Shikanoko #3 : L’Empereur Invisible

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! J’espère aussi que, pas comme moi, vous arrivez à dormir malgré la chaleur et les moustiques ^^’ Mon chéri tente la tactique de la couette-cocon, avec un juste un bras dehors pour capter un peu de fraîcheur. Résultat : un joli réseau de piqûres sur l’épaule, façon constellation de la Grande Ourse. Du coup maintenant il se prend pour Ken le Survivant XD Heureusement, d’ici quelques jours, nous aurons la sacro-sainte Moustiquaire (faut imaginer des choeurs d’anges en lisant le mot, on en est à ce degré de fatigue).

51ajc8ogt2l._sx339_bo1204203200_

Nouvelle chronique littéraire ! J’ai repris une série dont je vous avais déjà présenté les deux premiers tomes : Shikanoko de Lian Hearn, qui a également écrit Le Clan de Otori. J’avais hâte, mais depuis le temps, j’avais besoin de relire les premiers tomes : c’est avec bonheur que je me suis replongée dans cet univers médiéval japonais fantastique ❤ Pour rappel, la série est sortie à partir de 2017, et en mars de cette année Gallimard a réédité la série en poche et en deux volumes pour quatre tomes. L’occasion de foncer vous l’offrir, même si ça n’aura pas le charme des versions grand format avec leur dessin sur le dos ^^ Si vous ne les avez pas lues, je vous mets les liens vers les chroniques des deux premiers tomes : L’Enfant du Cerf et La Princesse de l’Automne.

Résumé : Le temps n’est pas encore venu de rétablir le véritable empereur sur le Trône du Lotus qui vit caché sous une fausse identité. Shikanoko, le guerrier au masque de cerf, s’est retiré dans le Bois obscur pour pleurer la disparition de la Princesse de l’Automne. Il a ainsi rejeté les cinq fils mi-hommes mi-démons dont on lui avait confié l’éducation.

Mon avis : 

Comme pour les premiers tomes, je reste fascinée par le style de la couverture, cette belle estampe qui nous plonge aussitôt dans l’univers si particulier du Japon médiéval. Il y a une grande délicatesse dans l’image et les traits, la couverture est très agréable au toucher ❤ Comme je fais attention à ça maintenant, je peux vous dire que la couverture est de Alex Merto, pour les graphismes, et Yuko Shimizu pour l’illustration ; je vous conseille d’aller voir le site de cette dernière, elle fait des choses très belles ! 

Nous avons quitté le tome 2 sur un combat épique entre sorciers et une conclusion des plus dramatiques. Après ça, j’avais incroyablement hâte de savoir ce qui allait se passer ensuite ! Shikanoko est brisé par ce qui s’est passé, la quantité de magie qu’il a dû déployer a été telle que son visage a fusionné avec son masque de cerf. Meurtri dans sa chair et encore plus dans son âme, il erre dans le Bois Obscur. A ses côtés, fidèles compagnons, Nagatomo son ami d’enfance et Eisei le moine, qui ont tous les deux eu le visage ravagé par le masque. Les enfants-démons de Shikanoko sont pour leur part livrés à eux-mêmes, et vont grandir en essayant de trouver leur place dans le monde des hommes ou dans la solitude. Hina quant à elle doit fuir et cacher son identité, mais ce faisant, elle tombe sous la coupe de dame Fuji qui l’intègre à son bordel. Elle découvre alors celui que tout le monde cherche, la clé pour apaiser les dieux en colère depuis le coup d’Etat : le véritable héritier du trône impérial, Yoshi, qui vit comme un simple saltimbanque.

La plume de Lian Hearn est un vrai bonheur à retrouver, c’est fascinant et si particulier à la fois, tout contribue à créer une atmosphère magique et troublante. Beaucoup de temps va passer au cours de ce troisième tome, les ellipses temporelles sont parfois un peu déconcertantes mais permettent aussi de vraiment voir comment chaque personnage évolue de son côté. Il y a un vrai soin apporté aux détails : les tenues, les rituels magiques, les modes de vie,… c’est passionnant et dépaysant à la fois. L’intrigue est palpitante et riche en rebondissements, entre magie, apprentissage et complots politiques, des moments parfois cruels et d’autres pleins de sagesse. Chaque chapitre nous apporte le point de vue d’un autre personnage : et c’est qu’ils sont nombreux les petits malins ! J’ai pu m’y retrouver grâce à ma relecture des premiers tomes, autrement j’aurais été perdue, je dois l’avouer.

Parlons-en des personnages d’ailleurs ! Shikanoko gagne en maturité, en sagesse, tout en prenant conscience des erreurs qu’il a pu commettre par le passé. Il a presque l’air d’un dieu sylvestre avec son masque et c’est si impressionnant à imaginer. Ses cinq fils vont grandir en accord avec le caractère et le nom qui leur a été donné à la naissance : Kiku l’assoiffé de pouvoir, Mu l’éternel second, Kuro effrayant à force d’inhumanité, Ima discret mais indispensable et Ku, à la botte de tous les autres (faut bien être attentif au début, mais après on s’y retrouve entre le cinq XD). Hina est un personnage incroyable à suivre : belle, intelligente et particulièrement versée dans la magie de soin, elle a un courage à toute épreuve. Yoshi aussi est très particulier : tout l’appelle à monter sur le trône, l’harmonie entre ciel et terre en dépend, mais lui a trouvé son bonheur parmi les saltimbanques et ne veut pas entendre parler de son véritable destin. Enfin, un mot sur Masachika, cruel, égoïste et prêt à tout ; peu à peu il se rapproche de ses cibles, la confrontation est imminente. Au-dessus de lui, Aritomo, l’homme tirant les fils de tout l’Empire, épris de rigueur et prêt à tout pour obtenir l’immortalité.

Les pions se mettent en place pour le dénouement final du quatrième tome. Les années passent, les enfants grandissent et deviennent des adultes, chacun ayant un rôle à jouer. Mais lequel ? Tous sont avides de réponses et de certitudes, alors qu’une fois de plus l’Empire semble à deux doigts de sombrer dans la guerre civile. J’ai tellement hâte de lire le dernier tome ❤

"

  1. Pingback: Shikanoko #4 : L’Héritier de l’Arc-en-Ciel | Coeur d'encre 595

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s