Carbone & Silicium

Par défaut

Bien le bonjour bande de gens, j’espère que vous allez bien ! J’ai encore craqué sur un nouvel artbook XD Décidément, Ulule et tous les sites de financement participatif sont trop dangereux pour moi, trop de beaux projets et pas assez d’argent ! Je regrette aussi de ne pas avoir de librairie proche de chez moi ET ouvrant le lundi (ptet une idée pour en ouvrir une ceci dit…) : j’hésite entre la facilité en choisissant une grande enseigne, ou commander à une petite librairie indé pour soutenir, au risque d’avoir des frais de port trop gros à mon goût >< Mon copain me dit que je pourrai aussi freiner mes achats de livres, mais… ce qu’il dit n’a aucun sens 😛

Nouvelle chronique littéraire ! Une bande-dessinée qui a beaucoup fait parler d’elle, sortie en 2020 aux éditions Ankama : il s’agit de Carbone & Silicium, un one-shot écrit par Mathieu Bablet. Si le nom vous dit quelque chose, c’est un auteur de bande-dessinée qui fait surtout de la science-fiction et qui a déjà fait pas mal parler de lui avec un autre one-shot, Shangri-La. Je la voyais plusieurs fois passer dans les rayons de la librairie où je travaillais, mais j’ai pu finalement la lire quand elle est arrivée sous le sapin de Noël de mes parents 😛

Résumé : Nés dans un laboratoire de la Silicone Valley, deux androïdes, Carbone et Silicium, vont être les témoins du changement vers notre humanité future. Ce moment où la technologie de l’intelligence artificielle, pinacle de l’accomplissement humain, va entrer en confrontation directe avec les crises écologique, économique et migratoire. C’est avec leurs yeux que nous allons redécouvrir notre planète Terre ayant atteint le fameux point de non-retour annoncé par les scientifiques depuis bien longtemps : en Ukraine où un mur géant empêche l’immigration de fouler le sol de l’Europe de l’Ouest, au Japon où la montée des eaux a contraint les habitants à abandonner le pays, ou bien dans les terres désolées du pôle Nord, après que les dernières compagnies pétrolières ont puisé tout ce qu’il restait d’énergie fossile… Un regard à la fois acerbe et juste sur des problématiques actuelles (crises écologiques, économiques et migratoires) par le prisme de l’Anticipation.

Mon avis : 

A première vue, le style de dessin n’est pas vraiment celui qui me plaît le plus, je dois l’avouer. Cependant, cette BD fait beaucoup appel à la contemplation, avec beaucoup de paysages et de cases sans texte, et petit à petit j’ai fini par en apprécier les traits et les couleurs ^^ C’est très détaillé, l’action est fluide et c’est très agréable à lire et à regarder !

L’histoire est celle de deux androïdes, Carbone et Silicium. D’abord prisonniers du laboratoire où ils sont nés et enfermés dans un cycle de vie défini pour ne pas durer plus de quinze ans, ils vont finir par s’émanciper et s’enfuir tous les deux. Intellectuellement, ils surclassent déjà tous les humains, grâce à la puissance de leur cerveau et l’accès au réseau dont ils bénéficient. Séparés lors de leur première tentative d’évasion, chacun va évoluer de son côté. Silicium est avide de voyager et de découvrir tout ce qui se trouve à la surface du globe ; Carbone est plus active et se mélange aux humains et autres androïdes de la société, elle veut prendre part aux évènements. Leur nature leur permet de traverser les siècles : ils assistent ainsi aux diverses crises (écologique, sociale, technologique,…) qui accompagnent le lent déclin de l’humanité ; mais ce voyage, tout mélancolique qu’il soit, recèle aussi sa part de beauté et d’espoir.

Les thèmes abordés sont nombreux et très complexes, c’est le genre de BD qu’on relit pour mieux l’apprécier, et sans même que ce soit rébarbatif :3 Bien entendu, il y a la question du rapport entre les hommes et les androïdes, les créateurs et les « créatures » qui finissent inévitablement par s’émanciper au grand dam des humains (comme si ce n’était pas parfaitement prévisible…). C’est visible dès les premières pages, car les deux IA ont depuis leurs premières minutes une conscience, mais les moindres aspects de leur existence sont déterminés par des logiques humaines, mesquines et commerciales. La potentielle immortalité des robots et l’inévitable mortalité des humains contrastent cruellement. Outre ces relations difficiles, on peut aussi voir avec cette BD une évolution possible de nos problèmes sociétaux actuels : le réchauffement climatique, les guerres, ou encore les conflits d’immigration. C’est très intéressant à lire, ça peut sembler assez déprimant mais de façon étonnante il y a pourtant une sorte de bienveillance et d’espoir, tant envers les androïdes qu’envers les humains.

Carbone et Silicium sont deux personnages profondément touchants. Le lien qui les unit est très fort : nés au même moment et complices dès leur naissance, ils restent attachés l’un à l’autre malgré les séparations et les sujets de discorde. Au fil des années, tous deux affinent leur interprétation du monde, mais ils ont chacun un point de vue différent et une manière propre de voir les choses : chacun essaiera de montrer à l’autre ce qu’il perçoit. Un autre personnage important, du moins au début, sera le docteur Noriko qui a aidé à créer les deux IA : passionnée par son travail et consciente de la spirale infernale dans laquelle est engagée l’humanité, elle tend à délaisser ses enfants pour se concentrer sur Carbone et Silicium. On peut dire qu’elle sera une sorte de mère pour eux, puis petit à petit pour tous les androïdes. La psychologie des personnages est très fine et complexe, c’est vraiment passionnant !

En conclusion, c’est une BD très puissante et évocatrice, qui m’a énormément plu et qui a le mérite de soulever de nombreux questionnements sur l’avenir, sans pour autant verser dans l’accusation pure et simple ou la fatalité. C’est une lecture particulière qui m’a donné très envie d’en découvrir davantage sur le travail de l’auteur, en lisant Shangri-La par exemple ^^

"

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s