aux nouveaux venus, je vous fais de gros bisous, prenez un siège et des chocolats, mettez-vous bien), vous savez que je suis très fan du duo d’auteurs/illustrateurs de l’atelier Arsenic et Boule de Gomme : Elian Black’Mor et Carine M. J’ai pu m’offrir quelques uns de leurs albums et tous ont été des coups de coeur que je vous recommande absolument : L’Epouvantable Encyclopédie des Fantômes, L’Effroyable Encyclopédie des Revenants, sans oublier Sur la piste des Dragons oubliés. J’ai craqué et je me suis offert la suite de ce dernier, Les Maudits, qui date de 2011 ❤ Bon, au vu des choix, j’admets que j’ai une préférence pour le style d’Elian Black’Mor, mais Carine M. participe à chacun des albums et son style spooky mignon est juste génial, ils ont aussi fait plusieurs livres pour enfants que je vous conseille vraiment, à découvrir ici 🙂 Je suis aussi tombée sur une vidéo de présentation de leur série sur les dragons, je vous la mets ici !

Résumé : Au terme de sa quête des dragons, Élian Black’Mor arrive à Londres. Là, il va découvrir que derrière le voile des apparences se cachent de ténébreux secrets… Découvrez l’envers du décor des célèbres parcs de la capitale du Royaume-Uni ! Dans le fog victorien, il existe des portes où mythe et réalité fusionnent… Et plus spécifiquement au Parc des Chimères : un endroit nimbé de magie où les enfants de Pan, lycans, hydres et autres titans, ont trouvé refuge. Un nouvel ouvrage hybride de l’univers Black’Mor Chronicles, qui ouvre aux lecteurs les portes d’Outre Songe…
Le contenu des archives rassemblées dans cet ouvrage relate comment deux événements, survenus à 25 années d’intervalle, ont permis à un homme de révéler l’une des portes d’Outre-songe et de rendre aux habitants du Jardin des Ombres de Londres la route qu’ils avaient perdue. Ses événements, extraits d’empreintes mémorielles, sont recueillis et commentés par Sir Théodore Jolicoeur Poppins, Gardien officiel du Jardin des Ombres, sur Orakilum (1° série, modèle 12-24 5A).

Mon avis : Coup de ❤ !

Vous avez pu le voir avec la vidéo, les dessins sont fabuleux ❤ Chaque page nous transporte dans un univers magique, plein de créatures incroyables et de mystères que l’être humain ne pourra jamais totalement découvrir. C’est tellement génial quand les auteurs ont une aussi grande créativité, à peine le livre refermé qu’on a envie de le rouvrir ! Ici, texte et image se partagent le livre, mais j’avoue que j’ai clairement passé plus de temps sur les images : les traits, les couleurs, les styles, tout est magnifique.

Alors que se passe-t-il dans cette nouvelle histoire ? On retrouve notre explorateur Elian Black’Mor, disparu suite à son périple pour photographier et admirer les dragons dans leurs habitats naturels. Ce n’est pas lui qui va nous conter l’histoire mais Sir Théodore Jolicoeur Poppins (dont l’apparence ne va pas du tout avec le nom XD ), gardien des derniers refuges pour les créatures fantastiques persécutées par les humains. En effet, la plupart de ces peuples qu’on appelle les Enfants de Pan ont quitté le monde des hommes, mais les portes ont été refermées, laissant de nombreux retardataires seuls dans un monde de plus en plus hostile et étranger à leur beauté. Les évènements vont s’accélérer, et Elian Black’Mor détient peut-être la clé pour les sauver tous…

Le récit peut parfois sembler un peu décousu, beaucoup de termes ou de personnages ne sont pas présentés pour laisser planer le mystère sur toute l’affaire. Ca a son petit côté frustrant, mais d’un autre côté on a l’impression d’être un initié : le livre nous met d’emblée dans la confidence en nous présentant les divers chapitres comme des archives classées secrètes. On découvre un peu comment sont nés les refuges au coeur même de Londres, quelles créatures y sont cachées, quels sont leurs prédateurs, comment Sir Théodore s’y entend pour gérer et accueillir éventuellement de nouveaux pensionnaires. La mise en page est superbe, on dirait un vieux rapport annoté. Mais bien entendu, ce sont les illustrations qui font toute la beauté de l’objet, avec des doubles pages sublimes pour régaler les mirettes. En même temps que le besoin du secret, on perçoit aussi dans le livre l’urgence, le danger, tant pour les créatures que venant des créatures, car certaines peuvent se montrer cruelles et prédatrices.

La chronique sera courte, je ne veux pas trop vous en dévoiler, mais pour moi c’est un incontestable coup de coeur. Le livre est beau, les récits sont intrigants, on meurt d’envie d’en savoir plus et en même temps on a l’impression d’avoir déjà vécu une folle expérience comme si on s’était trouvé au coeur de l’action et qu’on avait vu ces choses incroyables de nos yeux. Et vous, connaissiez-vous les auteurs ? Dites-moi tout 🙂

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s