Shikanoko #4 : L’Héritier de l’Arc-en-Ciel

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ^^ Pouvons-nous nous arrêter un moment et profiter du fait que nous soyons dimanche pour célébrer une chose : le bonheur qu’on peut avoir lorsqu’on glande de façon éhontée dans un bon canapé 😀 A force de toujours vouloir ou devoir être productif, on en oublie à quel point c’est bon de s’autoriser un moment où on ne fait rien : on pose le cerveau, on débranche le téléphone, on glande devant une série, devant la fenêtre ou en pleine contemplation de nos orteils (une partie de notre corps qui mérite toute notre considération) ^^

005072164

Bref, nouvelle chronique littéraire ! C’est avec un grand plaisir que je vous présente la chronique du quatrième et dernier tome de la série Shikanoko de Lian Hearn 😀 C’est fou ce que j’ai envie de lire sa première série maintenant, Le Clan des Otori, je me suis offert les tomes qui me manquaient en terminant L’Héritier de l’Arc-en-Ciel et j’ai hâte ! Plus que jamais je vous recommande la série, et n’hésitez pas à lire les chroniques des tomes précédents : L’Enfant du Cerf, La Princesse de l’Automne et L’Empereur Invisible.

Résumé : Le véritable empereur s’est retiré du monde, plus éloigné que jamais du Trône du Lotus. Le seigneur du clan adverse est aujourd’hui mourant. Shikanoko, le guerrier au masque de cerf, susceptible de renverser le pouvoir se trouve aux confins du pays, après avoir abandonné ses alliés défaits et le clan de l’Araignée incontrôlé. Le ciel est plus menaçant que jamais, laissant planer sur l’Empire des Huit Îles l’ombre de la mort… Les esprits jouent une dernière partie de go. Les pièces de l’échiquier tombent une à une tandis que l’étau se resserre sur chacun des personnages confronté à son destin. Shikanoko choisit alors de livrer son ultime combat pour la justice.

Mon avis :

Cette couverture est l’une des plus belles de la quadrilogie, sans hésiter. Elle représente un tengu, une créature du folklore japonais plutôt inquiétante, avec laquelle il vaut mieux éviter d’avoir affaire : même s’ils ne sont pas méchants en soi, ils restent de dangereux esprits des montagnes ou des forêts. En effet, ce sont ces mêmes tengus qui ont provoqué la mort du père de Shikanoko au début du premier tome. Or, ils vont réapparaître dans ce dernier tome, et pas comme on s’y attendait ! Et n’oublions pas de saluer le talent de Yuko Shimizu, l’illustratrice de cette belle couverture ❤

Le conflit entre les Miboshi, grands vainqueurs de la guerre civile pour mettre le fils cadet de l’Empereur sur le trône, et les Kakizuki qui soutiennent la descendance du fils aîné, va toucher à son terme. Aritomo, le seigneur Miboshi, détruit sa santé dans sa quête irraisonnée de l’immortalité, mais en attendant son trépas, il est plus impitoyable que jamais. Yoshimori, le véritable empereur, est poursuivi de toutes parts alors qu’il aspire seulement à vivre comme un saltimbanque, un espoir hélas vain car il est inutile de lutter contre le destin. Tout va dépendre de Shikanoko, qui est désormais l’un des sorciers les plus puissants du pays. Ses cinq fils démons cherchent à se mettre à son service, mais qu’ont-ils réellement derrière la tête ? Quant à la belle Hina, elle est la seule à pouvoir le délivrer de sa malédiction, ce masque de cerf désormais soudé à son visage. Observant tout cela et plaçant leurs pions, les tengus surveillent la fin d’une partie entamée des années plus tôt, lorsqu’un guerrier un peu trop confiant a misé le destin de l’Empire et celui de son fils lors d’une partie de go…

Impossible de lâcher ce dernier tome, j’étais sur des charbons ardents et j’ai failli sauter des lignes tellement j’avais hâte de savoir le mot de la fin ! Ce fut une aventure passionnante jusqu’à la dernière ligne, et je sens que cet univers plein de magie et de folklore japonais va cruellement me manquer ❤ Tout s’enchaîne toujours plus vite jusqu’à la confrontation finale ; la fin elle-même ne sera pas de tout repos ! Douce-amère car elle marque l’implacabilité du destin, mais belle aussi.

Nous retrouvons tous les personnages que nous avons appris à connaître. Shikanoko et Hina se retrouvent enfin et découvrent qu’ils ont des sentiments l’un pour l’autre, encore faut-il qu’ils s’autorisent à parler librement. Or l’un est lié par sa culpabilité et l’autre par ses craintes. Tous deux vont jouer un rôle clé pour mettre Yoshi sur le trône. Un couple se forme, un autre se défait : Masachika et Tama voient tous leurs espoirs se briser alors que l’égoïsme et la cupidité de Masachika provoquent la ruine de son domaine et la perte de sa femme. Autant j’ai de la peine pour Tama, autant Masachika n’a eu que ce qu’il mérite. Les cinq enfants démons m’ont passionnée tout du long, particulièrement Kiku et Mu, les deux aînés ennemis ; en se mêlant aux humains, ils affirment aussi leur nature démoniaque et fondent l’étrange clan de l’Araignée. Et les tengus, les tengus, que dire des tengus ❤ Surtout Tadashii (qui s’est nommé ainsi car « il a toujours raison » ^^) : malicieux, féroce, et surtout détenant de grands pouvoirs, peut-être encore plus grands que ceux de Shikanoko. Sans oublier Yoshi. Empereur malgré lui, car même s’il veut plus que tout être libre, tout en lui et autour de lui crie sa nature impériale. C’est de lui que j’ai le plus pitié dans toute cette histoire, et pourtant il est celui qui doit régner sur tous.

Bref, j’ai essayé de ne pas trop spoiler, mais cette série est tellement riche. Les personnages sont nombreux, les intrigues complexes. Tout se déroule sur une période bien plus longue que ce que l’on soupçonne, à tel point que certaines ellipses prennent totalement au dépourvu ! Ou peut-être est-ce simple, mais on est tellement pris dans l’histoire, cette mythologie japonaise si étrange et fascinante qu’on se sent émerveillé malgré les aspects les plus sombres de l’histoire ❤ Lisez cette série, découvrez Lian Hearn, je vous recommande le tout absolument ^^

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s